Bienvenue sur This is it ☎
TII ; qu'est-ce que c'est ? Un brin de folie pure et dure, comme les fesses de ces jeunes hommes ci-dessus --> , une grande famille où tout est permit ou encore une grande bande d'amis que l'on vient retrouver juste après un bon streapoker. This is it, c'est aussi un maigre hommage que nous avons souhaité rendre à notre ami et idole Michael Jackson...Quatres avatars sont disponibles. Forum actif & attractif. Qu'attendez-vous pour nous rejoindre ? (;


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Après des longues réflections & surtout une très belle vie ; THIS IS IT FERMERA SES PORTES DANS LES JOURS A VENIR. MERCI DE NE PLUS VOUS INSCRIRES. Nous avons été très heureux de partager tous ces moments avec vous. ♥ Vous nous manquerez. NEW YORK NEVER SLEEP, ne l'oubliez pas.

Partagez | 
 

 Accumuler les conneries, ça n'apporte que des ennuis ! [Patrick B. Stane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

JE ME PRESENTE; Danny L. O'Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
30
♣ Inscrit le :
13/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Celle qui fait partie de ma vie depuis 5 ans ♥
♣ Traits de caractère :
« Loyal, fidèle, déjanté, arrogant & solitaire. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Strawberry
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Accumuler les conneries, ça n'apporte que des ennuis ! [Patrick B. Stane]   Mar 4 Jan - 17:53

    Depuis que j'étais adolescent, j'avais toujours eu le don pour me fourrer dans les ennuis. Bien entendu, avant, je commettais de petits délits sans importance qui pesaient déjà lourds pourtant, surtout quand on a que quinze ans. J'accumulais les vols dans de petites boutiques, les excès de vitesse quand j'eus mon permis et enfin, de nombreux états d'ivresse sur la voie publique. Cependant, je n'avais jamais été en prison. Je payais toujours mes amendes. Même si, je savais qu'un jour, ce bonheur de pouvoir enfreindre la loi sans jamais en payer les conséquences ne durerait pas.

    D'ailleurs, samedi soir, je pus en faire l'amer constatation. Ma petite amie était sortie avec ses copines pour passer une soirée entre filles alors, je m'étais autorisé à passer la nuit dans un bar. L'ambiance était au rendez-vous, comme d'habitude, et j'y retrouvais même quelques copains de comptoir. Les discussions se sont enchaînées, tout comme les boissons alcoolisées et il me fallut moins de temps que prévu pour être saoul.

    Vers 3 heures du matin, je décollais mes fesses du tabouret sur lequel j'étais assis depuis que j'étais entré ici et je décidais de quitter le bar pour rentrer chez moi. Bientôt, cette habitude banale se transforma en un parcours du combattant. Je titubais sur le trottoir et à plusieurs reprises, je faillis manger le bitume ou me prendre un poteau. Par manque de chance, c'est lorsqu'il ne me restait qu'une dizaine de mètres à parcourir avant de rejoindre mon appartement qu'un policier passa dans la rue lors de sa ronde de nuit. Il s'arrêta à ma hauteur et quand il me demanda mes papiers, je me contentais de lui tirer la langue. Il sortit de son véhicule, et me reposa la même question plus fermement. Je tentais alors de m'enfuir mais il me saisit par le col de ma veste et me poussa dans sa voiture après m'avoir menotté.

    Je faisais moins le fier sur la banquette arrière et j'allais encore passer une nouvelle nuit au commissariat. Ambre viendrait dès lors me rechercher le lendemain et elle payerait ma caution, comme à chaque fois que je merdais. Le policier arrêta soudain son véhicule et me tira par le coude pour je descende. Il me poussa dans un grand bâtiment qui m'était si familier mais que j'avais pourtant du mal à reconnaître une fois ivre. Il me poussa jusqu'au bureau du Chef de police et je me mis à me débattre, sans vraiment savoir pourquoi.

    « Laissez-moi ! Je rentrais juste chez moi ! Vous avez pas le droit ! C'est du harcèlement ! »
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Patrick B. Stane
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
248
♣ Inscrit le :
18/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Personne
♣ Traits de caractère :
« Mentalist. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;:
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Accumuler les conneries, ça n'apporte que des ennuis ! [Patrick B. Stane]   Mar 4 Jan - 21:46

Je baillai, il était tard et j'était encore sur le bord de la plage, presque endormis d'ailleur quand mon téléphone sonna. je croyais l'avoir éteint apparemment non, je décrocha c'était le commissaria de police, que me voulait-il encore pour une fois que je n'avais rien fait et puis à cette heure ci. Enfait ce n'était pas pour moi qu'ils appellaient c'était pour Danny, ce n'était pas la première fois qu'il se retrouvait au comissaria et ils avait du faire plusieur recherche sur lui et remarquer qu'il était de mes proches. Il me demandait de venir. Je m'assis sans avoir racrché le téléphone.

-Qu'a t-il fait de plus grave que vous commissaire ? Vous arrêtez les gens qui traine dans les rues maintenant ?

La commissaire s'enflama et je dut éloigné mon portable de mon oreille pour ne pas devenir sourd. Je racrocha sans lui répondre me leva en m'étirant. Je conaissait les habitude du jeune Danny, sûrement avait-il trop but mais n'avait-il rie fait de grave sinon le comissaire ne m'aurais pas appeller sachant que je trouverais bien un moyens de le faire sortir.
Je me rendit à pieds au comissaria je n'étais pas très loin, une fois entré, avec toujours un peu de sable sur le derrière de ma veste je vit Danny et ce chèr comissaire ainsi qu'un policié qui tentait de calmé le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Danny L. O'Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
30
♣ Inscrit le :
13/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Celle qui fait partie de ma vie depuis 5 ans ♥
♣ Traits de caractère :
« Loyal, fidèle, déjanté, arrogant & solitaire. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Strawberry
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Accumuler les conneries, ça n'apporte que des ennuis ! [Patrick B. Stane]   Dim 9 Jan - 21:19

    Je me débattais de toute mes forces, affolé par ce qui était en train de se passer sans vraiment comprendre ce que l'on me disait. Un policier me tira jusqu'à l'une des chaises qui traînait dans le commissariat et m'obligea à m'asseoir. Je lançais un regard noir au Chef de police qui se contenta de me répondre par une mine abattue et désespérée, comme si je venais de le décevoir encore une fois. Je voulais juste rentrer chez moi, pas de quoi en faire un foin! Mais vu que la force ne me servirait à rien, je décidais de me calmer.

    « Je veux voir Patrick ! »

    Le commissaire fit semblant de ne pas comprendre ce que je lui demandais, ce qui avait le don de m'exaspérer. Je ne voulais pas appeler ma petite amie qui, pour le moment, croit toujours que je suis rentré bien sagement à notre appartement après avoir passé la soirée dans un bar. Je n'avais pas envie qu'elle paye à nouveau mon amende, ou simplement, qu'elle soit déçue par mon comportement.

    Patrick avait un peu moins de 20 ans de plus que moi et même si le fait qu'il soit mon ami pouvait sembler être un paradoxe vu la longueur de mon casier et son métier, il s'était toujours montré très compréhensif envers moi et il s'arrangeait toujours pour me sortir des ennuis, du moins, quand ça concernait la police.

    Quand le commissaire se décida enfin à décrocher son téléphone pour composer un numéro, je compris tout de suite que c'était Patrick qu'il appelait, même si les seuls mots qu'il crachait dans le combiné ne dépassait pas les cinq lettres. D'ailleurs, quand mon ami passa la porte du commissariat, j'étais certain qu'il était venu pour moi. Je me mis à nouveau à me débattre et le policier qui veillait sur moi eut bien du mal à me maintenir assis.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Patrick B. Stane
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
248
♣ Inscrit le :
18/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Personne
♣ Traits de caractère :
« Mentalist. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;:
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Accumuler les conneries, ça n'apporte que des ennuis ! [Patrick B. Stane]   Lun 10 Jan - 22:03

Danny se retrouvait souvent mélé à de petite chose comme ça mais je savais qu'il n'avait rien fait de bien grave sinon le comissaire ne m'aurais pas appeller.
Quand je rentrai Danny se débattit bien que maintenut tand bien que mal par le policier.

-Hey Ho calmer-vous, vous n'avez pas dormis cette nuit ou quoi ?

Le policier ne sachant plus trop quoi faire regarda le comissaire qui fit un signe de la tête avant de lacher Danny. Je pris une chaise et la positionna à côté de Danny à l'envers de façon à ce que quand je m'assois, le dossier étant devant je puisse poser mes bras dessus. J'étais tourné vers Danny.

-Sa va ? Et comment vas Ambre ? Et le bébé ?

Le comissaire m'intérrompi non sans un soupire.
"Mr. Jane ce n'ai pas le mom..."

-Vous permettez ? ce n'est pas à vous que je parle ? Pourquoi t'on t'ils emmenés ici Danny ? Tu as marché sur le pied de quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Contenu sponsorisé
«


MessageSujet: Re: Accumuler les conneries, ça n'apporte que des ennuis ! [Patrick B. Stane]   Aujourd'hui à 8:44

Revenir en haut Aller en bas
 

Accumuler les conneries, ça n'apporte que des ennuis ! [Patrick B. Stane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « New-York's Circonscriptions » :: « Manhattan »-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com