Bienvenue sur This is it ☎
TII ; qu'est-ce que c'est ? Un brin de folie pure et dure, comme les fesses de ces jeunes hommes ci-dessus --> , une grande famille où tout est permit ou encore une grande bande d'amis que l'on vient retrouver juste après un bon streapoker. This is it, c'est aussi un maigre hommage que nous avons souhaité rendre à notre ami et idole Michael Jackson...Quatres avatars sont disponibles. Forum actif & attractif. Qu'attendez-vous pour nous rejoindre ? (;


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Après des longues réflections & surtout une très belle vie ; THIS IS IT FERMERA SES PORTES DANS LES JOURS A VENIR. MERCI DE NE PLUS VOUS INSCRIRES. Nous avons été très heureux de partager tous ces moments avec vous. ♥ Vous nous manquerez. NEW YORK NEVER SLEEP, ne l'oubliez pas.

Partagez | 
 

 It's upon a time ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 0:15


« Plus on est fou plus on rit ... »
Connor
Kaylianne

Ethan

Un petite présentation s'impose; Je suis né(e) le 14 avril 1986 à Los Angels en Amérique. Comme vous pouvez le remarquer, je suis un mec qui est très demandé. Je suis actuellement célibataire; je suis hétérosexuel. J'ai 26 ans; je sais, je me fais vieux. J'ai mon petit surnom, comme tout le monde je suppose, le mien est 'Than. Je suis quelqu'un de calme - à l'écoute - souriant - trop protecteur - têtu - jaloux. Je travail en tant qu'acteur. Pourquoi je suis venu(e) à New-York ? Si je suis ici c'est pour vivre dans une grande ville, tout simplement. Je fais partie du groupe des peace&love. Je suis un personnage scénario.
© Avatar : Baylee

JE SUIS CE QUE JE SUIS;

Ethan … Un concentré de bonne humeur. Un sourire constant accroché aux lèvres, un rire facile et léger qui se trouve être des plus communicatifs, regard rieur et charmeur … Son caractère pourrait se résumer à bien peu de choses mais ça ne s’arrête évidemment pas là. Parce qu’il n’est pas juste un type souriant et aimant rire. Il est aussi d’une grande simplicité, aimant les choses simples de la vie. Très patient, il est rare qu’il perde son sang froid, possédant même un calme olympien. Si quelqu’un vient à lui chercher des histoires, il préfère faire la sourde oreille et ignorer la personne, s’en éloignant même pour éviter les histoires. A quoi bon se disputer ? Ca n’a strictement aucun intérêt selon lui. Il est tellement plus logique de prendre le temps de discuter calmement pour arranger les choses. Il n’aime pas les histoires, trouve qu’il est tellement mieux de vivre sa vie sans se prendre la tête plutôt que de supporter des disputes vaines qui servent à envenimer les choses, et situations entre les gens, plus qu’autre chose. A vrai dire, il n’est pas rare qu’Ethan soit celui qui calme les choses quand une situation commence à être tendue. En plus de ce côté très zen et patient, il est quelqu’un de confiance. On peut lui révéler tout et n’importe quoi, il n’ira jamais répéter quoi que ce soit à qui que ce soit. Il ne parle pas plus que de raison et sait se taire sur les choses importantes. Il suffit de lui révéler une chose en lui demandant de ne pas le répéter, pour qu’il garde cela pour lui. C’est aussi simple que cela. Il faut aussi savoir qu’Ethan est une personne sensible, qui s’attache très facilement à autrui et qui est facilement touché par le malheur des gens. S’il voit une personne souffrir, il ne pourra pas s’empêcher de chercher à la réconforter, peu importe comment. C’est sans doute grâce à toutes ces qualités, qu’il s’avère être un excellent confident. En effet, il sait tellement bien mettre les gens en confiance, qu’ils se confient rapidement à lui. Et jamais il ne fait quoi que ce soit qui pourrait tout remettre en cause. De plus, il est franc et honnête. Le mensonge, il ne connaît pas et ne supporte pas.
Mais s’il y a bien une chose que tout le monde sait, c’est bien que personne n’est parfait. Et Ethan, aussi gentil, calme, doux, compréhensif, patient, à l’écoute, zen et généreux qu’il soit, ne fait pas le moins du monde exception à la règle. Le fait qu’il soit charmeur peut autant être considéré comme une qualité que comme un défaut. Disons simplement qu’il sait jouer de son physique plutôt avantageux et parvient presque toujours à obtenir ce qu’il désire à force de sourires et regards entendus. Il faut dire qu’il se donne beaucoup de mal pour charmer et séduire dans l’espoir d’obtenir ce qu’il veut. Et il est toujours, du moins souvent, hautement récompensé puisqu’il parvient à son but à presque tous les coups. Quand il veut quelque chose, il est prêt à tout pour l’avoir et ne renonce devant rien pour y arriver. Ca, c’est encore une qualité. Pour en revenir à ses défauts, c’est un véritable têtu. Il aime beaucoup avoir raison et a beaucoup de mal à accepter de voir qu’il a tort. Mais si on parvient à lui prouver, avec preuves, qu’il se trompe, alors il accepte de bonne grâce même si ça l’agace d’avouer son erreur. Il n’en montre généralement rien. Il est aussi d’une jalousie maladive lorsque ça concerne des gens qu’il apprécie réellement, totalement et sincèrement. Autant dire que ça ne concerne pas grand monde non plus. Mais il sait qu’il peut se rendre malade si, par exemple, son frère de cœur considérait une autre personne comme tel. Ce n’est évidemment qu’un exemple. Pour ce qui est de la jalousie en amour, il n’a jamais eus l’occasion de tester, n’étant jamais tombé amoureux de toute sa vie. Non, il ne connaît pas ce qu’est l’amour et ne cherche pas spécialement à connaître non plus. Il se dit que si ça doit venir, ça viendra, sinon tant pis.


LA BEAUTÉ N'EST QU'ÉPHÉMÈRE;


Pour décrire le physique d’Ethan, il faut commencer par un aperçu rapide. Ce qu’on remarque en premier lieu chez lui, c’est son style vestimentaire. A la fois rock, rebelle, un brun punk, grunge et gothique, son style lui est particulier. Des slims taille basse dont il met l’ourlet dans sa paire de Rangers ou Doc Martens, accompagné d’un débardeur trop large et ouvert sur les côtés uni ou avec une représentation sur le devant. Avec, évidemment, une veste en cuir par-dessus, le plus souvent. Veste blanche, noire, grise, bleue, peu importe du moment qu’elle est particulière. Cloutée, avec fermetures à glissières, pans en trop ou autres. Ce ne sont évidemment que des exemples mais ça représente bien le style de vêtements qu’il peut porter. C’est sans parler de ses chemises à carreaux, épaisses, qu’il porte parfois par-dessus un tee-shirt. Ou encore, en accessoires, des lunettes de soleil énormes, des gants sans doigts, des écharpes ou foulards très longs ou, encore une fois, autres. Concernant les proportions d’Ethan, sans être petit, il n’est pas non plus vraiment grand, du haut de son mètre quatre vingt. Concernant sa musculature, Ethan est mince nerveux. Dans le sens où ses muscles sont parfaitement visibles ainsi que ses veines lorsqu’il force un peu. Bras et jambes musclés, torse parfaitement bien taillé avec abdos en béton, épaules larges, taille fine … Bref, il est mince mais vraiment musclé. Concernant son visage, ce que l’on remarque en premier, ce sont ses yeux. D’un bleu pur, ils sont doux et limpides, clairs comme de l’eau de roche. Certes il a un regard très profond qui cache sans doute beaucoup de choses. Mais il sait que la couleur de ses yeux adoucit son regard parfois un peu effrayant car, justement, trop profond. A vous transpercer l’esprit. Des sourcils bruns qui font davantage ressortir la clarté de ses yeux, un front haut, un long nez fin, des pommettes légèrement visibles, une forme de visage simple et légèrement dure et une bouche aux lèvres fines et parfaitement dessinées. Ses cheveux sont naturellement bruns et doux et il aime jouer avec, les laissant parfois pousser assez longs pour les plaquer sur sa tête à grands renforts de gel, les gardant parfois en piques version, pétard, sur le sommet de son crâne ou encore, en les coupant courts mais les laissant en pointe toute de même.


MON HISTOIRE, C'EST MA VIE;


« Tu peux pas … non t’as pas le droit de me faire ça … Jonathan arrête … tu me fais peur … non stop ! arrête ! arrête ! »

Un salon, dans un appartement dans lequel seules deux personnes se trouvent. Deux jeunes gens plus précisément. Une jeune fille et son petit ami, ayant tous les deux quinze ans. Depuis trois mois qu’ils étaient ensemble, ils n’avaient fait qu’échanger des baisers. Rien que des baisers. Ni plus, ni moins. Et c’était bien assez selon la jeune fille, Lizzie. Après tout, elle n’avait que quinze ans, elle avait encore bien assez de temps devant elle avant de songer à passer à l’étape supérieure. Oui, à quoi bon se précipiter et faire des choses qui n’étaient pas de son âge ? Elle avait encore l'insouciance et l’innocence de la jeunesse. Jonathan avait trois ans de plus qu’elle. Pour sa part, lorsqu’ils le feraient, ce ne serait pas sa première fois. Elle ne se posait même pas la question de savoir s’il commençait à ressentir le manque et s’il avait hâte qu’elle soit prête à passer ce cap avec lui. Elle était jeune et très naïve … Personne ne pouvait le lui reprocher, c’était normal, elle n’était qu’une jeune adolescente après tout. Jeune adolescente qui croit en l’amour et ignore qu’un homme a du mal à résister au désir et à l’appel du sexe. Ils se trouvaient donc là … dans l’appartement qu’elle partageait avec ses parents, seuls au monde. Seuls parce que les deux adultes travaillaient et qu’eux-mêmes avaient terminés les cours plus tôt. Ils se trouvaient dans le salon, sur le canapé recouvert de velours, s’embrassant doucement, leurs langues faisant des bruits humides en se trouvant et se caressant. En sentant la main de Jonathan se poser dans ses cheveux, elle avait soupiré de bien être, aimant sa tendresse. Lorsque ses doigts avaient caressés sa nuque, elle avait sourit, idem en sentant ses mains caresser son dos. Une fois arrivées à ses reins, elle avait commencé à se figer et détacher ses lèvres des siennes, le temps de retirer ses mains en riant nerveusement. Seulement, il était trop tard … le processus était enclenché semble-t-il. En voulant lui résister, elle l’avait davantage excité en réalité. Rapidement, il l’avait plaqué sur le canapé, ses mains se faisant franchement baladeuse, ses lèvres fortement pressées contre les siennes, l’empêchant de parler ou crier. Son corps était bloqué sous le sien, ses jambes sous les siennes et ses bras retenus par l’une de ses mains alors que sa main, à lui, se faufilait sous son haut pour lui caresser la poitrine. Si elle avait eut envie de cette caresse, elle aurait apprécié. Mais là, elle prenait cela comme une violente intrusion dans son intimité, une insulte, une injure … Elle avait beau gigoter … ça ne faisait que l’exciter davantage. Sa main passant sous sa jupe, descendant brutalement sa culotte … C’est là qu’elle se mit franchement à hurler, le suppliant d’arrêter cela, de la laisser tranquille, qu’elle n’était pas prête, qu’il n’avait pas le droit de faire cela. Mais il n’en n’avait cure … sans même finir de lui ôter son sous-vêtement, il entra en elle, provoquant une violente douleur qui sembla se propager dans tout le corps de la brune. Elle voulut protester, hurler, crier, le frapper de ses poings, de ses pieds … bref peu importe mais le repousser au moins ! Mais rien n’y fit, il continua de la violer avec violence, la faisant hurler de douleur et provoquant des pleurs incontrôlable chez elle. Les secondes semblèrent durer des heures … Lorsque Jonathan se recula, la brune était immobile sur le canapé, trop épuisée et endolorie pour faire ou dire quoi que ce soit. Elle n’ouvrir pas les yeux pour le regard partir, ne tenta de bouger que lorsque la porte eut claquée, signe qu’il n’était plus là. Enfin, elle se redressa, gémissant de douleur et sentit les larmes redoubler lorsqu’elle vit le sang sur le canapé. Sans attendre une minute, elle se leva et se rendit en courant dans la salle de bain pour prendre une très longue et brûlante douche, tant elle se sentait salie et atroce. Elle était horrible, tout était de sa faute, forcément. Les pleurs avaient longtemps ruisselées sur ses joues, tout le temps de la douche qui dura pas loin d’une heure. Lorsqu’elle en sortit, elle se rendit dans la cuisine, prit un couteau et s’entailla férocement la main pour pouvoir expliquer le sang sur le canapé… C’était mieux que rien selon elle …

« Mais m*rde arrêtez ! Puisque je vous dis que c’est impossible ! J’ai seize ans ok ? Seulement seize ans !!! C’est juste une indigestion ! »

Un hôpital, un brancard sur lequel se trouve une jeune fille, la même que dans la situation précédente. Le brancard était poussé par plusieurs hommes et femmes vêtus de blanc et de bleu pâle. Médecins et infirmiers qui se hâtaient de la trainer dans la pièce où elle devrait … accoucher. Elle avait beau répéter inlassablement qu’il était impossible qu’elle soit enceinte, personne ne semblait vouloir l’écouter. Elle était littéralement trainée de force alors qu’elle hurlait inlassablement qu’elle ne pouvait pas être enceinte mais qu’elle avait sans doute mal au ventre à cause d’un truc qu’elle aurait mal digéré, ou autre. Certes, elle avait bien prit quelques kilos depuis quelques semaines…Mais ça s’arrêtait là ! Hors, si elle avait été enceinte, elle en aurait eut conscience, non ? Un bébé, dans un ventre, ça se sent tout de même en neuf mois ! Et pourtant … Pourtant les douleurs atroces qui semblaient la traverser de part en part, ne pouvaient pas être dû uniquement à une petite indigestion ou autre. D’ailleurs, elle dû rapidement se rendre à l’évidence et réaliser qu’elle était bel et bien sur le point de mettre au monde un enfant. Non … en vérité, elle était en train de lui donner la vie, à l’instant même. Lorsqu’elle entendit les pleurs de l’enfant, elle supplia qu’on l’emmène vite et loin d’elle. Elle ne pouvait tout simplement pas supporter l’idée d’avoir eut un bébé avec un garçon qui l’avait violé. A croire que le viol en lui-même n’avait pas été suffisant, pour qu’il faille en plus qu’elle tombe enceinte et accouche d’un enfant, de lui. Autant dire, que ce bébé, elle le détestait par-dessus tout, à cause de ce qu’il représentait et des souvenirs qu’il provoquait chez elle. Lorsque les médecins avaient voulu le lui présenter, elle avait refusé de le voir ou de le sentir sur elle. Il avait donc disparu de sa vu … A tout jamais. En quittant l’hôpital le jour même, elle ne chercha même pas à le voir une fois.

« Arrête de te plaindre ! On a accepté de te prendre sous notre toit, tu devrais nous en être reconnaissant au lieu de raconter de tels mensonges et faire de telles bêtises … C’est fini, tu rentres au foyer ! »

C’était dit … Pour la énième fois, Ethan fut ramené dans un foyer, en attendant de trouver une nouvelle famille d’accueil, ou avec un peu de chance des parents adoptifs. Mais à sept ans, il ne fallait pas trop espérer. Il était considéré comme bien trop vieux pour être adopté par ceux qui voulaient un enfant. Du coup, il était trainé de famille en famille et de foyer en foyer sans jamais avoir la chance de pouvoir se poser bien longtemps. Cette fois là, il fut renvoyé parce qu’il avait osé dire la vérité … En effet, le garçon de la famille dans laquelle il se trouvait alors, s’était amusé à découper un grand carré de cuir dans le canapé du salon. Lorsque ses parents s’en étaient rendu compte, il avait rapidement affirmé que c’était Ethan, et non lui, qui avait fait cela. Evidemment, ils préférèrent croire leur enfant plutôt que ce jeune garçon qui n’était parmi eux que depuis sept petites semaines. Ethan ne pouvait pas le leur reprocher. Après tout, il n’était rien d’autre qu’un enfant de trop sur cette terre. Toujours de trop, un enfant dont personne ne voulait. Pourquoi ? Qu’avait-il fait pour cela ? Pourquoi personne ne semblait vouloir de lui à ce point, à commencer par ses parents dont il ignorait tout ? Il ne savait même pas d’où il venait, comment il avait été conçu, ce que faisaient à présent ses parents, s’ils étaient toujours ensemble ou s’il n’était qu’une petite erreur de jeunesse dont ils avaient tôt fait de se débarrasser avant de se séparer l’un de l’autre. Quoi qu’il en soit, il était seul depuis toujours et le resterait à jamais. Sauf, s’il décidait de se battre et de vivre, comme si de rien n’était. Se lier d’amitié, peut-être rencontrer l’amour, finir par fonder une famille, une vraie, un jour. Il rêvait du jour où il serait une personne comme une autre et non plus l’orphelin dont personne ne semble vouloir.

« C’est parti !! Cap sur le Canada, ensuite on redescend en Amérique du Sud puis … à nous l’Europe, l’Asie et l’Afrique ! »

Ils étaient cinq jeunes, entre 17 et 22 ans. Deux filles, trois garçons. Et ils partaient ensemble pour un tour du monde à durée indéterminée, munis uniquement d’un sac à dos chacun, sans un sou en poche. Il suivait le groupe, jetant toute sa confiance en l’ainé qui devait s’occuper de leur procurer des faux papiers, puisqu’ils étaient tous, à part lui, mineurs aux yeux de la loi américaine. Et Ethan était mineur dans tous les pays du monde, n’ayant pas encore 18 ans. Étonnamment, ou non, ce tour du monde se passa fort bien. Ils n’eurent jamais le moindre problème et purent faire à peu près tous les pays qu’ils avaient prévu de voir. Ils faillirent mourir de froid dans les glaciers, au point de tous dormir les uns contre les autres, sous toutes leurs couvertures. Ils avaient été menacés par un homme muni d’une machette, avaient nagés près des requins, s’étaient retrouvés face à une armée de soldats armés jusqu’aux dents, avaient été impliqués dans une guerre de gangs, avaient manqués faire une peine de prison à Cuba sans réelle raison, s’étaient dispersés et perdus dans une foule de gens en Chine, avaient été estomaqués par des paysages grandioses dans certains pays, peinés par la misère dans d’autres. En bref, ils avaient connu une expérience inoubliable. A la fin de la seconde année, l’un des jeunes hommes était parti, désireux de retrouver sa famille. A quatre, ils avaient continués leur tour du monde durant une autre longue année. Cette dernière année fut aussi merveilleuse que les deux premières. Ils eurent droit à de sacrés péripéties, manquèrent la mort de peu à plusieurs reprises et vécurent des expériences inoubliables. Parmi les galères auxquelles ils eurent droit, l'un d'eux se fit mordre par une araignée qui, fort heureusement, n'était pas mortelle. Seulement, il se retrouva totalement paralysé pendant plusieurs jours et eut besoin d'être hospitalisé de toute urgence pour contrer les effets du venin. Mais toutes ces mésaventures, ont crées des souvenirs desquels ils peuvent à présent rire sans problème.

« J'ai le grand plaisir de vous annoncer que vous êtes accepté dans notre prestigieuse école ! »

Un battement ... Deux battements, trois battements ... Non plus vite que ça ... Sept, dix, treize, seize ... Bon sang c'était incroyable, invraisemblable, pas possible même ! Jamais Ethan n'aurait put croire qu'un jour sa vie prendrait une telle tournure. A part son tour du monde qui avait été une pure merveille, il avait cessé depuis longtemps de penser qu'un jour la roue tournerait en sa faveur. Et pourtant c'était le cas, enfin ! Il venait d'être accepté dans une prestigieuse école de comédie. Lui qui rêvait depuis longtemps de devenir acteur voyait le début de son rêve se réaliser. Certes ce n'était que le début, il venait seulement d'être accepté dans cette école. Mais c'était déjà pas mal. Le début d'une nouvelle vie, à n'en pas douter ! Le must, c'était sans aucun doute le fait qu'il avait obtenu une bourse qui lui permettait de suivre ses études sans sortir le moindre centime alors que l'école était payante. Et des plus chères ! Mais cette école offrait deux places gratuites par an. Sur une centaine de postulants, Ethan avait été l'un des deux chanceux, ou du moins talentueux, à pouvoir avoir cette bourse qui lui permettait de suivre un cursus de deux ans. Il venait de fêter ses vingt et un ans et cela faisait une longue, terriblement longue, année, qu'il tournait en rond en se demander que faire et comment faire pour avancer dans la vie. Il n'avait pas d'argent, pas de famille, pas de connaissance qui pourrait l'aider à avancer ... Rien du tout. Rien d'autre que sa volonté de s'en sortir. Durant ces douze mois de retour à la réalité, il avait fait toute une série de petits emplois. Il avait été livreur de pizzas, livreur de journaux, barman, garde du corps, vendeur, plongeur et tout un tas d'autres emplois de ce genre. Une année de petits boulots divers. Et puis était arrivée cette occasion qu'il avait eut de se présenter pour entrer dans cette école de comédie. Lui qui avait toujours rêvé de jouer des rôles pendant des années, avait vu là un signe du destin. Sans hésiter une seule seconde, il avait tenté ... Et remporté le gros lot. A lui les deux années d'étude qui allaient lui apprendre à jouer réellement la comédie. Il serait acteur, il n'en doutait pas le moins du monde !

« Vous êtes bien Ethan Kaylianne Connor ? [...] Oh bon sang ça fait tellement longtemps que je te cherche !! »

Une année, trois mois, deux semaines et trois jours. C'était le temps qu'il venait de passer au sein de l'école de comédie. Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il était considéré comme l'un des meilleurs éléments. Personne, non personne, ne regrettait qu'il ait été choisit parmi les deux à avoir droit à une bourse pour ses études. Pour la première fois de sa vie, il connaissait un semblant de bonheur aux Etats-Unis. Il suivait des études qui lui faisait avoir un but bien précis dans sa vie. En plus de cela, il avait un tas d'amis, au sein de l'école dans laquelle il étudiait. Il ne lui manquait rien pour être heureux. Rien à part une famille. Mais il devait faire ça, il avait plus de vingt deux ans. Vingt deux années passées sans la moindre famille biologique. Juste des familles d'accueil qui ne l'avait jamais gardé assez longtemps pour que certaines personnes le marque plus que d'autres. Les seules personnes qui étaient dans sa vie depuis longtemps, c'était sa bande d'amis avec laquelle il avait fait son tour du monde trois ans. Personne d'autre. C'était là le seul regret qu'il avait. Mais il n'y pouvait rien et n'était pas du genre à pleurer sur son propre sort. Non, il préférait regarder l'avenir plutôt que de se retourner pour voir tout ce qui clochait dans son passé et sa vie. Et pourtant ... Pourtant c'est ce moment là très précisément, que choisit sa vie pour changer à nouveau. Une personne réapparaissait dans sa vie. Une personne dont il n'avait pas le moindre souvenir ... Une personne qu'il avait pourtant vu, une fois, une seule, plus de vingt ans plus tôt. Il se trouvait juste devant l'école dans laquelle il étudiait depuis plus d'un an, en train de fumer sa cigarette d'après déjeuner, à treize heurs, lorsqu'il fut abordé par une femme qui ne devait pas encore avoir atteint la quarantaine. Les cheveux noirs ébène, les yeux bleus azur, un regard qui exprimait un mélange de joie et de crainte. « Vous êtes bien Ethan Kaylianne Connor ? » Demanda-t-elle les yeux écarquillés, l'air de quelqu'un qui pense voir un fantôme. « Hm hm oui c'est bien moi ! Vous me cherchiez ? » Avait-il alors demandé tout sourire, sans réaliser que cette rencontre allait totalement bouleverser sa vie. « Oh bon sang ça fait tellement longtemps que je te cherche !! Je suis ... Je suis ta mère Ethan ... » Un grand froid sembla s'abattre sur le jeune homme. Non c'était impossible ... Totalement impossible ! Sa mère ne pouvait pas l'avoir retrouvé alors qu'elle ne l'avait tout simplement jamais cherché. Elle avait eut le temps en plus de vingt deux années ... Et elle ne se décidait que maintenant ? Elle n'avait pas le droit ... Oh non il ne la laisserait pas entrer dans sa vie comme si rien ne s'était passé, comme s'il pouvait lui pardonner de l'avoir abandonné. Elle aurait du s'y prendre plus tôt. Bien plus tôt ! « Ah ouais ? Super ... Bon vous m'excuserez mais j'ai à faire. Ravis de vous avoir connu. » Sans ajouter un mot, il lui avait tourné le dos et était rentré au sein de l'école, sans se retourner une seule fois vers cette femme qui le regardait partir sans oser faire ou dire quoi que ce soit. Elle ne pouvait que comprendre sa réaction, même si elle avait tant envie de retrouver ce fils qu'elle avait abandonné à quinze ans ...

« J'aimerais juste tout t'expliquer. Une fois ... Rien qu'une fois permet moi de te dire, enfin, pourquoi je n'ai pas pus te garder ... »

Une semaine après sa rencontre avec sa mère biologique, Ethan avait reçut une lettre. Du moins, un papier sur lequel étaient notées ces quelques petites phrases. Sa mère lui donnait rendez-vous le samedi suivant, à quinze heures tapantes, à une entrée bien précise de Central Park. Il n'irait pas ! Il le refusait tout simplement. Le samedi arriva vite. Bien trop vite à son goût. Il n'avait pas vu les jours filer ... De toute façon il avait décidé de ne pas la rencontrer. Pourtant, à quinze heures tout juste, alors qu'il pleuvait des cordes, il s'était rendu sur le lieu du rendez-vous, abrité sous un parapluie bleu pétant -Ethan et ses excentricités ...-. L'heure du rendez-vous était déjà passé depuis plusieurs minutes et pourtant il l'a vit. Elle était là, au lieu dit, trempée jusqu'aux os. De toute évidence elle avait oublié de prendre un parapluie. Le brun resta en retrait un long moment. Très long moment ... De là où elle se trouvait, elle ne le voyait pas et continuait de guetter l'arrivée de son fils, ne doutant pas un seul instant qu'il viendrait. Les minutes passèrent ... Elle se laissa tomber sur le sol, s'asseyant sur le trottoir. Elle semblait ne plus avoir le moindre espoir, ne pensait pas qu'il vendrait. Seize heures ... Elle regarda sa montre, le chercha encore du regard et demeura là, assise, sans même faire mine de bouger pour partir. Soupirant, Ethan s'était décidé ... Sa mère était là, prête à mourir de froid et à tomber malade sous la pluie en l'attendant, plutôt que de renoncer une bonne fois pour toute. Elle avait, certes, mit le temps à vouloir le retrouver ... Mais à présent elle était là. Plus de vingt ans plus tard ... Après avoir passé tant d'années à se demander comment était sa mère et pourquoi elle l'avait ainsi abandonné, Ethan allait refuser de la voir et de comprendre ? Non ... Il ne devait pas se montrer aussi stupide que cela ! Contre toute attente, il avait bougé de son lieu et s'était approché d'elle. Cette femme trempée jusqu'aux os, assise sur le sol, persuadée de ne plus jamais revoir son fils qu'elle avait pourtant eut tant de mal à retrouver et aborder. Silencieusement, il s'était approché d'elle et elle n'avait réalisé sa présence que lorsque la pluie avait cessée de tomber sur elle. Relevant le regard, elle était restée un long moment bouche bée, pensant avoir une hallucination. Pourtant il était bien là ... Il était debout, devant elle, la regardant sans mot dire, la scrutant même. Lentement, il s'était penché pour l'attraper par le bras et l'aider à se relever. « Tu es venu ... »

« Mon histoire, c'est celle du vilain petit canard ... Avec le "happy end" en moins. Pas de fin heureuse possible quand on est rongée par le remord. »

« Ouais ... je passais dans le coin et j'ai vu que vous étiez encore là ... » Quelle mauvaise foie ... Mais il se voyait mal qu'il guettait sa résistance et sa volonté de le voir, depuis une bonne heure. D'un autre côté, il avait tout à fait le droit de se poser des questions. Cela faisait plus de vingt ans qu'il attendait une explication de sa part, un signe même, une lettre, quelque chose tout simplement. Pourquoi maintenant ? Il avait besoin de savoir ... Oui il avait l'occasion de tout apprendre d'elle, tout comprendre surtout. Pourquoi !? Sans attendre, ils s'étaient rendus dans un café, histoire qu'elle puisse se réchauffer et sécher et qu'ils soient tranquilles pour discuter de tout ce qui leur tenait à coeur. Une fois les cafés servit, Ethan était demeuré immobile et silencieux, le dos contre son siège, le regard posé sur la mousse présente dans sa tasse, ne relevant pas une seule fois le regard vers sa mère. Non, pas une seul fois. Il ne se sentait pas près à la regarder en face en sachant tout ce qu'elle avait fait, ou pas fait plutôt. C'est finalement elle qui prit la parole lorsqu'elle réalisa qu'il ne décrocherait pas un mot le premier. « Tu dois sans doute ... Te demander ... Pourquoi j'ai choisis de ne pas te garder ... » Ethan leva un bref regard ironique, signe qu'il trouvait ses paroles idiotes et à peu près déplacées. C'était l'évidence même qu'il voulait savoir cela ! Il avait ensuite baissé à nouveau le regard, sa mère déglutissant péniblement avant de prendre la parole pour tout lui raconter depuis le début. Son adolescence, son amour de jeunesse, son viol, son accouchement surprise, sa décision instantanée qu'elle avait prise en urgence. Décision qu'elle n'aurait sans doute pas prise ainsi si elle avait eut le temps de réaliser et de décider quoi faire. A ce moment là de la conversation, elle avait toute l'attention de son fils biologique qui avait relevé le regard pour la fixer et l'écouter sans mot dire. Il comprenait mieux à présent. Il comprenait même beaucoup mieux ! Il ne pouvait plus lui reprocher l'abandon. A présent, restait à comprendre pourquoi elle avait mit tant de temps avant de se décider à le chercher. Les explications ne tardèrent pas. Après l'accouchement, ses parents l'avait envoyé dans un pensionnat pour filles en Europe, dans le but de la remettre dans le droit chemin. A croire qu'elle avait fait la plus grosse connerie de sa vie. En fait, ils pensaient qu'elle avait volontairement couché avec un jeune homme et que le bébé était une erreur, le résultat de sa bêtise. Elle, de son côté, elle se rongeait de remords, d'avoir ainsi abandonné un bébé qui avait grandit en elle pendant neuf mois, sans qu'elle ne le sache. Elle regrettait de lui avoir donné la vie sans l'assumer. Durant plusieurs années, ses parents lui firent un bourrage de crâne digne de ce nom. Elle fini par les croire lorsqu'ils affirmaient que son fils était bien mieux là où il était. A savoir, dans une famille aimante ... Elle était loin de se douter que c'était à mille lieux de la vérité. Les années s'écoulèrent et elle fut mariée, presque contre son gré tout simplement parce que ça arrangeait les affaires de son père, à un homme qui avait dix ans de plus qu'elle. Il était riche et avait une place importante dans l'entreprise de son père. Il était celui qui en prendrait les rênes par la suite. Lorsque le père de la jeune femme décéda, elle reçut une bonne partie de son héritage. Elle était riche à gogo et pourtant elle refusait de toucher à cet argent. De toute façon, elle n'en n'avait pas besoin. Son mari l'entretenait et ils vivaient dans un luxe pas possible, entourés de leur fille et de leur fils. Ils étaient devenus des copies conformes de leur père. Trop sérieux, un brin coincés, froids, peu souriant, calculateurs, manipulateurs, habitués à l'argent. La jeune femme quant à elle, ne s'épanouissait pas dans cette vie mais faisait mine de rien, dissimulant sa peine. Les années s'écoulèrent sans que rien ne change. Rien du tout. Ce fut, dix huit ans après la naissance de son premier fils, à savoir Ethan, qu'elle décida de partir à sa recherche. Elle voulait juste s'assurer qu'il était heureux. Ne pas le savoir lui pesait atrocement. Il était majeur à présent ... Vivait-il toujours dans sa famille ? Etait-il étudiant ou travaillait-il déjà ? Se sentait-il heureux et épanouit ? Durant deux longues années, elle fut envoyée d'un foyer à un autre et d'une famille à une autre. Chacun disait qu'il était reparti pour tel ou tel endroit après un passage éclair. Au fil du temps, elle réalisa que sa vie avait, finalement, été chaotique. Rien à voir avec ce qu'elle avait imaginé pour lui. Après ces deux années de recherches, la réponse la plus terrible lui fut donnée : "Il a quitté la famille à 17 ans et on a plus jamais eus de nouvelles ...". Elle refusait d'y croire et pourtant c'était vrai. Elle avait totalement perdu sa trace, elle ne le retrouverait jamais. Elle avait donc cessé de le chercher, reprenant sa vie d'avant ... Durant plus de deux années, encore une fois. Jusqu'au jour où elle tomba nez à nez avec lui. Enfin pas vraiment ... C'est face à son nom qu'elle est tombée. Son fils s'apprêtant à entrer à la fac, elle avait parcourut les nombreuses brochures des écoles, tombant par hasard sur celle où se trouvait Ethan. Là, elle avait eut la surprise de tomber sur son nom. Il était cité comme étant l'un des meilleurs étudiants de son année. Elle avait ensuite prit son courage à deux mains pour tenter de le voir ...

« Vous voilà à présent en possession d'un chalet en pleine forêt, de bijoux, de tableaux de grande valeur et d'un chèque ... Avec un nombre à 9 chiffres. De quoi vivre confortablement pendant un sacré nombre d'années pas vrai ? Oh et il y a aussi cette lettre ...»

Est-ce qu'Ethan conservait la moindre rancœur envers sa mère ? Non ... pas la moindre ! A présent il savait tout et comprenait mieux, beaucoup mieux ! Tous les morceaux de son passé s'assemblaient. Merveilleux puzzle qui venait de prendre forme sous ses yeux. Sa mère lui laissait à présent le choix. Soit ils reprenaient chacun leur vie de leur côté et faisaient comme s'ils ne s'étaient jamais retrouvés. Soit ils continuaient de se voir et rattrapaient le temps perdu, en sachant que sa mère ne voulait pas que sa famille sache pour Ethan. Pas tout de suite du moins. Le brun accepta ... Il voulait rattraper le temps perdu et il était foutrement temps de s'y mettre ! Ils commencèrent par se voir une fois par mois. Pour prendre un café, un petit déjeuner, un déjeuner, un diner. Plus le temps passait et plus ils se voyaient. Elle venait à chaque fois que l'école organisait une pièce de théâtre, par exemple. Ils étaient réellement de plus en plus proches, une véritable complicité de mère et fils. Ethan savait bien peu de chose à propos de la vie actuelle de sa mère. Mais c'était sans la moindre importance. Le plus important, c'était ce qu'ils vivaient ensemble lorsqu'ils se retrouvaient. Elle tenait à s'impliquer dans sa vie sans pour autant y entrer de force. Il ne l'aimait que plus encore pour cela. Lorsqu'Ethan quitta l'école, il eut rapidement plusieurs propositions quant à des rôles. Toujours, sa mère était là pour le soutenir, quoi qu'il décide de faire. En près de deux années, elle était devenue Tout pour lui. Elle était à la fois sa mère, sa meilleure amie et sa confidente. Il ne pouvait plus se passer d'elle, c'était impossible ! Mais la roue tourne ... Toujours ! Quand tout va mal, ça tourne bien et quand tout va bien, ça tourne mal ... C'était ainsi que ça marchait dans la vie du jeune Connor. Donc forcément, il aurait dû s'y attendre. Et pourtant, il tomba de très, très, haut, lorsqu'on lui annonça que sa mère était ... morte. Elle avait un cancer du sein qui avait été détecté quelques mois avant leur première rencontre. Pendant tout ce temps, elle était parvenue à le lui cacher et à lui faire croire que sa mauvaise mine était dû à un manque de sommeil, tout simplement. Trop naïf ... Rapidement, on le contacta pour la lecture du règlement. Pour faire court, elle ne laissait strictement rien à son époux et aux enfants qu'elle avait fait avec lui ... Et laissait tout à son premier fils, Ethan Kaylianne Connor. Dans une lettre, elle lui expliquait pourquoi elle n'avait pas voulut lui parler de sa maladie. Elle n'avait pas voulu que cette "foutue connerie" se mette entre eux et les empêche de se retrouver dignement. Elle mentionna aussi une bague ... Un solitaire que lui avait légué sa grand mère, en lui disant qu'elle l'a porterait lorsqu'elle serait certaine d'avoir trouvé l'homme de sa vie. Sinon, de l'offrir à son enfant. C'était lui, Ethan, qu'elle avait choisit. Par la suite, le jeune homme vendit les tableaux et presque tous les bijoux, ne conservant que la bague de fiançailles dont il était question dans la lettre. L'argent qu'il récupéra de ces ventes, il les envoya à diverses associations sans même prendre le temps de réfléchir. Concernant le chalet, il ne le vendit pas, pour la simple et bonne raison qu'il avait passé plusieurs week-end là bas avec elle. C'était leur refuge, un peu comme une maison qu'ils partageaient ensemble. Quant au chèque ... Il repose en lieu sûr ... Mais pas à la banque. Tout simplement parce qu'il refuse d'avoir autant d'argent. Il préfère galérer et se tuer à chercher des petits rôles à jouer, plutôt que d'avoir autant d'argent, tout cuit, entre les mains. Et puis c'était sa mère qu'il voulait ... Pas sa fortune !

« Elle c’est Baylee, excuse là, elle est mal polie ! On doit y aller chéri, tu peux la joindre sur son téléphone… hm… »

Retrouver sa mère pour ensuite la perdre à nouveau ... Quelle horreur ... Ca revenait à toucher le bonheur du bout des doigts et se le voir enlevé avant même qu'il n'ait eut le temps de s'en emparer franchement pour en profiter au maximum. Etait-ce pire que de n'avoir jamais l'occasion de connaître le bonheur ? Non ... Il avait eut droit à un semblant de bonheur pendant quelques temps et ne pouvait qu'en être heureux. Même si ça n'avait pas duré ,il avait au moins put en avoir un bref aperçu. Il avait eut cette chance ! Et ce n'était pas donné à tout le monde ! Plus le temps passait et plus il apprenait à vivre sans ce foutu bonheur. Rapidement, il avait apprit à vivre sans se poser de question ni se prendre la tête sur quel que sujet que ce soit. Il avait prit la décision de prendre sa vie comme elle venait et c'était tout. Et c'était bien pour cela qu'il avait recommencé à sortir avec ses amis, renouant d'anciens liens et en en nouant de nouveaux, comme n'importe quel jeune homme de son âge, après des mois de silence. C'est dans cet état d'esprit là, qu'il se trouvait, il y a quelques semaines, dans un bar, avec une bandes d'amis. Après un énième sujet de conversation et un énième verre, il était sorti pour une fumer une clope. Quand on fume et boit parfois plus que de raison à cause d'une vie de ... m*rde, il est normal d'avoir besoin de ce genre de poses pour pouvoir évacuer un malêtre que l'on tente de refouler avec soin, tout le temps. Ethan était donc sorti du bar le temps d'une clope, s'adossant à un mur en fermant les yeux et soupirant brièvement. Ouvrant les yeux pour porter sa cigarette à ses lèvres; son regard avait été attiré par une personne, sur le trottoir d'en face. Une femme ... Belle à en damner un saint. Terriblement belle et désirable. Une cascade de cheveux blonds, des yeux d'un bleu envoûtant, une peau pâle. Après "belle", "désirable" et "envoûtante", l'adjectif qui vint à l'esprit du brun pour parler d'elle, fut "fragile". Quelque chose en elle, donnait envie de la protéger à cause d'une fragilité apparente. C'était peut-être stupide, idiot, puérile et pourtant, de façon totalement incontrôlable, il abandonna sa cigarette à demi consomme, sur le sol et traversa la route pour la rejoindre. Il devait savoir qui elle était. Il ne savait pas pourquoi il éprouvait ce terrible besoin de la connaître mais il en avait besoin, tout simplement. Arrivé à sa hauteur, il avait brièvement manqué de voix devant elle, devant sa beauté. Après une brève hésitation, il avait prit la parole, d'une voix douce et hésitante. « Désolé… Je suis là, je ne devrais pas mais mon corps m’a dit de venir vers…vous... » Ethan se figea lorsqu'il croisa son regard. Ce bleu qui l'avait envoûté de loin, le fascinait encore plus vu d'aussi près. Pourtant, il hésita une nouvelle fois en la voyant reculer de deux pas. Effet de surprise ou peur sincère ? Un autre aurait simplement prit la fuite en la voyant réagir de la sorte mais pas lui. Pas par lourdeur ... Mais parce qu'il éprouvait toujours le terrible besoin de savoir qui elle était.« Je voulais pas désolé, moi c’est Ethan et toi ? » Avait-il ensuite demandé toujours de la même voix douce, se voulant rassurant. Mais elle n'avait pas répondu, elle n'avait même pas cherché à ouvrir la bouche. Et lui, il était là, hésitant, se sentant complétement idiot. Pour être un râteau ç'en était un. Et pire que cela même. Il commençait à vouloir fuir tant il était mal à l'aise à présent. Finalement il passait peut-être pour un type terriblement lourd. Elle n'était pas le moins du monde intéressé par lui. Alors qu'il avait voulut reculer et s'éloigner pour la laisser tranquille, il avait rougit et levé le regard vers une autre jeune femme qui était venu prendre son inconnue, dans ses bras, en s'adressant à lui. « Elle c’est Baylee, excuse là, elle est mal poli ! On doit y aller chéri, tu peux la joindre sur son téléphone… hm… » Sans vraiment réfléchir, Ethan s'empara de la carte professionnelle que la seconde inconnue lui tendait. Il n'était pas certain que la dénommée Baylee apprécie le geste. Elle semblait ne pas être intéressé le moins du monde par lui alors il préférait ne pas imaginer s'il venait à l'appeler. Lui raccrocherait-elle au nez ? Ou lui dirait-elle clairement, qu'elle se fichait de lui comme d'une guigne ? Quoi qu'il en soit, il doutait qu'elle veuille discuter avec lui. Il savait quand il était indésirable. Et là ... Elle aurait clairement préféré qu'il ne traverse pas cette foutue route pour venir lui parler. Pourtant il avait était totalement subjugué par son regard et avait pensé qu'il en était de même pour elle, ou presque, puisqu'elle s'était figée elle aussi, son regard planté dans le sien. Ah les rêve ... Les fantasmes ... Il n'était qu'un crétin ! Quittant la carte du regard, il avait levé la tête pour voir les deux jeunes femmes s'éloigner et avait à nouveau croisé le regard de Baylee, lorsqu'elle s'était retournée pour le regarder une dernière fois. Est-ce que ça signifiait quelque chose ? Avait-elle était tout simplement trop surprise, ou intimidée, pour lui parler ? Voulait-elle qu'il l'appel ? Il ne se détourna que lorsqu'elles furent hors de vu et regagna le bar dans lequel ses amis se trouvaient toujours. Un dernier regard sur la carte avant de la ranger dans la poche arrière de son jean. Il l'appellerait .. Elle avait peut-être été tout simplement gênée de faire une rencontre ainsi et de se retrouver avec un type un peu trop rapide qui l'accostait sans attendre. Au téléphone elle serait peut-être plus bavarde. Et puis si ce n'était pas le cas ... Il n'éprouverait pas de regret, au moins il aurait tenté. Oui, il l'appellerait lorsqu'il songerait que le moment était le bon ...

MOI QUI PIANOTE DERRIÈRE MON ÉCRAN;


Pseudonyme; Morphine
Mon pays bien aimé; France
Mon âge; 20 ans
Fille ou garçon; Girl
Ma célébrité choisie; Jared Leto
Comment as-tu connu TII NY; Par ma soeur il fut un temps xD Mais c'est un DC
Comment le trouves-tu; Je l'adore sinon je ferais pas un dc x)
Pourquoi t'être inscrit; Parce que
Exemple de rp;
Spoiler:
 





Dernière édition par Ethan K. Connor le Lun 27 Déc - 17:09, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Baylee I. Cromwell
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
81
♣ Inscrit le :
10/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mon idéal ? Wow ... Le seul mec qui ait pu me parler plus d'une minute au téléphone (a)
♣ Traits de caractère :
« Douce - Gentille - adorable - Méfiante - Lunatique - Silencieuse. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Baylee ; Icone : Mémorial Fox ; gif : Morphine
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 0:26

OH .... WOW ... Mon scénar *dead*

Merci beaucoup t'imagine même pas comment je te vénère, je t'admire, je t'aime... Ouais la je t'aime... Je te sauterais bien dessus (rêve pas je veux pas te sauter *sors*) Ouais limite je t'embrasserais sur la bouche.... En mode Kris et Laety ....*non je rigole*

BREF , grand merci *_* Mon mini moi <3
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 0:37

DÉCLARATION D'AMOUR EN LIVE HUHU

owiiiii saute moi ... dessus *-*

AHAH pas de quoi ... c'est pas comme si je l'avais zieuté pendant un moment ... -_-
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Baylee I. Cromwell
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
81
♣ Inscrit le :
10/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mon idéal ? Wow ... Le seul mec qui ait pu me parler plus d'une minute au téléphone (a)
♣ Traits de caractère :
« Douce - Gentille - adorable - Méfiante - Lunatique - Silencieuse. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Baylee ; Icone : Mémorial Fox ; gif : Morphine
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 0:41

J'avoue O.O Tu le zyeuté depuis même longtemps ... Trop à mon avis, sa te hanté (a)

Oui, grosse déclaration d'amour t'imagine même pas... (a)

Bref, j'adore ta fiche tout ce que tu as marqué... J'ADORE !!! FORTEMENT même ton profil je l'aime !
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 0:55

Bienvenue à toi!

Quel bon choix d'avatar pour un scénario :O

Gossh les yeux de ce mec fsdfsfs *Je sors* :D
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 1:28

Merci =)
En effet ... Jared quoi *DEAD*
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Invité
« Invité


MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 14:44

Bienvenue. :D
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 15:49

Merci :)
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Patrick B. Stane
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
248
♣ Inscrit le :
18/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Personne
♣ Traits de caractère :
« Mentalist. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;:
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 16:25

Bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Joyce M. Heavenly
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
235
♣ Inscrit le :
07/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Tu n'es un peu trop curieux ? »
♣ Traits de caractère :
« Souriante, Indépendante, Fêtarde, Amusante, Maligne, Mystérieuse et Intelligente. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;:
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 20:28

GOSH ! un Jared ler ler ler
Bienvenu (fsdfsfs)
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Lee M. Newman
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
483
♣ Inscrit le :
26/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Amanda Seyfried ; Katherine Heigl ; Clemence Poesy ;
♣ Traits de caractère :
« Protecteur, attachant et généreux mais aussi borné, imprévisible et curieux de tout. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Myself!
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Ven 10 Déc - 20:45

Bienvenue & amuse toi bien ici :ggdtt:
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Kimberley J. Handston
« KJH «Barbie Girl » We need craziness ! ♥
KJH «Barbie Girl » We need craziness ! ♥

♣ Messages :
1870
♣ Inscrit le :
03/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Perfection is relative, right ? {♥}
♣ Traits de caractère :
ABSENTE « Superficielle -Orgueilleuse - Franche - Séductrice - Garce - Hautaine - Généreuse - Capricieuse - Folle - Marrante - Affectueuse - Rêveuse. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: © Bazzat
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Sam 11 Déc - 15:06

Re-Bienvenue Miss !
Excellent choix d'avatar *Jared et ses yeux...J'en suis folle.*
Bonne chance pour ta fiche. ET n'oublie pas de voter sur les starbucks. (:


Dernière édition par Kimberley J. Handston le Sam 18 Déc - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Lisebleenth O. Vanghn's
« FUCKING NICE PERSON
« selfish narssisic and petty »

♣ Messages :
210
♣ Inscrit le :
06/03/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Kevin Flamme, Ed Westwick, Ian Somerhalder, Chace Crawford...»
♣ Traits de caractère :
« Bitchs girls don't cry... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Dodixine, Queen.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Sam 11 Déc - 22:25

Lee M. Newman a écrit:
Bienvenue & amuse toi bien ici :ggdtt:
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Lun 13 Déc - 4:56

Merci à tous :D
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Trish L. Hildebrand
« « TLH Ҩ Wanna do bad things with you
« TLH Ҩ Wanna do bad things with you

♣ Messages :
7412
♣ Inscrit le :
23/01/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« LukeGrimes. ; SamWay. ; GaspardUlliel. ; SeanPenn & FranciscoLachowski. ♠ »
♣ Traits de caractère :
« Pessimiste, entétée, rancunière, enjôleuse, perfectionniste, lunatique, indécise, sarcastique. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Merci à ; © Hadès « à savoir Bèryl & moi. » & Milky.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Lun 13 Déc - 19:00

Bienvenue. (;


Quand je te vois, j'ai juste envie de fermer les yeux.
« Par nature, les êtres humains sont toujours sur la défensive. Ils tentent d'empêcher les gens de l'extérieur, de pénétrer dans leur monde. Mais il y a toujours ceux qui s'imposent dans nos vies, et ceux que nous invitons avec plaisir. Ceux qui reste néanmoins les plus inquiétants, sont ceux qui, de l'extérieur, nous observe : ceux que nous ne connaîtrons jamais vraiment... »
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Mer 15 Déc - 22:15

Merci :)
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Baylee I. Cromwell
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
81
♣ Inscrit le :
10/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mon idéal ? Wow ... Le seul mec qui ait pu me parler plus d'une minute au téléphone (a)
♣ Traits de caractère :
« Douce - Gentille - adorable - Méfiante - Lunatique - Silencieuse. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Baylee ; Icone : Mémorial Fox ; gif : Morphine
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Sam 18 Déc - 5:00

Juste pour te dire que le début de ton histoire... *dead* Bordel... Poignant... Et tout bref... J'adore *_*
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Summer K. Princeton
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
137
♣ Inscrit le :
06/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Marlon Teixeira. ♥ . ♥

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Sam 18 Déc - 12:42

    Bienvenue sur TII ;DD
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Invité
« Invité


MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Sam 18 Déc - 22:02

welcome
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Mar 21 Déc - 17:06

Merci à vous =)

Baylee I. Cromwell a écrit:
Juste pour te dire que le début de ton histoire... *dead* Bordel... Poignant... Et tout bref... J'adore *_*

Folle xD
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Baylee I. Cromwell
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
81
♣ Inscrit le :
10/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mon idéal ? Wow ... Le seul mec qui ait pu me parler plus d'une minute au téléphone (a)
♣ Traits de caractère :
« Douce - Gentille - adorable - Méfiante - Lunatique - Silencieuse. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Baylee ; Icone : Mémorial Fox ; gif : Morphine
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Mar 21 Déc - 17:14

Non dépêche toi de finir (a) mouhahahaha :P
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ellyxir E. Lewinston
« Ellyxir_Ravissante .: Ravageante && inaccessible

♣ Messages :
2119
♣ Inscrit le :
29/07/2010
♣ {♥} Votre idéal :
A quoi sert d'avoir un Idéal ?
♣ Traits de caractère :
« Souriante, affectueuse,douée, perfectionniste, colérique, aimante, attentive...»

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Bazzart
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Mar 21 Déc - 21:33

Re bienvenue Chou =D
&& je te redis pas tout le blabla tu le connais mieux que personne je crois ^^ :ggdtt:
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Ethan K. Connor
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
63
♣ Inscrit le :
09/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Une grande et fine blonde aux yeux bleus et au regard envoûtant. Non pas une ... Mais LA ... »
♣ Traits de caractère :
« Souriant, avenant, patient, calme, posé, drôle, déjanté »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: « Baylee & mon gif à Morphine »
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Mer 22 Déc - 22:23

Merciiii beaucoup :)
En effet xD

Baylee I. Cromwell a écrit:
Non dépêche toi de finir (a) mouhahahaha :P
Meuuuh >.<
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Novak J. Blake
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
31
♣ Inscrit le :
22/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Maybe it's you, maybe not !
♣ Traits de caractère :
« Curieux- gentil- attachant- têtu- intelligent...»

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;:
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Mer 22 Déc - 22:31


Bienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Troy L. Matthew
« Admin •• Mister Troy
Admin  •• Mister Troy

♣ Messages :
588
♣ Inscrit le :
21/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
« Un rayon de soleil unique »
♣ Traits de caractère :
« Romantique, sur de lui, froid, lunatique, instable, sincère. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: Delta
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Mer 22 Déc - 22:31

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Contenu sponsorisé
«


MessageSujet: Re: It's upon a time ...   Aujourd'hui à 23:00

Revenir en haut Aller en bas
 

It's upon a time ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « The Management » :: « Présentations » :: Présentations validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit