Bienvenue sur This is it ☎
TII ; qu'est-ce que c'est ? Un brin de folie pure et dure, comme les fesses de ces jeunes hommes ci-dessus --> , une grande famille où tout est permit ou encore une grande bande d'amis que l'on vient retrouver juste après un bon streapoker. This is it, c'est aussi un maigre hommage que nous avons souhaité rendre à notre ami et idole Michael Jackson...Quatres avatars sont disponibles. Forum actif & attractif. Qu'attendez-vous pour nous rejoindre ? (;


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Après des longues réflections & surtout une très belle vie ; THIS IS IT FERMERA SES PORTES DANS LES JOURS A VENIR. MERCI DE NE PLUS VOUS INSCRIRES. Nous avons été très heureux de partager tous ces moments avec vous. ♥ Vous nous manquerez. NEW YORK NEVER SLEEP, ne l'oubliez pas.

Partagez | 
 

 « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

JE ME PRESENTE; C. Dolce Lopez
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
108
♣ Inscrit le :
11/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« La perfection n’est qu’une vue de l’esprit. »
♣ Traits de caractère :
« Blessée • émotive • fragile • impulsive • jalouse • douce • réservée • timide • discrète • belle »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Delphie :: LJS
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Sam 11 Déc - 22:37


« La vie est un conte de fées qui perd ses pouvoirs lorsque nous grandissons. »
Lopéz
Dolce

Channel

Un petite présentation s'impose; Je suis né(e) le 12 Mai 1990 à Madrid en Espagne. Comme vous pouvez le remarquer, je suis fille qui est très demandé(e). Je suis actuellement célibataire; je suis hétérosexuelle. J'ai 20 ans ans; je sais, je me fais vieille. J'ai mon petit surnom, comme tout le monde je suppose, le mien est surnom. Je suis quelqu'un de jovial, intelligent, gentil mais aussi timide, impulsive et rancunière. J'ai choisis de m'orienter vers des études de Arts / Je travail en tant que barmaid. Pourquoi je suis venu(e) à New-York ? Si je suis ici c'est pour fuir mon passé. Je fais partie du groupe des Like a virgin. Je suis un personnage inventé.
© Crédit : unkown

JE SUIS CE QUE JE SUIS;

La plupart des gens qui me connaissent me décrivent comme quelqu’un de très timide et réservée. En général, je ne vais jamais vers les autres, je ne parle à personne. Je ne suis pas très ouverte au monde, je n’aime pas qu’on me connaisse, qu’on connaisse ma vie et par conséquent mon passé. Je préfère donc rester dans sagement dans mon coin et admirer les autres. Je reste toujours méfiante et quelquefois sur la défensive. Il est dur de me mettre en confiance mais une fois qu’on y arrive, je suis la personne la plus joviale et la plus ouverte qui soit. Seulement, peu de gens arrivent à le faire.
Je suis aussi très impulsive. Sûrement à cause de mon passé. J’ai tendance à être très susceptible, je m’emporte souvent vite pour un rien. Beaucoup disent que je ne suis pas facile à vivre car j’ai tendance à tout prendre au premier degré et à m’énerver souvent. Je dirais plus que pour m’avoir telle que je suis, c’est-à-dire douce et agréable, il faut « m’apprivoiser ». Je suis loin d’être quelqu’un de naturellement méchant et susceptible, mais je suis constamment sur mes gardes, et ça me rend totalement inaccessible. Je suis aussi rancunière, curieuse, effrontée, mystérieuse, sournoise… J’ai plein d’autres défauts encore. Mais heureusement que j’en ai autant que les qualités.

Il n’y paraît pas comme ça, mais j’ai beaucoup de qualités, dont la plus grande est mon grand cœur. Je suis très compatissante au malheur des autres. J’aime aider les gens du mieux que je peux. Car je pense qu’on n’a pas besoin d’être riche pour faire le bien autour de soi. Lorsqu’on me connaît, je sais me montrer joviale. Toujours gaie et pleine de vie, je respire le bonheur et ne laisse paraître aucun problème quelconque dans ma vie, ce qui n’est absolument pas le cas. On m’a toujours que j’étais drôle et que j’avais un magnifique sourire, jusqu’à ce qu’il s’éteigne pendant quelques années.
Lorsque je m’y mets, je redeviens une vraie gamine. Joueuse, curieuse, excitée. Rien ne m’arrête. J’ai de l’énergie à revendre et j’aime diffuser ma bonne humeur. Depuis que je suis arrivée ici, je reprends petit à petit goût à la vie. J’aime de nouveau m’amuser, sauter, rire, danser. Je suis aussi quelqu’un de très pacifique. En sachant que je m’énerve vite, je ne cherche jamais des ennuis, je ne provoque personne. Je préfère m’entendre parfaitement bien avec tout le monde. En somme, je suis l’opposée totale de toutes les filles qui vivent dans cette ville.



LA BEAUTÉ N'EST QU'ÉPHÉMÈRE;

En général, on dit de moi que je suis assez jolie. Je ne passe pas inaperçue grâce à mon physique mais contrairement à la majorité des filles, je ne m’en sers jamais pour obtenir quelque avantage ou faveur que ce soit. J’ai la peau foncée, noire, grâce à ma mère. Mes cheveux, naturels, sont longs, frisés et noirs. Le métissage y est pour quelque chose. Je ne suis pas très grande, 1m 64. Autant dire que je suis très loin d’avoir la taille de ces girafes qui arpentent les rues de la Fifth Avenue. J’ai toujours été différentes des autres…Mes formes ? Elles sont proportionnelles à ma minceur et ma petite taille. Elles ne sont ni trop petites, ni trop grosses. Autant dire que ce que je préfère chez moi, c’est de loin mon visage. Il est petit, fin, sans aucune trace ou impuretés. J’adore mes yeux noisette. Ils n’ont rien d’exceptionnel, mais c’est la partie que j’aime le plus chez moi. Ils sont petits, légèrement étirés et en amandes…bref parfaits. Je soigne mon allure - oui, oui, et je suis l'une des rares à le faire - je suis naturellement gracieuse alors ce n'est pas vraiment difficile d'avoir de la classe si j'en j'en veux. Je ne me lance pas des fleurs, mais je ne suis pas complexée non plus, loin de là. Ma différence me rend unique en mon genre et je me trouve très bien comme je suis. Personne n’est pas parfait et je ne suis pas une exception. Mais je ne n’en fais pas tout un drame.

Côté vêtement, je suis plutôt décontractée. Je ne m’habille pas pour m’habiller certes, je fais un minimum attention à ce que je porte. Mais je ne suis pas de ces filles à papa qui doivent avoir des vêtements assortis à leurs chaussures qui sont assorties à leur sac qui lui-même doit être assorti aux cheveux et au nez. Je trouve que c’est faire une montagne de pas grand-chose. J’opte souvent pour des blue jeans, des shorts et des minijupes. J’aime aussi beaucoup les robes mais je n’en porte pas très souvent. J’adore les bijoux, si bien que je les collectionne depuis mon enfance. J’en ai sûrement des centaines maintenant. Je ne suis pas très décolleté plongeant ou bustier et autre, mais je ne me couvre pas non plus comme une nonne. Être féminine, pour moi, c’est ça l’essentiel.


MON HISTOIRE, C'EST MA VIE;

Mon histoire, personne ne la connaît vraiment, ou du moins pas entièrement. Je suis loin d’avoir une vie normale. J’aurais préféré être comme les autres, j’aurais préféré être ordinaire. Mais si je suis à New York aujourd’hui, c’est pour devenir cette fille que je n’ai jamais été, et fuir ce passé.
Depuis ma naissance, je suis …originale. En effet, je suis née dans les airs. Ma mère était afro-américaine et mon père italo-espagnol. Ils s’étaient mariés à New York et ma mère était enceinte d’environ huit mois et demi. Ils venaient vivre à Madrid, où mon père devait prendre en charge l’entreprise familiale, lorsque ma mère perdit les eaux dans l’avion qui les menaient en Espagne. C’est dans ces conditions qu’elle me mit au monde. C’était la première qu’un bébé naissait dans un avion de cette compagnie. Depuis, je peux voyager gratuitement sur cette compagnie.

Une fois à Madrid, ma mère et moi reçûmes tous les soins qu’on devait. Sur mon extrait de naissance, il est marqué que je suis née à Madrid. A la clinique, il s’avérait que j’étais en parfaite santé et que le fait que je sois née légèrement plus tôt que la moyenne n’avait en rien affecté mes cellules ou autres. Malheureusement, on ne pouvait pas en dire autant de ma mère. Le médecin lui apprit qu’elle était séropositive. Dès lors, on me mit sous observation et sous traitement pour vérifier que je n’avais pas le virus. Mon père, lui, ne l’avait pas. Et cette nouvelle anéantit totalement le couple marié. Mon père n’avait plus la tête au travail, et ma mère devait se soumettre à plusieurs tests et examens pour traiter le mal. Ce fut un choc pour mon père car, si elle l’avait et pas lui, elle l’avait sûrement attrapé avec un autre. Et cette pensée commença à le faire sombrer dans l’alcool.

Les années passaient, je grandissais. Je voyais mon père se détruire un peu plus chaque et l’état de ma mère se détériorer. Elle maigrissait, n’avait pas l’appétit. Elle restait de plus longtemps au lit. Mon père revenait tous les soirs, bourré, drogué. Il ne tenait même plus sur ses jambes. J’aimais tenir compagnie à ma mère, l’aider, la soigner. Mon père lui, ne s’occupait pas d’elle. Il la méprisait plus que tout. Le soir, quand j’étais couchée dans ma chambre, je l’entendais crier. Il l’insultait, la frappait peut-être. Je l’entendais la traiter de tous les noms, le genre de mots qu’on vous interdit de dire quand vous êtes petits. Je m’endormais toujours dans cette atmosphère. Et chaque soir, j’en faisais des cauchemars.

A huit ans, j’étais encore à l’école de primaire. Mais je devais déjà me débrouiller seule. Déjà mature pour mon âge, j’étais un peu comme la nouvelle maîtresse de maison. Ma mère n’étant pas apte à tenir la maison, c’était donc moi qui exécutait toutes les tâches ménagères, le repassage, la cuisine, le ménage…Mon père, avait sombré dans la dépression. Il était plus colérique, plus triste. Malgré le fait qu’on soit extrêmement proches, ma mère ne m’avait jamais avoué qu’elle avait trompé mon père. Elle me disait qu’elle était fidèle et qu’elle n’avait pas eu de relation avec un autre homme que lui depuis qu’ils étaient en couple. Et je la croyais. Ma mère n’était pas volage, elle n’avait pas été éduquée comme ça. Mais mon père ne voulait rien entendre. Et leurs incessantes disputes continuaient, encore et toujours…

Le 22 Mars 2000, elle me quitta. Dans un torrent de larmes, je dus dire adieu à ma génitrice. Je n’avais que dix ans, elle en avait trente-deux. Je n’arrivais pas à imaginer le reste de ma vie sans elle. Mon père lui, n’était pas touché. Il ne laissait paraître aucun sentiment. Il demeurait de marbre. Elle ou une autre, rien à f*utre. Moi, je ne m’en remettais absolument pas. Je me sentais vide, car à part ma mère, je n’avais personne. Mon père ne s’intéressait pas à moi. De plus, je n’étais pas le genre de fille ouverte et populaire. Discrète, je n’avais pratiquement aucun vrai ami. Je ne parlais pas beaucoup et me contentais juste d’avoir d’excellentes notes et de ne m’attirer aucun problème. Mais ce soir-là, je ne savais pas que ma descente aux enfers ne faisait que commencer.


♠ FLASHBACK ON ♠


Dans sa chambre, une petite fille pleurait à chaudes larmes. Couchée sur son lit dans le noir, elle jetait un regard vague sur son journal intime qui trônait à son chevet. C’est alors que la porte s’ouvrit, laissant apparaître une silhouette masculine imposante. Son père…S’approchant doucement d’elle, la petite fille se recroquevilla un peu plus, une grosse boule bloquant sa gorge. Le jeune homme n’avait que trente-trois ans et était déjà veuf. Il s’assit sur la petite place du lit de la petite, et lui caressa la tête. Il touchait ses cheveux et sa nuque d’une façon délicate. Channel tourna sa tête vers son père. Elle regardait, il avait l’air ému. Lui embrassant le haut du crâne puis le front, il lui transmettait pour la première fois un peu d’amour. Le jeune homme, enlevant ses chaussures, s’installa aux côtés de sa fille. Il s’enfouit sous la couette avec elle. Choquée mais cependant heureuse que son père cherche à la réconforter, elle le laissa faire lorsqu’il la prit chaleureusement dans ses bras, un peu trop peut-être. C’est alors que le jeune homme releva légèrement son visage. « Tu es très belle…Tu lui ressembles beaucoup, tu sais. » Lui murmura-t-il d’une voix apaisante. Il s’empara alors de ses lèvres, d’une façon singulière. Channel ne comprenait pas ce qui se passait, pourquoi son père l’embrassait-elle, pas comme un père devrait embrasser sa fille de dix ans ? Elle avait déjà vu ce genre de scène, et les personnes qui y participaient éprouvaient de l’amour, de la passion ou désir. Et aucun de ces sentiments ne correspondaient à ce que le père de Channel lui avait toujours montré. Par peur et confusion, la petite ne résista pas, elle ne dit aucun mot. Jusqu’à ce que son père libère ses lèvres. Channel, à présent gênée par la présence de l’homme, détourna sa face de lui et se recroquevilla sur elle-même avant de s’endormir.


♠ FLASHBACK OFF ♠


Au fur et à mesure que les années passaient, mon père changeait. Il devenait de plus en plus…bizarre. Toujours très tactile avec moi, il me caressait souvent de façon presque indécente, il m’appelait constamment « chérie » ou « mon cœur ». Ses visites nocturnes se faisaient de plus en plus fréquentes au fil des années. Silencieuse et soumise, je ne lui en ai jamais parlé. Je restais muette comme une tombe, je me laissais faire. Mon père, je crois, était beaucoup plus bouleversé par la mort de maman qu’il ne le laissait paraître. Il faisait une sorte de transfert car, il est vrai que je ressemblais déjà beaucoup à ma mère. C’était une femme vraiment magnifique, et les années qui passaient n’avaient en rien altéré sa beauté. Même sa maladie n’en avait pas eu raison, à vrai dire. Et quand elle souriait, elle donnait l’impression que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, alors que c'était totalement faux (...) En y repensant, je me dis que peut-être, si j'avais parlé à mon père, si on communiquait plus et si j'avais ne serait-ce qu'une fois repoussé ses avances avant qu'il ne soit trop tard, tout ce qui en a suivi ne se serait jamais produit.


Puis vint ce fameux jour. Encore plus que ma date de naissance, une date que je n’oublierai jamais. Le 19 Juillet 2004, à 18h 07. Un jour d’été où il a plu des cordes. Ce jour-là, je n’étais pas sortie de chez moi. J’avais tout le ménage à faire. Je pense que j’aurais du aller me coucher, et fermer ma chambre à double tour, ou encore me plaindre à l’assistance sociale. En tout cas, j’aurais dû tout mettre en œuvre pour ne pas croiser son regard. Ce regard qui me hante encore et me fait froid dans le dos. Aujourd’hui encore, je garde les séquelles douloureuses de ce jour malheureux, où j’ai réellement senti que ma vie venait de basculer.



♠ FLASHBACK ON ♠


L’adolescente, assise devant la télé, regardait une de ces séries banales qui parlait d’amour et de trahison. Son père était déjà sorti à son réveil. Elle était en vacances, elle en profitait pour se réveiller à huit heures. Toute la journée, la jeune fille n’avait que ranger la maison, passer l’aspirateur et faire la cuisine. Ça faisait partie de son quotidien car elle était la seule fille qui restait dans cette maison et c’était son « rôle » de faire ça. Après avoir fini, et seulement après, elle pouvait s’accorder cette pause, ce moment de répit où elle pouvait faire ce qu’elle veut. Égarant son regard sur la grande horloge du salon où elle lit qu’il était six heures de l’après-midi. Déjà dix heures que son père était sorti. C’est alors qu’elle entendit la porte s’ouvrir. Se retournant vers celle-ci, elle vit son père, ça se voyait qu’il était ivre. Il avait du fumer de l’herbe, boire du whisky, peu importe…Car ça faisait déjà presque 5 ans qu’elle vivait avec. L’homme, titubant, vint s’asseoir aux côtés de sa fille. Affalé sur le canapé, il passa son bras autour de la jeune fille, la rapprocha de façon forcée à lui. Elle ne disait rien comme toujours, elle subissait. L’homme commença à s’approcher d’elle, l’embrassant avec fougue et envie. D’habitude, c’était plus langoureux et doux, mais il n’empêche qu’elle n’avait jamais été consentante. Ses mains devenaient baladeuses, il les glissait habilement sur son corps, passa sous son tee-shirt pour caresser sa ventre, puis remonter vers sa poitrine. Pour une adolescente de 14 ans, Dolce était simple, innocente, très naïve…Elle ne parlait pas de sexe, ne l’avait jamais, et ne voulait pas le faire avant très longtemps. Elle n’avait jamais eu de petit-ami ou d’amoureux, elle incarnait l’insouciance et la pureté même. Et cet homme, son père, en quelques instants allait tout bafouer. Enlevant son haut, il descendit ses lèvres dans son cou et sur sa poitrine qu’il embrassait, léchait, suçait…Gigotant et se débattant du mieux qu’elle pouvait, elle lui donnait des coups de ses petits bras pour qu’il la lâche. Mais rien n’y faisait, il était trois fois plus fort qu’elle. Il souleva sa jupe. la jeune fille se sentait comme humiliée, insultée. Il violait son intimité, il la violait tout court. L’homme se faisait plus mâle et hargneux que jamais. « Papa arrête s’il te plait, tu peux pas me faire ça ! » Elle avait osé ouvrir la bouche, pour une fois. Mais, ces paroles, son père ne l’entendait pas. Énervé et impulsif, il lui bloqua les deux bras, l’empêchant ainsi de bouger. En retirant sa culotte, il écarta ses jambes, et entra en elle, brusquement, avec violence. Hurlant de toutes ses forces et gesticulant comme elle le pouvait, elle voulait le pousser d’elle, l’empêcher de lui faire du mal. La douleur de son acte, tant physique que morale, lui traversait tout le corps comme un électrochoc. Tandis qu’il continuait de prendre son plaisir, la petite criait, se débattait, le tapait et implorait. « Papa arrête s’il te plaît tu me fais mal ! Papa, je t’en prie, lâche-moi ! Je veux pas, papa… » Finit-elle par ajouter, à bout de forces, fatiguée de voir ses efforts totalement vains. Après quelques minutes qui lui parurent une infernale éternité, il se leva, comme fier de lui et de son acte, soulagé. Il s’en alla dans sa chambre, abandonnant la jeune fille au plus mal, souillée, salie, blessée par son propre géniteur. Pleurant en silence, elle finit par s’endormir de fatigue au bout d’une heure. Après cela, rien ne pourrait plus être comme avant.


♠ FLASHBACK OFF ♠


Jusqu’à aujourd’hui, je n’arrive toujours pas à digérer, à accepter ce qu’il a fait. Ce monstre m’a volé ma jeunesse, ma pureté. Il a abusé de moi, sa propre fille. Je ne mettrai jamais cela sur le compte de l’alcool, du tabac ou de la drogue car ça n’a rien à voir. Aujourd’hui, j’ai pu effacer ce douloureux souvenir avec une opération qui m’a coûté énormément d’argent. Mais seulement physiquement. Ce qu’il m’a fait ce jour-là, ça ne s’oublie pas.

Chaque année, notre relation se dégradait de plus en plus. Après ce jour, je parlais encore moins qu’avant. Mes nerfs étaient fragiles, j’avais du mal à contrôler mes émotions. Je pleurais pour un rien, il m’arrivait de sécher les cours, mes notes étaient en baisse…Je n’en parlais qu’à une seule personne. Ma meilleure amie, Brooke. Une petite brune orpheline qui avait été adoptée. On avait plusieurs points en commun, on était très proches. C’était un peu mon second journal intime. Je lui avais confié tout ce qui m’était arrivé jusqu’à présent. Et elle m’avait juré de ne jamais le révéler à qui que ce soit. Le temps passait, les hivers se succédaient, mais en aucun cas mon père ne changeait. Certes, il ne m’avait plus refait ce qu’il m’avait fait, mais il avait fait pire. Des choses que je préfère taire aujourd’hui. Je souffrais en silence. Et chaque jour, je le haïssais un peu plus. A tel point qu’à la vingtaine, il ne représentait pour moi que le diable en personne. Un diable que je voulais rayer de la surface de la terre.



♠ FLASHBACK ON ♠


La jeune fille avait bien préparé son coup. Depuis un an maintenant elle y songeait. Elle songeait à l’éliminer. Oui, car la haine qu’elle lui portait avait noirci son cœur. Elle le détestait pour tout. Pour avoir insulté, peut-être frappé sa mère. Pour avoir abusé d’elle à ses quatorze ans. Pour l’avoir traité comme une esclave. Elle voulait se venger. Dans le tiroir de la chambre de son père, elle le prit. Le revolver, l’arme du crime à venir. Ce dont elle se servirait pour arriver à ses fins. Après ça, elle comptait disparaître, partir pour toujours. Il était au salon, entrain de mettre la grande horloge à l’heure. Il ne se doutait de se rien. La jeune fille s’approcha doucement, l’arme en main, déjà chargée. Descendant les escaliers un à un, ses pas pouvaient s’entendre de la pièce en bas. Fixant l’homme qui ne se rendit pas tout de suite compte de sa présence, elle murmura. « Tu vas payer. » Les bruits parvenant aux oreilles de celui qu’elle considérait comme un monstre, l’homme se retourna. Il vit tout de suite l’arme pointée sur lui et se figea, c’était sa fin.
« Channel, qu’est-ce que tu fais ?! Pose cette arme tout de suite ! »
« Il n’en est pas question. L’heure est venue pour que tu payes pour tout le mal que tu nous as fait ! »
« Arrête, ne fais pas ça ! »
Le doigt s’enfonçant un peu plus sur la gâchette, Channel voyait toute sa vie défiler sous ses yeux. Depuis sa naissance, tous ses déboires, sa souffrance…Elle s’apprêtait à tirer quand la porte s’ouvrit violemment, l’interrompant et l’effrayant.
« Channel stop ! » Cria sa meilleure amie.
BAAAM ! Dans la peur et l’agitation, le coup était parti. Le père de Channel s’écroula. Heureusement il n’avait été touché qu’à l’épaule. Tremblant comme une feuille, elle restait statique, tandis que sa jeune amie venait en vitesse pour la soutenir. La haine, la colère, la peur, la tristesse, le soulagement, la confusion…Tout ça se mélangeait dans la tête de la jeune femme. Perturbée, elle se mit à pleurer, soutenue par Brooke qui la tenait dans ses bras. « Vas-t-en ma belle. J’ai pas envie que t’ailles en prison. Les ambulances et la police vont arriver. Je vais leur montrer ton journal intime, je vais dire qu’il te menaçait et qu’il t’a violé. Prends tes affaires et quitte le pays. S’il te plait, sauve-toi et t’inquiètes pas pour moi, tout ira bien. » Sa voix si rassurante et ses gestes confiants convainquirent la jeune femme de s’en aller pour recommencer une nouvelle vie, loin d’ici. Prenant ses affaires et l’argent en liquide que son père cachait, elle s’enfuit au plus vite pour l’aéroport, destination la Grande Pomme.



♠ FLASHBACK OFF ♠



Je suis partie, l'abandonnant derrière moi. Et je suis allée à l'aéroport. J'ai pu avoir mon billet gratuit à la compagnie où j'étais née. Dans l'avion, je pensais au passé, au présent mais surtout au futur. J'allais tout recommencer à zero, mais je ne voulais pas oublier Brookie et ce qu'elle a fait pour moi. L'espagnol étant la langue que je parlais couramment, j'ai un peu du mal avec le français aujourd'hui. Mais j'arrive à m'en sortir. J'ai recontacté ma meilleure amie, elle va bien. Mon père est sous les barreaux pour longtemps et elle, n'a eu qu'une peine infime. Maintenant je compte bien refaire ma vie, et effacer le passé.


MOI QUI PIANOTE DERRIÈRE MON ÉCRAN;


Pseudonyme; Lolita
Mon pays bien aimé;
Mon âge; 16 ans
Fille ou garçon; Girl Power
Ma célébrité choisie; KaterinaG ♥ - je ne changerai plus cette fois (a)
Comment as-tu connu TII NY; J'ai un dc.
Comment le trouves-tu; Toujours aussi sublime. ♥
Pourquoi t'être inscrit; je devais me créer un dc.
Exemple de rp;
Spoiler:
 
[/justify]





Dernière édition par C. Dolce Lopéz le Ven 17 Déc - 4:25, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; A. Bèryl Hudson
« Naughty girl ϟ Iron soul, reborn of its ashes, quite as the phoenix.

♣ Messages :
5549
♣ Inscrit le :
12/04/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Matt Barr › Niall Matter › Sean Faris › Christian Cooke. »
♣ Traits de caractère :
« Enigmatique, rancunière, arrogante, destabilisante, mystérieuse, froide. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: (c)Ashesdust*Primple*Weedseed, Banana Hammock; Lora, Deadly Histeria, Misery Angel, shiya, Wildbitterness.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Sam 11 Déc - 23:11

Bienvenue sur This is it (:
Bon choix d'avatar *-*
Il y a une problème avec es codes de a fiche de présentation, as-tu bien fait attention à décocher le bouton ?
Car si tu ne la pas fait, il va falloir le faire et recoller le code de la fiche (:


« Il ne faut regarder ni les choses, ni les personnes. Il ne faut regarder que dans les miroirs, car les miroirs ne nous montrent que des masques. You should look neither at things, nor at the persons. You should look only in mirrors, because mirrors show us only masks. Вы не должны смотреть ни на вещи, ни в людях. Вы должны смотреть только в зеркалах, поскольку зеркала показывают нам только маски. » 6, 600, 468, 278
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Invité
« Invité


MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Sam 11 Déc - 23:13

Bienvenue et bonne chance pour la suite de ta fiche. ;)
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Trish L. Hildebrand
« « TLH Ҩ Wanna do bad things with you
« TLH Ҩ Wanna do bad things with you

♣ Messages :
7412
♣ Inscrit le :
23/01/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« LukeGrimes. ; SamWay. ; GaspardUlliel. ; SeanPenn & FranciscoLachowski. ♠ »
♣ Traits de caractère :
« Pessimiste, entétée, rancunière, enjôleuse, perfectionniste, lunatique, indécise, sarcastique. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Merci à ; © Hadès « à savoir Bèryl & moi. » & Milky.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Sam 11 Déc - 23:35

Bienvenue & bon choix d'avatar. ♥


Quand je te vois, j'ai juste envie de fermer les yeux.
« Par nature, les êtres humains sont toujours sur la défensive. Ils tentent d'empêcher les gens de l'extérieur, de pénétrer dans leur monde. Mais il y a toujours ceux qui s'imposent dans nos vies, et ceux que nous invitons avec plaisir. Ceux qui reste néanmoins les plus inquiétants, sont ceux qui, de l'extérieur, nous observe : ceux que nous ne connaîtrons jamais vraiment... »
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; C. Dolce Lopez
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
108
♣ Inscrit le :
11/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« La perfection n’est qu’une vue de l’esprit. »
♣ Traits de caractère :
« Blessée • émotive • fragile • impulsive • jalouse • douce • réservée • timide • discrète • belle »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Delphie :: LJS
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Sam 11 Déc - 23:50

C'est fait. J'avais oublié. (:
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ambre M. Clyde
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
401
♣ Inscrit le :
07/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Marlon Teixeira, Gaspard U, Matthias L, Ian S, Ed W
♣ Traits de caractère :
« Franche, fêtarde, ouverte, séductrice, sociable, attachante, rancunière...»

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;:
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Dim 12 Déc - 13:58

Bienvenue et bonne chance ;)
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ellyxir E. Lewinston
« Ellyxir_Ravissante .: Ravageante && inaccessible

♣ Messages :
2119
♣ Inscrit le :
29/07/2010
♣ {♥} Votre idéal :
A quoi sert d'avoir un Idéal ?
♣ Traits de caractère :
« Souriante, affectueuse,douée, perfectionniste, colérique, aimante, attentive...»

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Bazzart
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Dim 12 Déc - 23:16

bienvenue parmi nous && amuses toi bien ici =)
Surtout n'oublies pas de voter pour le forum ^^ ler ler

&& Comme tu peux le penser, très très très très bon choix d'avatar ler
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Kristopher E. McCormac
« KRIS'
Never look in the past
─KRIS'Never look in the past

♣ Messages :
771
♣ Inscrit le :
04/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« M.Kunis, R.Bilson, M.Fox, K.Stewart, A.Greene. »
♣ Traits de caractère :
« Silencieux, discret, déjanté...»

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: vava: lipslikeamorphine & gifs idem
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Lun 13 Déc - 4:32

Bienvenue sur le forum et merci de ton inscription :)
Bonne chance pour ta fiche et en cas de question n'hésite pas à contacter un membre du staff.

Et comme l'a dit Elly', n'oublie pas de voter sur les tops sites, pour aider le fo ^^
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Lee M. Newman
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
483
♣ Inscrit le :
26/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Amanda Seyfried ; Katherine Heigl ; Clemence Poesy ;
♣ Traits de caractère :
« Protecteur, attachant et généreux mais aussi borné, imprévisible et curieux de tout. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Myself!
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Jeu 16 Déc - 18:10

Bienvenue & amuses toi bien :ggdtt:
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; S. Shadow Blackheart
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
2334
♣ Inscrit le :
08/05/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« . »
♣ Traits de caractère :
« Prétentieux mystérieux fier charismatique ambitieux infidèle dragueur faux. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: chevalisse ; silverfox
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Jeu 16 Déc - 20:58

OMG *au paradis* ♥
Quel extraordinaire bon choix *o* Bienvenue à toi mademoiselle (aa)
réserve moi un fabuleux lien siou plait ♥
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; C. Dolce Lopez
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
108
♣ Inscrit le :
11/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« La perfection n’est qu’une vue de l’esprit. »
♣ Traits de caractère :
« Blessée • émotive • fragile • impulsive • jalouse • douce • réservée • timide • discrète • belle »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Delphie :: LJS
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Ven 17 Déc - 2:55

Merci tout le monde ! :D

J'essayerai de finir ma fiche le plus vite possible, dans la semaine. (:
Okay Shadow, je te réserverai un lien ofthedead ♥ ! ^^
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; E. Ceylan Ainswood
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
442
♣ Inscrit le :
18/05/2010
♣ {♥} Votre idéal :
/
♣ Traits de caractère :
« Rancunier • Arrogant • Violent • Tranchant • Infidèle • Sûr de lui • Matcho • Joueur • Moqueur • Sarcastique • Froid • Déterminé • Impulsif • Superficiel • Charmeur • Sadique • Séducteur • Taquin • Manipulateur • Borné • Mysterieux • Je m'en foutisme • Attachant • Surprenant • Adorable • Délirant. »

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Ven 17 Déc - 15:47

    Katerina. ♥
    Re - Bienvenue demoiselle. (:
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Invité
« Invité


MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Sam 18 Déc - 22:03

welcome
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; C. Dolce Lopez
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
108
♣ Inscrit le :
11/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« La perfection n’est qu’une vue de l’esprit. »
♣ Traits de caractère :
« Blessée • émotive • fragile • impulsive • jalouse • douce • réservée • timide • discrète • belle »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Delphie :: LJS
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Dim 19 Déc - 2:16

J'ai fini ma fiche ! Enfin...
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Contenu sponsorisé
«


MessageSujet: Re: « La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠    Aujourd'hui à 12:32

Revenir en haut Aller en bas
 

« La vie est belle, le monde est pourri ... » | CDL ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « The Management » :: « Présentations » :: Présentations validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit