Bienvenue sur This is it ☎
TII ; qu'est-ce que c'est ? Un brin de folie pure et dure, comme les fesses de ces jeunes hommes ci-dessus --> , une grande famille où tout est permit ou encore une grande bande d'amis que l'on vient retrouver juste après un bon streapoker. This is it, c'est aussi un maigre hommage que nous avons souhaité rendre à notre ami et idole Michael Jackson...Quatres avatars sont disponibles. Forum actif & attractif. Qu'attendez-vous pour nous rejoindre ? (;


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Après des longues réflections & surtout une très belle vie ; THIS IS IT FERMERA SES PORTES DANS LES JOURS A VENIR. MERCI DE NE PLUS VOUS INSCRIRES. Nous avons été très heureux de partager tous ces moments avec vous. ♥ Vous nous manquerez. NEW YORK NEVER SLEEP, ne l'oubliez pas.

Partagez | 
 

 I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Jeu 9 Déc - 1:07

«I will try to fix you. ♥


Sacha D. Levingson && Théodora C. Benson



CRÉDIT - signature

Une journée pluvieuse, une journée comme elle les aime! Le genre de moment, où le temps s'arrête et que tu peux glandouiller tranquille chez toi, emmitouflé dans une grosse couverture à te repasser les vieux classique de Disney. Voilà, les plans que Théo avaient aujourd'hui, mais pour ça il fallait d'abord qu'elle se lève et soit ce n’était pas quelque chose d'évident pour la demoiselle qui avait sagement festoyé la veille. Nouvelle arrivante, depuis quelque semaine, et elle connaissait déjà le serveur et quelques habitués du bar. Endormie la demoiselle rêvait, sous le son de la pluie telle un tableau tout semblait parfait ou presque. Puisque son portable se mis à retentir, laissant entendre la dernière chanson de Katy Perry, firework. Cela la fit grimacer, elle prit son oreiller pour la rabattre sur sa tête en soupirant doucement, le son semblait avoir diminué de quelques décibels, heureusement pour elle. Son crâne semblait en bénéficier elle retira délicatement son oreiller et malheureusement le son était toujours présente, ce qui la fit ronchonner davantage! Elle s'étira le bras, et tâtonna avec sa main sur sa table de chevet puis prit son portable en main. Et ferma le clapet, de Katy (a) Puis elle lu le texto qu'elle venait de recevoir.

Citation :
«Salut Pretty, écoute j'étais supposée avoir un shotting ce matin, avec un photographe, mais je ne pourrai pas me rendre, problème de dernières minutes. Tu peux t'y rendre s'il te plaît. C'est au 123 sur Staten Island! Thks chou (a) Le shooting commence à 10h30.»

Théodora se passa une main dans les cheveux, et maudissait sa copine d'avoir un empêchement. Elle qui voulait avoir une matinée relaxe s'était ratée, elle jeta un œil à son réveil matin ce dernier annonçait 10h10. Eh m*rde! Elle devait s'arranger un peu, et accélérer la cadence au maximum. Elle se leva donc, pour ensuite prendre une douche rapide pour se réveiller, et s'habilla avec les vêtements qu'elle pensait potable pour le shotting, se maquilla rapidement et se fit un chignon en route tout en sortant de chez elle, parapluie à la main. Le temps était gris et morne, la demoiselle marchait d'un pas assez rapide espérant ne pas faire attendre le photographe, elle avait énormément de défaut mais la ponctualité ça, elle ne passait jamais, à coté de ça c'était primordial surtout si elle voulait percer dans le domaine, les photographes devaient retenir tout d'elle, son nom, son style et son sens de la ponctualité! Après quelques kilomètres, elle arriva enfin à l'adresse indiquée la pluie venait de s'estomper un peu à son grand bonheur, elle remarqua un jeune homme qui semblait attendre, attendre après qui ou après quoi? Avec la pluie, légère certes mais qui lui aveuglait les yeux elle n'aurait pas pu dire qui c'était, et de toute façon elle ne connaissait personnes. Elle retira son parapluie, toujours en marchant, puis elle le referma et ses yeux bleutés se posèrent devant elle. Et là, son cœur eut un pincement, non ce n’était pas possible! Lui? Ici... Son ami d'enfance, avec qui elle avait grandit était là devant elle fumant nerveusement une cigarette comme il avait l'habitude de le faire. C'était plutôt étrange, elle ressentait comme un sentiment de "déjà vu". Son expression faciale, afficha de l'incompréhension, c'était ça le mot juste, incompréhension... Que faisait-il là? Pourquoi il ne lui avait pas retourné ses nombreux appels, et multiple courriels? Pourquoi l'avait-il fait souffert autant. Juste parce qu'elle s'était ouverte à lui sur ses sentiments qu'elle avait à son égard. La jeune femme était scotchée, ses yeux sur lui, elle réprima une grimace détournant les yeux elle ne devait pas se laisser distraire elle avait un shooting à faire. L'envie de lui hurler dessus était palpable, mais lorsque son regard croisa le sien tout devint plus... difficile. Elle ne fit que dire d'un ton neutre essayant le plus possible de camoufler ses émotions qu'elle ressentait en ne faisant que dire son prénom.

«Sacha...»
Ses sourcils se froncèrent automatiquement, elle n'attendait aucune explication de sa part, après tout ce temps elle avait enfin tourné la page, du moins c'est ce qu'elle laisse croire aux gens de son entourage et il faut qu'il soit là, sous cette pluie à fumer sa clope comme si de rien n'était. Comme si rien n'avait changé, et pourtant... Elle ne pu s'empêcher de dire;
«C'est ici, que tu te planquais alors... À l'abris de tous, tel un pauvre fuyard!» Et voilà c'était sorti, et ça faisait vachement du bien à la demoiselle, quoi elle n'allait quand même pas lui sauter au cou, et faire l'hypocrite et oublier en un claquement de doigts. Théo' était rancunière, et Sacha le savait trop bien.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Jeu 9 Déc - 23:12


Well it's been a long time, long time now. Since I've seen you smile. And I'll gamble away my fright, and I'll gamble away my time.


    La pluie, le froid, le brouillard. Je détestais tout ça, tout ce qui me rappelait Londres, le passé. Et puis ce temps ça me rendait de mauvaise humeur. Quand il pleuvait, j'étais plutôt du genre à rester chez moi, à jouer de la guitare toute la journée, ou bien retoucher quelques clichés. Mais bon, que voulez-vous, on a pas toujours le choix, faut bien travailler. Ce qui était sûr, c'est que je n'allais pas être très agréable aujourd'hui. Sous la pluie, je tirais nerveusement sur ma cigarette tout en attendant un mannequin que je devais photographier. Une nouvelle dans la Grande Pomme, point, aucune autre information. Ni son nom, ni son prénom, ni d'où elle venait : cela me fichait encore plus de mauvaise humeur. De toute façons, vu le temps qu'il faisait, n'importe quoi me rendait de mauvaise humeur. En réalité, si je détestais tant ce temps, c'est parce qu'il me faisait penser à Théodora. Pourquoi à elle, particulièrement ? Parce qu'elle adorait ce temps, c'était le moyen pour nous à l'époque de passer une journée loin de tout, une bulle hermétique, face à tout ce qui se passait à l'extérieur. Et personnellement ça me faisait du bien, de n'être qu'avec elle. Mais j'avais été un salaud totalement rongé par ma fierté, et un beau menteur. Je l'aimais, oui, j'avais été totalement fou d'elle, prêt à tout pour son sourire, et ce durant deux années. Même plus.
    Incapable de repenser à tout cette époque sans me sentir totalement lâche -ce que j'étais-, je tirai longuement sur ma cigarette avant de jeter le mégot dans une flaque devant moi, en soupirant. Les mains dans les poches, je jeta un coup d'oeil à ma montre pour voir qu'il n'était que 10h15, alors que cette fameuse et mystérieuse nouvelle ne devait arriver qu'à 10h30. Espérons qu'au moins, elle arriverait à l'heure, sinon c'est sûr j'allais être plus que froid envers elle, la pauvre.

    Au bout de la rue, une silhouette se distinguait, assez fine, et surtout l'air de ne pas trop savoir où elle était. Allumant une autre cigarette tout en l'observant, j'étais incapable de distinguer les traits de son visage, sous son parapluie et dans le brouillard épais qui recouvrait la ville. Fronçant les sourcils, je la voyais venir en ma direction, vers l'immeuble où je travaillais. Soudain, alors qu'elle était à quelques mètres de moi, j'eus comme un coup de poing dans le ventre en reconnaissant Théodora. Ma Théodora, celle qui m'avait rendu totalement fou durant deux ans, que j'avais aimé de tout mon être.
    En l'espace de quelques secondes, je fus incapable de faire un geste, enfin face à la réalité que j'avais cherché à fuir en venant ici : oui, j'étais encore amoureux d'elle et, je détestais ce sentiment. Me sentir faible à nouveau. Je réalisais également qu'elle m'avait reconnu, à la façon dont elle fuyait mon regard et à la grimace qui s'afficha sur son doux visage enfantin.

    «Sacha...»

    Cela faisait si longtemps que je n'avais pas entendu sa voix, et que je ne l'avais pas vu, refusant tout ses appels, ses mails, tout. J'avais décidé de couper les ponts avec Londres, et pour moi lui mentir avait été le moyen le plus simple que j'avais trouvé pour tout arrêter. Mes yeux fixés sur elle, j'essayais de distinguer une quelconque expression, un sentiment, mais rien, elle faisait tout pour me cacher tout ce qui aurait pu la faire faiblir.

    «C'est ici, que tu te planquais alors... À l'abris de tous, tel un pauvre fuyard!»

    Et hop; un coup de poing dans l'estomac, alors que je jetais mon mégot par terre, sans jamais quitter son regard, et ses yeux d'un bleu hypnotisant. Rancunière, Théo l'était autant que moi, et j'en étais totalement conscient. Et sincèrement, elle avait de quoi m'en vouloir, de quoi me haïr. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me saute dans les bras, loin de là, ce n'était pas du tout son genre. Je ne m'étais pas du tout attendu à me retrouver face à une situation comme ça, et je me retrouvais sans mot, car elle avait tout dit.

    - Tu sais très bien que j'ai toujours été un lâche, Théodora.

    Bon sang, comment cette phrase sonnait faux ! Ce n'était pas une question de lâcheté, mais de fierté que j'étais impossible de ravaler de temps à autres.

    - Tu es venue pour le shooting alors montons.

    Fuir, toujours fuir devant le fait accompli. Théo avait bien raison, j'étais un lâche, un fuyard, quelque chose de ce genre quoi. Regardant une dernière fois Théodora, je m'avançais vers la porte de l'immeuble, attendant qu'elle rentre. Oui, en effet, bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Ven 10 Déc - 0:40

Les deux jeunes gens se regardaient, sans un mot. Jusqu'à ce que Théodora brise le silence de façon brutal certes, mais c'était dit et elle ne pouvait pas revenir en arrière de toute façon elle voulait le faire souffrir un peu pour lui démontrer ce qu'elle avait ressentit. Il affirma, qu'il était bel et bien un lâche et qu'il l'avait toujours été. Ces paroles étaient fausses, il n'avait jamais été un lâche simplement dans les moments inconfortables, mais sinon il était loin d'être un lâche au contraire, Théodora l'a toujours envier, puisqu'il possède cette force qu'elle n'a malheureusement pas. Elle n'osa rien ajouter, pour ne pas tourner le couteau dans la plaie, après tout elle aurait sûrement la chance de le lui faire rappeler. Méchante? Sadique? Non simplement blessée. La brunette, avait soudainement une envie forte de nicotine pour encaisser tout ça, mais ce dernier brisa à nouveau le silence en disant;

Tu es venue pour le shooting alors montons.

Encore une fois, il préférait esquivé, fuire le moment. Sans discuter, elle le suivit puis se rappela soudain qu'il l'avait appelé par son nom entier, cela lui fit un drôle d'impression dans tout son corps en entier. Alors c'était donc vrai, il avait réellement couper les ponts avec elle, elle était apprésent qu'une étrangère pour lui. Il s'avança devant la porte et la demoiselle le suivit puis il l'a laissa entrer, un frisson lui parcourut le dos, était-ce à cause du contraste chaleur et froid de l'extérieur? Ou le fait de le sentir près d'elle, un dangereux mixte des deux à son avis. Elle avança un peu puis s'immobilisa dans le but de le laisser prendre les devants et lui montrer le chemin. Ses bras se croisèrent contre sa poitrine, et sans un mot elle le suivit, ce dernier pris un corridor qu'elle emprunta également puis après quelque pas, il arriva devant une immense porte, coulissante vieillit par le temps, puis il tira dessus. Cela fit un bruit d'enfer, puis finalement il y entra et Théo' le suivit sans ouvrir la bouche. Des draps et des fils étaient installés, avec diverses toiles, qu'elle soit blanche ou colorées. La demoiselle laissa tomber ses bras le long de son corps, et examina des yeux l'endroit, quelques secondes pour finalement demander:

«On commence par quoi?» La pluie tombait toujours, frappant les carreaux des fenêtres.Des souvenirs lui revinrent en tête. De se retrouver là, avec lui dans un studio photo pratiquant leurs passions communes. Cela lui faisait terriblement mal au coeur, mais elle devait revenir sur terre et ce très rapidement. Elle détacha ses yeux bleutés de la fenêtre puis remarqua une vieille chaise en bois, abandonnée dans un coin elle en profita donc pour y déposer son manteau long, qu'elle venait tout juste de retirer. De dos, à lui elle se regarda rapidement les vêtements qu'elle portait étaient de vieux vêtements, ayant pas eu la chance de faire les centres commerciales elle avait du se débrouiller avec ce qu'elle possédait. Soudainement, la voix de Sacha résonna dans la pièce, l'a faisant frissonée automatiquement. Il répondait enfin à sa question en lui indiquant où elle devait venir se placer pour la première série de photos. La demoiselle s'avança on pouvait entendre le claquement de ses bottes sur le parquet du plancher. Elle pris donc place, à l'endroit indiqué et ses yeux se possèrent sur lui. Il était là devant elle, son appareil photo autour du cou, elle attendait apprésent ces directives, comme toute bonne mannequin. Le photographe était le chef d'orchestre, il pouvait tout faire avec la mannequin, passant par la façon de se placer, à quel genre de regard, etc. Pour obtenir le résultat qu'il souhaite. C'est ainsi, que la séance débuta, le privé ne semblait pas prendre la place du côté professionnel, du moins pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Ven 10 Déc - 1:39

    Pour la peine, il n'y avait pas que mon ton qui était froid : l'ambiance était glaciale, électrique et voir Théo canaliser toute sa haine et sa colère comme ça, me faisait atrocement souffrir car j'étais en partie la cause de tout ça. Je méritais amplement de souffrir. Glissant ma main derrière ma nuque, j'ouvris la porte de l'immeuble à la jeune femme avant de la suivre, sentant la chaleur nous envelopper dans le hall de l'immeuble. Aujourd'hui, je n'étais réellement pas moi. En tant que photographe, on m'avait appris à mettre à l'aise les mannequins, se montrer poli, souriant, etc. Je faisais tout le contraire, et son mal-être autant que le mien étaient palpables. Je ne regardai pas une seule fois Théodora qui était derrière moi, car j'entendais le bruit de ses bottes claquer contre le sol. Depuis que je lui avais dit que nous devions monter, nous n'avions plus échangés un mot. Je me retins de lâcher un soupir, un tic mauvais que j'avais pris depuis mon arrivée ici. Arrivés devant la vieille porte du studio, je ne pus retenir une grimace en tirant la porte grinçante pour la laisser entrer en premier. Le studio était plutôt grand, le parquet était vieilli, usé par le temps, mais lui ne grinçait pas, et encore heureux ! Il y avait un grand mur blanc, et des tableaux, eux aussi blancs mais d'autres colorés étaient suspendus un peu partout grâce à de minces fils, que l'on distinguait difficilement.

    Du coin de l'oeil, j'observais Théo qui avait le regard posé sur la fenêtre, martelée par le bruit incessant de la pluie. C'était bien le seul bruit qu'il y avait, tiens. Vers la porte, a gauche, trônait un bureau où était posé mon ordinateur portable et mon appareil photo. L'espace de quelques secondes, je me sentis mal à l'aise en réalisant ce qui était en train de se passer, et me revit une année en arrière, à Londres. Un vieux studio photo, des éclats de rire, et le même temps pourri -il fallait le dire !-. A la différence que à cette époque, nous étions en couple. Et qu'aujourd'hui, j'avais traité Théodora comme une inconnue. Oui, un vrai salaud, je vous l'ai dit.... Alors que j'étais en train de régler la lumière sur le plateau, j'entendis les bottes de la demoiselle claquer contre le parquet usé avant que sa voix ne rompe ce silence bien trop pesant.

    «On commence par quoi?»

    Relevant le regard vers elle, je vis qu'elle se tenait face à moi son regard posé sur moi, attendant mes directives, comme une vraie professinnelle. Elle a toujours été ambitieuse, et tout ce que je souhaitais, c'était qu'elle réussisse, sincèrement. Mettant mon appareil photo autour de mon cou tout en l'observant se placer au centre de la pièce, nous étions fin prêt à commencer.

    - On va commencer par quelques portraits, vers les toiles colorés. A toi de me faire comprendre ce que tu ressens en voyant ça.

    Lui donnant quelques directives, les crépitements du flash ne tardèrent pas à se faire entendre, recouvrant ainsi le bruit légèrement agaçant de cette pluie. On m'avait demandé de prouver ce que Théo valait, et j'étais prêt à tout pour montrer qu'elle était un très bon mannequin, pour l'aider à percer, car je savais qu'elle était venue pour ça.

    - Cairstiona, redresse-toi.

    "Cairstiona". C'était son second prénom, et peu de gens avaient le droit de l'appeler par celui-ci, et j'eus un pincement au coeur en sortant le prénom d'entre mes lèvres. Ca me rappelait tant de choses, ce prénom. Je l'appelais souvent pas son second prénom durant les shootings, allez savoir pourquoi. Néanmoins, le malaise était toujours palpable, mais j'essayer de me concentrer et de ne plus penser à rien, juste à elle, qui était devant mon objectif.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Ven 10 Déc - 5:48

- On va commencer par quelques portraits, vers les toiles colorés. A toi de me faire comprendre ce que tu ressens en voyant ça.

Il était sérieux? Elle devait exprimer physiquement ce qu'elle ressentait en voyant les trucs colorés. Très bien, la demoiselle allait lui en montrer de toute les couleurs x) sous les crépitements des flashs elle demeurait son corps s'anima doucement à chaques flashs elle se métamorphosait en une véritable bête qui crêve l'écran, elle devenait quelqu'un d'autre. Elle n'était pas Théodora la jeune femme triste et torturée, non elle était quelqu'un d'autre un personnage qui prenait toute la place. La jeune mannequin ne se gênait pas pour faire des grimaces par moment ou encore des poses loufoques mais tout en ayant cette crédibilitée et ce regard tant recherché. Tout roulait en dixième vitesse, le jeune homme se promenait légèrement accroupis l'oeil sur l'objectif près à capter ses moindres gestes, tel un paparrazi qui l'a traque! Soudainement, elle manqua de posture et le jeune photographe ne se gêna pas pour lui mentionner;

- Cairstiona, redresse-toi.
Cela lui fit un pincement au coeur, rare étaient les gens qui connaissaient son deuxième prénom. Et Sacha l'utilisait souvent lors des shotting photos, signe qu'un photographe ne perd pas ces vieilles habitudes! Elle s'humecta les lèvres tout en reprenant sur elle. Prenant en considération le commentaire qu'il venait de lui transmettre... Le personnage, perdit son sourire et ses poses devinrent moins loufoques, plus profond, plus rêveur pour ne pas oublier le thème de la couleurs qui réflète l'imaginaire. Après une multitudes de flashs consécutifs, Cairstiona, lui fit signe d'arrêter un peu, elle avait le coeur qui battait à cent mille à l'heure, et une pose s'imposait. Heureusement il arrêta le tout, et la demoiselle se mis en petit bonhomme, se passant une main dans les cheveux et souffla doucement. Puis pour la première fois, elle laissa échappé un petit rire de bien être, elle se rappela alors où elle se trouvait et avec qui, ce qui l'a fit descendre de son petit nuage de mannequin. Elle demeura dans sa possition, et releva les yeux vers lui, pour le dévisager. Il n'avait pas changé, il était toujours aussi talentueux toujours aussi beau. Elle se redressa, puis pointa son appareil photo avec son index avec non-chalence légèrement hésitante:

«Je peux voir, ce que ça donne?»
La belle brunette, n'avait également pas perdue ses vieilles habitudes comme à chaque fois, elle lui demandait si elle pouvait voir le résultat de leurs travail. Elle espérait que ça lui dérange pas, puis il approuva et un délicat voir minime sourire apparut au coin de ses lèvres, elle s'avança puis se plaça à côté de lui et observa le résultat. À son grand étonnement à son oeil à elle, c'était très satisfaisant mais encore là, elle n'était pas la patronne. Elle continuait de regarder les photos, laissant parfois un sourire dut au expressions qu'elle faisait sur certains clichés. Finalement, elle demanda en posant ses yeux bleutés sur lui;

«Alors? On s'en sort, à ton avis...»

HJ:: Vraiment court --' Je me reprends au prochain! (a)
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Sam 11 Déc - 13:30

    La séance démarra sur les chapeaux de roue, Théodora très concentré, amusée et déterminée, comme à son habitude. Les photos s’enchaînaient, et elle étaient vraiment bien. Devant l'objectif elle devenait quelqu'un d'autre, prête à se plier à toutes les consignes de n'importe quelle photographe, imiter telle ou telle émotion. En la voyant enjouée et souriante, on n'aurait pas pu penser qu'a peine quelques minutes avant, elle était prête à hurler de colère et de déception dans la rue. C'était vraiment quelque chose qui rendait Théo unique, sa capacité à masquer ses émotions en peu de temps. Seulement, le fait que je l'appelle par son deuxième prénom la troubla quelque peu, et ça se remarqua aussitôt dans son attitude mais surtout dans son regard. Sur les photos précédentes, elle avait un regard pétillant, une moue enfantine qui la rendait craquante. Elle ne savait plus trop où regarder, légèrement déconcentrée et quelque peu fatiguée.
    Fronçant les sourcils quelques secondes en la voyant un peu galérer, je posa mon appareil photo par terre quand elle me demanda si l'on pouvait faire une pause. Laissant la demoiselle reprendre son souffle, j'en profitais pour aller lui chercher une bouteille d'eau, en laissant échapper d'entre mes lèvres un petit soupir.

    Assis sur la table qui me servait de bureau, j'observais Cairstiona qui reprenait doucement son souffle, et ne pus retenir un mince sourire quand elle éclata de rire, seule preuve que quelqu'un était ici, et bien vivant. Prenant mon appareil photo, je me mis à observer quelques clichés que l'on venait de prendre, en m'interdisant de sourire. Et pourtant, ce n'est pas l'envie qui me manquait. Théo était magnifique, son regard bleu pétillant vous envoûtait, impossible de détacher vos yeux des siens, tellement vous vous y perdez.

    «Je peux voir, ce que ça donne?»

    Sa voix résonna dans toute la pièce, me faisant instinctivement quitter mon appareil pour la regarder à elle. Hésitante, elle montrait du doigt l'objet que j'avais entre les mains, comme si elle avait peur de voir le résultat. Ou peur de mes réactions vis-à-vis des clichés, je ne sais pas trop. Me décalant pour qu'elle puisse s'installer, je me remis à faire défiler les clichés un par un en lui disant ce que je pensais. Ils étaient tous vraiment réussis, saut une minorité : les derniers que l'on venait de prendre.

    «Alors? On s'en sort, à ton avis...»

    Ses yeux bleus se posèrent sur moi, alors que je cherchais les photos qui étaient les moins biens pour lui dire ce qui n'allait pas, à mon avis.

    - Tu est magnifique sur toutes les premières photos Théo, y'a rien a dire. Ton regard, tes attitudes : tout. Tu arrives à nous faire sourire en voyant une photo de toi, et c'est exactement ce qu'il fallait. Seulement, sur les dernières prises, ça ne va plus. Il manque ce quelque chose que toi seule, peut avoir. Tu ne sais plus où poser ton regard, comment te mettre, etc. T'es un peu perdue.

    Faisant une moue légèrement boudeuse, je lui montrais les clichés que je jugeais donc moins bien, afin qu'elle puisse voir ses erreurs, avant de repasser aux meilleurs clichés, un mince sourire au coin des lèvres. Faire un shoot avec Théo était un régal car elle donnait tout ce qu'elle avait : elle méritait amplement sa carrière pro. Relevant mon regard vers elle, je ne me lassais pas de ses beaux yeux bleus que je n'avais pas vus depuis plus d'un an et demi, de son visage enfantin, de son sourire...

    - Si tu es venue à N-Y pour une carrière pro, je ferais tout ce qui est en mon possible pour t'aider, Cairstiona.

    hj; ne t'en fais pas ! :)
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Sam 11 Déc - 20:52

Y'avait pas à dire, la jeune mannequin était extrêmement douée, tout comme le photographe ils formaient et forment toujours une équipe choc. Après qu'il est accepté qu'elle puisse y jeter un oeil, Théo' se mis à regarder le résultat, c'était très réussi mais encore elle lui demanda si elle en sortait pour être certaine de faire le boulot comme il le fallait. Et la réponse du jeune homme, lui fit plaisir à entendre elle l'écouta attentivement;

- Tu est magnifique sur toutes les premières photos Théo, y'a rien a dire. Ton regard, tes attitudes : tout. Tu arrives à nous faire sourire en voyant une photo de toi, et c'est exactement ce qu'il fallait. Seulement, sur les dernières prises, ça ne va plus. Il manque ce quelque chose que toi seule, peut avoir. Tu ne sais plus où poser ton regard, comment te mettre, etc. T'es un peu perdue.

À ces dernières paroles, la demoiselle acquissa pour lui démontrer qu'il avait totalement raison, elle semblait totalement perdue, ne sachant plus où regarder comment se possitionner etc. Mais de l'entendre, l'appeler ainsi l'avait littéralement déstabilisée elle ne s'attendait pas à l'entendre l'appeler ainsi, pour être honnête elle ne s'y attendait plus. Bien que cela lui faisait un velour c'était assez déstabilisant, comme une grosse vague d'émotion d'un coup, exactement comme un coup de poing auquel tu ne t'attends pas. Elle continuait de regarder les photos qui défilaient et elle vit combien son regard était perdue, voir même triste si on lui portait bien attention. Mais ça Sacha l'avait-il remarqué. Ses yeux bleus se reposèrent sur lui, et elle eut un mince sourire à ces dernières confessions.

- Si tu es venue à N-Y pour une carrière pro, je ferais tout ce qui est en mon possible pour t'aider, Cairstiona.

Elle détourna les yeux, pour prendre sa bouteille d'eau qu'il lui avait gentiment apporté. Faisait-il exprès de l'appeler ainsi? Elle ferma les yeux fronça les sourcils, un visage que l'on fait quand c'est beaucoup trop douleureux mais qu'on tente de le camoufler. Elle souffla doucement d'une petite voix;

«Ne m'appelle pas, comme ça... s'il te plaît...»
Pour la première fois, son ton de voix était vulnérable. Sans attendre quoi que se soit, elle se rendis à son manteau puis elle sortit ses cigarettes et son briquet puis prit son manteau, qu'elle enfila tout ça, dans un silence des plus complet puis ajouta sans se retourner;

«Je reviens, j'ai juste besoin d'air...»
On pu entendre le claquement de ses bottes dans le corridor, puis la porte s'ouvrir et se refermer. La demoiselle sentit l'air frais lui brûler les poumons casiment, elle se colla contre un mur restant sous le toît du bâtiment pour s'empêcher de se faire mouiller, puis elle s'alluma une cigarette et en tira une longue, très longue taffe puis elle souffla doucement, ses yeux vers la rue, elle désirait reprendre sur elle-même détestant paraître vulnérable comme ça. Le pire elle n'avait même pas envie de fumer, mais là faut croire que c'était trop pour elle. Pour la première fois, c'était elle qui se sauvait, qui prenait les jambes à son cou. Elle releva le capuchon de son manteau sur sa tête, et s'appuya la tête contre le mur de brique, fermant les yeux toujours sa cigarette entre les doigts, écoutant le son de la pluie, cette foutue pluie qui lui rappelait d'où elle venait, son passé... ler
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Sam 11 Déc - 23:58

    Les habitudes : ces choses qui rongent votre quotidien et qui restent dans votre vie malgré tous les efforts que vous ferez pour les oublier. Et appeler Théo par son deuxième prénom durant les shootings était une mauvaise habitude que j'avais pris. Pourquoi mauvaise ? Car je la faisais souffrir en l'appelant par celui-ci, et je jugeais l'avoir assez fait souffrir en la larguant, moi et mon passé, sans aucune raison. C'est quand elle posa ses beaux yeux bleus sur moi que je ressentis un mal-être et un sentiment de culpabilité, le même que quand je l'avais laissé. J'étais en train de remuer le passé alors que j'étais venu ici pour tout oublier, tout. Je pouvais me mentir, mais ce qui était sous mes yeux, je ne pouvais le nier. Si je l'appelais par son second prénom, c'était pour une seule et unique raison, je l'aimais encore. J'adorais l'appeler Cairstiona car j'étais le seul à pouvoir l'appeler comme ça. Alors que je la fixais, elle détourna le regard pour prendre la bouteille d'eau que je lui avais apporté.

    «Ne m'appelle pas, comme ça... s'il te plaît...»

    Je me retins d'hausser un sourcil d'étonnement, mais surtout de la serrer dans mes bras, de lui dire que je m'en voulais, que je regrettais d'être parti, de l'avoir laissé sans aucune explication, sans rien. J'aurais aimé lui dire que je m'en voulais, mais rien ne pouvait sortir. Je n'aimais pas dire ce que je ressentais, trop de fierté.

    «Je reviens, j'ai juste besoin d'air...»

    Baissant la tête et fronçant les sourcils à mon tour, je serrais nerveusement les poings après qu'elle soit partie, entendant encore ses talons claquer contre le parquet usé de ce foutu studio. Me redressant, je fis glisser ma main nerveusement sur ma nuque. Tout était en train de m'échapper, je perdais le contrôle et je détestais ça. Si j'étais venu à New-York, c'était pas particulièrement pour la photographie, mais pour avoir le contrôle sur moi-même, vivre au jour le jour, sans me questionner sans cesse. Bordel, j'étais en train de faire tout le contraire... Mais je me sentais comme... Obligé.
    Me retournant brusquement, mon poing percuta le mur, avant que je ne le retire en fronçant les sourcils, les yeux clos, tremblant. Non pas à cause de la douleur, mais de ce que je ressentais en ce moment. Ce besoin d'aller la voir, de lui parler, de la serrer contre moi. Je n'avais pas à faire ça, pour la seule et unique raison que c'est moi qui l'ait fait souffrir, et que j'avais peur de la faire souffrir encore plus. Elle n'avait pas besoin de ça, je crois que j'en avais fait pour aujourd'hui. Sortant du studio en tenant ma main, je partis en direction des toilettes pour la mettre sous l'eau quelques minutes, avant de descendre rapidement les escaliers pour arriver à l'accueil, m'arrêtant en plein milieu du hall désert. Est-ce que je devais y aller ? Rester ici, et jouer l'indifférent face à sa souffrance ? Lâchant un soupir tout en fermant les yeux quelques secondes, je réussis à ravaler difficilement ma fierté pour pousser la porte de l'immeuble, pour rejoindre Théo dehors. Son dos et sa tête appuyé contre le mur, elle avait les yeux clos et tenait sa cigarette entre ses doigts.

    - Théo...

    Je fus incapable de dire autre chose pour le moment, me contentant de fixer la jeune femme aux yeux clos, sans forcément m'attendre à ce qu'elle les ouvre ou qu'elle me répondre.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Dim 12 Déc - 2:47

Théodora était toujours à l'extérieur, elle avait d'hurler au diable le monde! Elle jeta sa cigarette au sol, et l'écrasa avec la pointe de son soulier, posant ses mains dans les poches de son manteau long, la pluie c'était légèrement calmé, mais une légère brise caressa son visage et ça lui donnait du courage, comme une tape dans le dos. Elle referma les yeux, la douleur qu'elle ressentait s'estompait tranquillement. Jusqu'à qu'elle entende de nouveau la voix du jeune homme, elle garda les yeux clos et pris quelques secondes à réagir, puis toujours la tête appuyé contre le mur du bâtiment elle ne fit qu'ouvrir les yeux et demanda d'un ton neutre;

«Pourquoi tu ne m'as pas appeler.»
Elle se décolla du mur, puis posa son regard sur lui le dévisageant cherchant la moindre réponse dans son regard, elle tentait de dénicher quelque chose, mais elle ne vit rien ce qui la fit soupirer doucement. Elle fronça les sourcils tout en poursuivant;

«Je t'aurais pas demander la raison, tu me connais... Mais j'aurais aimée que tu me donnes un petit signe de vie. Que tu me dises que tu allais bien, que tu me préviennes.» Elle marqua une pose, puis lâcha un petit rire sarcastique et mélangé avec de la nervositée;
«J'ai crue... J'ai crue que toi et moi, c'était sérieux. Mais après des semaines à attendre et ne pas avoir de réponses, j'ai donc conclue, que je ne comptais pas assez pour toi. Pas autant, que je l'aurais crue.» Au fil de ses paroles, bien qu'elle disait ça avec une confiance étonnante et aucun trémolot dans la voix, des larmes s'échappaient doucement se faisant une trajectoire sur ses joues, qu'elle s'empressait d'essuyer rapidement du revers de la main. Puis elle termina son monologue en disant ceci; «T'aurais pu, me laisser la chance de te faire changer d'avis.» Elle soupira de nouveau, repensant à leurs dernière conversation, elle s'en voulait à mort, et se dit qu'elle aurait du se taire, empêcher c'est trois mots de sortir, que tout cela aurait été différent si elle avait réussie à se taire. Mais c'était malheureusement, impossible de remonter le temps, elle devait assumée ses actes, bien qu'elle ne les regrette pas le moindre du monde, et que si c'était à refaire elle le recommencerait sans hésiter. Elle grimaça tout en remarquant que ses mains étaient tachés de mascara noir. Foutue larmes, elle devait paraître idiote maintenant. Mais bon, c'était pas la première fois, et certainement pas la dernière puis Sacha l'avait déjà vu dans de pires conditions.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Dim 12 Déc - 14:46

    «Pourquoi tu ne m'as pas appeler.»

    Et hop, premier coup de poing.
    Théo avait dit cette phrase calmement, d'un ton neutre et sans même prendre la peine de me regarder, me faisant donc ainsi souffrir un peu plus. Oui, en cet instant-là, j'étais en train de souffrir, de me remémorer le passé et surtout des moments que je m'interdisais de revoir, car ils me faisaient systématiquement penser à elle. J'essayais de ne rien faire paraître, que ce soit par mes gestes ou mon regard, je me devais d'être de marbre. Du moins, j'essayais. Faisant un pas en avant pour me mettre face à elle, en la regardant dans les yeux, je lui dis :

    - Pourquoi je ne t'ai pas appelée ? Parce que je souffrais déjà assez de te larguer sans aucune explication, je m'en voulais. T'entendre n'aurait fait que me détruire un peu plus, ainsi que toi par la même occasion.

    Mes derniers mots furent prononcés sur un ton froid, qui au passage sonnait totalement faux. " La vie persiste au sein même de la destruction. ". Je ne quittais pas son regard d'une seule seconde, prêt à tout pour trahir ses sentiments pour enfin essayer de céder à mon tour. Quand elle fronça les sourcils, j'eus envie de soupirer, mais ce n'était vraiment pas le bon moment pour faire ça.

    «Je t'aurais pas demander la raison, tu me connais... Mais j'aurais aimée que tu me donnes un petit signe de vie. Que tu me dises que tu allais bien, que tu me préviennes.»

    Par contre là, je ne pus retenir un soupir d'agacement à l'entente de sa réplique, tout en passant nerveusement ma main blessée dans mes cheveux qui; heureusement, avait arrêté de saigner. Détournant le regard l'espace de quelques secondes pour chercher mes mots, je ne pus retenir mon calme assez longtemps pour parler.

    - La raison... Je sais très bien que tu ne m'aurais rien demandé Théo, et c'est bien pour ça que je... que je t'aimais. Je ne pouvais rien faire, j'étais venu ici en espérant oublier toute ma vie à Londres, tout. Mais j'ai été incapable de t'oublier, c'est bien pour ça que je suis parti comme un lâche : pour que tu me détestes, et surtout que tu ne cherches pas à prendre contact. Mais je suis un lâche Théo, t'as bien raison. Un lâche emplit de fierté, un vrai salaud. J'ai fait tout le contraire de ce que je voulais faire ! J'ai totalement perdu le contrôle ! Je pouvais pas faire marche arrière, je me l'interdisais. Pourquoi tu n'as pas fait de même ?!

    Mes poings se contractaient nerveusement, prêts à encore s'éclater contre un mur s'il le fallait, mais je me devais de me retenir. Tout ce que je disais était tissu de mensonges. Bien sûr que je pouvais faire marche arrière, bien sûr que je pouvais répondre à ses appels. Mais je ne le voulais pas, parce que j'avais trop de fierté et je détestais souffrir, aimer, ressentir : toutes ces choses liés aux sentiments. Car quand je ressentais quelque chose, je perdais le contrôle. Et ça, c'était une chose que je ne supportais pas.J'avais préféré partir sans aucune explication, presque m'effacer de la surface de la terre, plutôt que de devoir donner des signes de vie à celle que j'aimais. Soudain, Théo eut un petit rire nerveux qui me fit hausser un sourcil d'étonnement, avant qu'elle ne reprenne la parole.

    «J'ai crue... J'ai crue que toi et moi, c'était sérieux. Mais après des semaines à attendre et ne pas avoir de réponses, j'ai donc conclue, que je ne comptais pas assez pour toi. Pas autant, que je l'aurais crue.»

    Alors que je l'écoutais attentivement, je vis des larmes couler le long de ses joues, qu'elle s'empressait d'essuyer, se contre fichant des traînées noires que ça engendrerait. Ce qui m'étonnait, c'est qu'elle gardait un contrôle total de sa voix, de son ton. C'était bien la seule chose qu'elle pouvait contrôler en ce moment, me direz-vous.

    «T'aurais pu, me laisser la chance de te faire changer d'avis.»

    Sa dernière phrase me fit revenir à la réalité. Oui, j'aurais pu lui laisser la chance de me faire changer d'avis. Mais tout avait été décidé sur un foutu coup de tête. Elle aurait pu me donner les meilleurs arguments du monde, je serais quand même parti. En fait, le seul qu'il me fallait pour rester, c'était son amour. Et elle me l'a donné. Comme un abruti, j'ai encore caché mes sentiments. J'aurais dû lui dire la vérité, et rester à ses côtés, rester à Londres. Pas venir me perdre à New-York, sortir et finir ivre et drogué tous les soirs, avec une fille différente à chaque bras, alors qu'au fond je ne désirais que Théo, je le savais bien. Alors pourquoi j'avais fait tout l'opposé de ce que je ressentais ? Ma fierté me tuera un jour, c'est sûr et certain. Je devais lui dire que en aucun cas c'était de sa faute, soulager sa peine et accroître ma culpabilité. Oh, ce n'était rien, je vivais de remords après tout... Doucement, ma main attrapa la sienne, que je fis remonter le long de sa joue pour essuyer les larmes qui coulaient encore, avant de la lâcher. Levant les yeux au ciel quelques secondes, je les reposai sur Théo avant de lâcher un mince soupir.

    - J'aurais pu faire des tas de choses. J'aurais pu arrêter de te mentir, t'avouer ce que je ressentais au bon moment. J'aurais pu... Faire des tas de choses, oublier ma fierté. T'aimer. Je... je suis désolé, Théo...

    Détournant le regard pour la fin de ma phrase, je fermais les yeux une fraction de seconde, m'attendant à une gifle totalement méritée de sa part. Pourquoi fallait-il attendre de souffrir pour enfin tout extérioriser ? Je n'en savais rien. Rouvrant les yeux, mon regard se posa sur Théo, attendant une quelconque réaction de sa part. Si elle voulait partir, tout oublier, je l'aurais totalement compris. C'est bien ce que j'avais fait, non ?
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Dim 12 Déc - 20:25

Mes yeux sur lui, c'était à son tour de s'expliquer. Il n'avait pas perdu sa franchise, bien que dans le ton de sa voix elle sentait qu'il ne savait pas où il en était, mais bon ça c'était juste une simple impression. La demoiselle retira son capuchon de son manteau, ça lui permettait de le voir d'avantage. C'était apprésent à elle, de soupirer d'agacement elle ne le comprendrait jamais là dessus, bien que de l'autre côté elle le comprendrait totalement étant un peu comme ça elle aussi. N'aimant pas s'attacher, ayant l'impression de perdre totalement le contrôle d'elle même, la peur de souffrir, de se sentir seule en se faisant abandonner. Ça elle le vivait et espérait ne plus jamais le vivre, c'était attroce! et ce l'est encore aujourd'hui.

- La raison... Je sais très bien que tu ne m'aurais rien demandé Théo, et c'est bien pour ça que je... que je t'aimais. Je ne pouvais rien faire, j'étais venu ici en espérant oublier toute ma vie à Londres, tout. Mais j'ai été incapable de t'oublier, c'est bien pour ça que je suis parti comme un lâche : pour que tu me détestes, et surtout que tu ne cherches pas à prendre contact. Mais je suis un lâche Théo, t'as bien raison. Un lâche emplit de fierté, un vrai salaud. J'ai fait tout le contraire de ce que je voulais faire ! J'ai totalement perdu le contrôle ! Je pouvais pas faire marche arrière, je me l'interdisais. Pourquoi tu n'as pas fait de même ?!

Pourquoi n'avait-elle pas fait de même? Elle le savait même pas, c'est vrai elle aurait pu également lâché prise à son tour comprendre le message et ne pas l'appeler, arrêter d'insister. Mais elle désirait avoir des explications, jamais on ne l'avait repoussé encore pire rayer de sa vie. Encore là, maintenant il lui expliquait mais pour la demoiselle s'était encore flou comme explications. C'était parce qu'elle l'étouffait? Ou c'était parce qu'elle l'avait entraîner avec elle dans sa propre descente au enfer, en lui montrant les joies de la drogue? Elle replaça une mèche de ses cheveux qui l'embêtait et ne su quoi répondre à ça. Dans une véritable douceur, il prit sa main dans la sienne l'a faisant remonter contre sa joue pour lui faire effacer ses larmes, puis il l'a lâcha aussitôt le geste accompli. Toujours son regard soutenant le sien, elle se mordilla la lèvre quand les yeux du jeune homme, se levèrent vers le ciel, elle baissa un instant le regard au sol, puis leurs regards se recroisèrent à nouveau. Sacha, brisa le silence une dernière fois;

- J'aurais pu faire des tas de choses. J'aurais pu arrêter de te mentir, t'avouer ce que je ressentais au bon moment. J'aurais pu... Faire des tas de choses, oublier ma fierté. T'aimer. Je... je suis désolé, Théo...

Ses yeux clairs, se mirent à briller de nouveau, mais cette fois aucune larmes ne s'y échappa. Elle hôcha la tête à sa dernière phrase, c'est vrai il aurait pu mais malheureusement il ne l'a pas fait. Elle fit un haussement d'épaules soupirant d'agacement puis elle répondit;

«J'aurais du comprendre, me faire à l'idée... Lâcher prise, comme tu avais réussis à faire mais tu me connais, je suis comme ça.» du Sa voix se brisèrent, quand elle posa délicatement sa main contre la joue du jeune homme, un signe qu'elle désirait faire pour la dernière fois. « Tu peux encore faire des tas de choses Sach'... Tu dois simplement t'en donner la peine, et arrêter de prendre les jambes à ton cou. Parce que crois-moi, à force de fuir tu vas finir par tout perdre, mais encore pire te perdre toi-même.» Elle détacha sa main, de sa joue, puis remonta son capuchon et s'écarta de lui. Maintenant, elle allait sagement rentrer chez elle, au diable la photo, elle rentrait chez elle, faire comme elle avait prévue, écouter les classiques de Disney x) Elle commença à marcher, comme elle était venue, comme si rien ne s'était passé. Ne jetant aucun regard en arrière, bien qu'elle savait pertinament que Sacha se trouvait toujours là. Il voulait qu'elle laisse tomber, qu'elle en fasse de même, et bien elle allait réaliser son souhait.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Dim 12 Déc - 23:05

    Je l'entendis soupirer d'agacement, ce qui n'était pas bon signe, non, vraiment pas. J'étais bien conscient que mes explications ne valaient rien et que tout était flou. Je me cherchais des excuses, valables ou non. Un pro dans l'art du mensonge et la souffrance.

    «J'aurais du comprendre, me faire à l'idée... Lâcher prise, comme tu avais réussis à faire mais tu me connais, je suis comme ça.»

    Je regrettais mes mots et mes actes, ma lâcheté. Et je n'en prenais compte que maintenant, sentant qu'après cette discussion, tout serait fini. Ça, je l'avais bien mérité. Sa voix se brisa à la fin de la phrase, me donnant un coup de poing supplémentaire dans l'estomac. J'aurais voulu répliquer, mais je savais pertinemment que j'allais m'enfoncer, et la faire fuir encore plus rapidement. Ma main glissa nerveusement dans mes cheveux, détournant quelques secondes le regard. J'étais à sa place, maintenant, partageant sa souffrance. La souffrance que je lui ait fait endurer en la quittant sans aucun mot ni une seule explication valable. Je vis ses yeux se mettre à briller, mais aucune larme ne coulait.

    « Tu peux encore faire des tas de choses Sach'... Tu dois simplement t'en donner la peine, et arrêter de prendre les jambes à ton cou. Parce que crois-moi, à force de fuir tu vas finir par tout perdre, mais encore pire te perdre toi-même.»

    Sa phrase me fit rire. Pourquoi ? Parce qu'elle avait raison sur presque tous les points : en effet, je devrais arrêter de fuir devant mes responsabilités, si on pouvait appeler ça comme ça. Pour le reste, elle avait tort, j'avais déjà tout perdu en quittant le Royaume-Uni. Le contact avec mes parents, ce n'était pas un problème, je ne l'avais jamais vraiment eu. Ma petite soeur ? Là aussi, j'avais déconné, plus de nouvelles, rien. Et Théodora, je l'avais perdue. Alors, qu'est-ce qu'il me restait ? Mon appareil photo, ma guitare,et mes débauches. En voulant tourner la page sur Londres, je tournais la page sur ma vie, et sur le peu de choses que j'avais. Théo venait de me faire prendre conscience de tout ça, maintenant. Et là, je me mords les doigts d'avoir été si idiot, de ne pas avoir répondu à ses appels, de ne pas l'avoir écouté plus tôt. A New-York, ma vie ne rimait plus à rien, rythmée par les rencontres d'un soir, entre drogue et alcool, même si ici j'avais fait de très belles rencontres néanmoins. Sa main contre ma joue me fit sortir de mes pensées, alors que je sentais le peu d'humanité qui me restait en moi s'écrouler. A quoi bon résister à mes sentiments ? Ça me détruisait, me rongeait de l'intérieur. Je devais arrêter de me voiler la face, arrêter de vouloir jouer au sans-coeur, je ne savais pas. Des remords, de la culpabilité, l'absurdité. Je ne savais plus ce que je désirais, ce que je devais faire, ce que j'étais.
    J'allais devenir fou à la voir m'échapper entre les doigts comme ça. Doucement, elle ôta sa main, et je compris aussitôt que c'était la dernière fois que j'avais l'occasion de lui dire ce que je ressentais, vraiment. Si ce n'était pas réciproque et bien, tant pis. Je pourrais peut-être vivre normalement après. Remettant sa capuche tout en se reculant, je la vis faire volte-face pour me tourner le dos et repartir en sens inverse.

    Je sortis mon paquet de cigarettes qui était dans ma poche, en allumant rapidement une pour commencer à tirer nerveusement dessus. Au fil des secondes, je voyais la silhouette de Théo s'éloigner de plus en plus, sous la pluie battante qui tombait sur la ville. Je pris conscience de certaines choses en cet instant, et cela allait peut-être influencer sur mon futur. Pour l'instant, je me contentais d'essayer de penser au présent. Nerveusement, je passais ma main dans mes cheveux courts, sentant ma main blessée lancer, ce qui me mettait encore plus en rogne. Jetant rapidement ma cigarette dans une flaque d'eau, je me mis à courir derrière elle pour la rattraper. Pourquoi ? Parce que je voulais arrêter de faire souffrir les gens autour de moi, et je voulais surtout que Théo soit avec moi. Arrêter de s'infliger cette souffrance chacun, mais plutôt essayer d'aller de l'avant. Je fonçais tête baissée dans le mur, ne pensant plus à rien, ne voulant même pas imaginer les réactions possibles de la demoiselle.
    Carpe Diem.
    Ma main attrapa son poignet, et elle me fit face, visiblement très surprise de cette action. Je fis glisser ma main au creux de la sienne avant de la regarder dans les yeux, sans lâcher sa main.

    - J'ai été un lâche, je t'ai fait souffrir, alors que ce que j'avais de plus beau dans ma vie, c'est toi. Théo, je suis un abruti fini, et en plus de ça un égoïste.

    La regardant encore quelques secondes dans les yeux, je ne pus me retenir plus longtemps de l'embrasser tendrement. Le cliché du baiser sous la pluie. Intérieurement, ça me faisait rire. Me reculant doucement, je garda sa main au creux de la mienne encore quelques secondes, avant de la lâcher lentement.

    - Tu as le droit de me haïr, c'est dans la logique des choses. Encore plus après ça. Et aujourd'hui, t'as réussi à me faire comprendre quelque chose. Quitte à ce que tu penses que ce soit faux, que je fais tout pour te retenir, ou encore te faire souffrir, je peux plus me mentir, ni te mentir. Tu me manques, Théo. Tout me manque.

    Mes dernières paroles furent chuchotés, encore incapable de dire ça à haute voix. Pourquoi ? J'en savais vraiment rien, mais bon sang, ça fait tellement du bien.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Mar 14 Déc - 1:03

La jeune femme ne pouvait pas s'empêcher de soupirer tout en marchant sous cette foutue pluie battante. Des larmes vinrent lui mouiller les joues, c'était donc ça qu'on ressentait quand c'était la fin de quelque chose, un immense trou dans le corps. Elle se sentait fière en même temps de ne pas avoir flanchée autant qu'elle aurait pu, de repartir avec la tête haute malgré tout. Elle continuait son chemin, quand elle sentit une pression sur son poignet, par réflexe elle se retourna et croisa son regard à nouveau. Que faisait-il là? C'était pas assez douleureux il fallait qu'il revienne à la charge pour en rajouter une couche. Il fit glisser sa main au creux de la sienne, les yeux de la belle Théo' se possèrent un instant sur leurs mains, puis quand il s'exprima elle releva les yeux.

- J'ai été un lâche, je t'ai fait souffrir, alors que ce que j'avais de plus beau dans ma vie, c'est toi. Théo, je suis un abruti fini, et en plus de ça un égoïste.

Elle ne croyait pas ce qu'elle entendait, il avouait ouvertement ces fautes. L'expression du visage de la demoiselle montrait toujours de l'incompréhension, son coeur augmenta la cadence dans sa poitrine, après cette révélation il se regardèrent sans rien dire, jusqu'à ce qu'elle veuille ouvrir la bouche pour s'exprimer, mais il captura délicatement ses lèvres pour un baiser tendre. Tout se passa extrêmement vite, mais c'était si bon, la demoiselle ouvrit les yeux doucement légèrement sous le choc de tout ça. Puis il se recula d'elle lâchant doucement sa main. Pour briser le silence à nouveau;

- Tu as le droit de me haïr, c'est dans la logique des choses. Encore plus après ça. Et aujourd'hui, t'as réussi à me faire comprendre quelque chose. Quitte à ce que tu penses que ce soit faux, que je fais tout pour te retenir, ou encore te faire souffrir, je peux plus me mentir, ni te mentir. Tu me manques, Théo. Tout me manque

Ses dernières paroles furent chuchotés, mais on dirait que à ce moment là malgré la pluie Théo' eut des oreilles bioniques, elle avait parfaitement compris, son coeur manquait des battements du moins c'était son impression. Elle émit un petit rire, regardant légèrement autour d'elle, la pluie s'abbatait toujours sur eux. Elle demeura là, tout en disant;

«M'ouais.. Tu vas toujours me surprendre, aurais-tu un côté romantique Levingson? Parce que le baiser, sous la pluie..» Elle avait dit ça pour détendre l'atmosphère, c'était loin d'être un reproche au contraire, bien au contraire. Elle se rapprocha de lui, faisant un pas en avant, laissant quand même une barrière invisible entre eux, elle avait déjà fait le premier pas une fois, et ça avait valut une fuite, donc elle ne voulait pas se faire reprendre dans un piège semblable. Elle eut un petit sourire, puis elle répondit à son tour d'une douce voix;« T'a parfaitement raison... T'es qu'un abruti fini.» Elle fit un haussement d'épaules, pour accompagner ses paroles, puis elle termina en disant; «Mais... tu me manques aussi.» Théodora le dévisagea, n'osant pas avancer bien que l'envie lui démangeait qu'elle avait le goût de le prendre dans ses bras, de le sentir près d'elle. Elle souria en coin, baissant un peu les yeux ayant l'impression que son cerveau roulait trop rapidement pour elle, puis elle le regarda de nouveau, la pluie ne s'arrêtait pas faut croire qu'elle adorait les faire maudirent, soudainement elle leva les yeux au ciel, et vit le soleil qui pointait le bout de son nez, créeant par le fait même, un joli arc-en-ciel, ce qui fit sourire la demoiselle, était-ce un signe? Certains auraient dit que oui, et Théodora le pensait intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Mer 15 Déc - 1:38

    Nous étions tous les deux trempes sous la pluie battante qui assommait New-York. Alors que je la regardais dans les yeux, attendant une réaction de sa part, une phrase, ou même une gifle totalement mérité... Elle aurait pu penser que si je la retenais, c'était pour la faire souffrir un peu plus, et lui faire regretter tous les sentiments qu'elle avait eu à mon égard, ou quoi que ce soit d'autre. Mais au lieu de ça, j'eus droit à un petit rire de sa part.

    «M'ouais.. Tu vas toujours me surprendre, aurais-tu un côté romantique Levingson? Parce que le baiser, sous la pluie..»

    A l'entente de sa phrase je ne pus réprimer un rire à mon tour. C'est vrai que je n'étais pas un grand romantique dans l'âme, j'ai jamais été réellement doué pour toutes ces choses qui touchent aux sentiments; a croire qu'il faut un début à tout. Un mince sourire s'afficha sur mon visage, alors qu'elle fit un pas en avant, avant de baisser le regard pour murmurer une phrase qui me fit sourire à nouveau.

    « T'a parfaitement raison... T'es qu'un abruti fini.»

    - Ce n'est pas comme si je ne te l'avais pas dit.

    Dis-je tout en reprenant sa main dans la mienne, laissant nos doigts s'entrelacer une dernière fois, un petit geste qui paraît anodin mais qui m'avait manqué, oui. Elle haussa les épaules quelques secondes, avant de baisser la tête pour fixer le sol, et chuchoter doucement une phrase qui me fit encore sourire.

    «Mais... tu me manques aussi.»

    Du bout des doigts, je pris son menton pour qu'elle relève la tête, et que nos regards se croisent à nouveau. Le peu d'espace qui nous séparait, je commençais à de moins en moins le supporter. Visiblement, j'avais perdu mais je crois bien qu'au fond, il n'y avait plus de jeu. J'avais arrêté de jouer avec ses sentiments, les miens, et surtout arrêté de mentir. Mais le plus important c'était que je l'avais retrouvé, et au fond c'est tout ce qui me manquait ici. Voyant qu'elle releva la tête pour regarder le soleil qui réapparaissait, je ne pus m'empêcher de faire une remarque.

    - Toi qui aimes tant la pluie, c'est bien dommage. Mais niveau romantisme, je crois bien que je me surpasse aujourd'hui.

    L'enlaçant doucement par la taille pour la rapprocher de moi, mes lèvres se posèrent sur les siennes pour échanger un nouveau baiser. Mes mains sur ses hanches, sa peau, son parfum son être : tout m'avait manqué, comblant le manque de sa personne par ce qui me faisait le plus penser à elle : la drogue. J'avais sombré dans cet enfer déja à Londres, mais j'étais bien moins dépendant que je ne le suis maintenant. Et elle, qu'a t-elle fait, durant cette année où je m'étais "exilé" ? Avait-elle eu des nouvelles de ma soeur ? Aucune idée, mais je n'avais pas tellement envie de penser à tout ça dans l'immédiat...

hj; vraiment désolé, c'est pas top --'
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Mer 15 Déc - 2:34

Du bout des doigts, il remonta délicatement mon menton, et nos regards se croisèrent encore une fois. J'eus un sourire amusée, c'est vrai ce n'est pas comme s'il ne m'avait pas mis au courant, nos doigts entrelacer, je me sentais vivre de nouveau c'était un geste anodin mais à ses yeux c'était important, puis délicatement il l'a rapprocha de lui, l'enlaçant par la taille et posa ces lèvres contre les siennes pour un nouveau baiser, délicatement la belle brunette posa une main ou plutôt ses doigts contre son cou, pour prolonger un peu et ce, dans la plus grande délicatesse du monde comme si c'était le dernier baiser qu'elle pouvait lui offrir. Puis elle se détacha doucement et repensa à sa réplique quand elle avait posée ses yeux vers le ciel qui se dégageait, cela la fit légèrement rire, pour ça oui il se surpassait jamais elle aurait cru à tout ça, elle y songeait constament dans ses rêves les plus fous, mais que ça se produise jamais elle aurait pu l'imaginer. Elle garda sa main entrelacer avec la sienne puis le dévisagea, qu'était-il devenu? Qu'avait-il fait ou encore qui avait croiser sa route, pendant son exil. Tellement de questions lui fusiait en tête, pour sa part, Théodora n'avait pas réellement changée, elle s'était reprise un peu plus en mains, faisant une cure de désintox', mais sinon elle était toujours la même que lorsqu'il l'avait quitté. La brunette, allait surement avoir une vilaine grippe, dans les jours à venir mais elle s'en foutait. Sans un mot, elle lui fit signe de la tête d'aller se mettre à l'abri, puis ils partirent en courant se mettre sous protections. La demoiselle souffla légèrement après s'être immobilisée, puis elle retira son capuchon complétement trempé, se passant une main rapide dans sa tignasse, un vieux tic, qu'elle possédait toujours aujourd'hui. Puis ses yeux se posèrent sur Sacha, qui avait les yeux rivés sur la pluie, elle eut un sourire discrêt, puis brisa le silence en disant;

«Qu'est-ce que, tu deviens?» Ca pouvait être assez directe, mais cette question brûlait les lèvres de la demoiselle, après ça ils pourraient parlés de la pluie ou du beau temps, mais c'était la moindre des choses de demander, elle espérait ne pas causer de froid, mais elle était curieuse, et espérait que tout aille bien pour lui. Voyant le silence qui planait elle s'empressa de se rattraper en disant; «Désolée... J'ai toujours ce côté directe... On peut parler d'autre chose si tu veux, ou encore ne pas parler, et que regarder ce temps merdique.» Elle avait déboulée ses phrases à une vitesse supérieure, pensant à ce qu'elle venait de dire, la demoiselle se m'y à rire d'elle-même, secouant la tête découragée. Elle sortit son paquet de cigarettes puis décida de s'allumer une cigarette, puis elle en tirant une fine taffe, puis un filet de fumé se forma quand elle souffla d'entre ses lèvres. Posant ses yeux bleus sur le décor, assez grissonant.

HJ;; T'inquiète, moi aussi c'est pas terrible... --' xD
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Mer 15 Déc - 19:29

    Un frisson me traversa quand je sentis les doigts glacés de Théo se poser dans mon cou, ce qui eut comme réaction de rapprocher un peu plus son corps du mien. J'avais l'impression que ce qui était en train de se passer maintenant était la fin d'un chapitre, mais le début d'un autre. Le précédent bien clos derrière nous. Elle se recula un peu de mon emprise pour se mettre à rire, ce même rire au son enfantin qui lui correspondait bien, et qui m'arrachait systématiquement un sourire. Doucement, je caressais le dos de sa main avec mon pouce. Nous étions tous les deux au milieu de cette rue sous la pluie qui s'était remise à tomber sans pitié, m'arrachant un mince soupir d'agacement. J'allais lui proposer d'aller nous mettre à l'abri quand elle prit l'initiative, me tirant vers un petit coin abrité. Ce qui était sûr au moins dans la journée, c'est que nous allions tous les deux rentrer avec un beau rhume. Ouais, moyennement bien. Ça m'apprendra à être romantique, tiens. Elle ôta sa capuche de sa tête, trempe comme le reste de ses vêtements, tout en glissant une main dans ses cheveux. C'était un vieux tic qu'elle avait, et quand le soir elle venait passer la nuit chez moi, je ne me lassais pas de passer ma main dedans. Tiens, en parlant de main, la mienne était légèrement gonflée, mais rien de grave et Théo ne semblait pas l'avoir remarqué. Tant mieux, je pense que niveaux questions, on avait battu notre quota aujourd'hui. Me glissant doucement derrière elle pour poser ma tête contre son épaule et mes bras encerclant sa taille comme un étau, elle sortit une cigarette avant de prendre la parole.

    «Qu'est-ce que, tu deviens?»

    Mon menton contre son épaule, je ne pus retenir un mince soupir tout en regardant la foule qui passait devant nous, courant sous les parapluies, éclaboussés par les taxis qui démarrent en trombe ou roulent dans des flaques. Le regard perdu dans le vague, je cherchais une réponse à cette question avant qu'elle ne se rattrape, et ne cherche ses mots, limite en train de bafouiller, m'arrachant ainsi un sourire triste.

    «Désolée... J'ai toujours ce côté directe... On peut parler d'autre chose si tu veux, ou encore ne pas parler, et que regarder ce temps merdique.»

    - Et si l'on arrêtait d'être désolés l'un ou l'autre, ne serais-ce qu'une fraction de temps.

    Murmurais-je doucement au creux de son oreille, alors qu'elle sortait une cigarette de son sac. Plongeant doucement mon nez dans le creux de son cou, je pris une petite inspiration avant de prendre la parole à mon tour, sans pour autant bouger ou quoi que ce soit, mes doigts caressant doucement ses hanches d'un rythme régulier, les yeux clos quelques secondes.

    - Je deviens... Pire que ce que j'étais à Londres. Il n'y a pas de soir où je ne sors pas, pour finir ivre ou totalement perdu dans New-York avec je ne sais quelles substances dans le sang. Je me retrouve chez moi, comme par miracle, ou bien je suis chez une inconnue, ne sachant pas ce que j'ai fait, et je pars au petit matin. La photographie, ça marche plutôt bien, ça me permet d'avoir un salaire surtout, et puis pour la musique c'est plutôt de côté, ce qui me frustre assez.

    Un vent froid vint s'engouffrer là ou nous étions, me faisant frissonner à nouveau. Mes paroles avaient été dites sur un ton dur et froid, mais je ne l'avais réalisé que maintenant. Cela ne m'avait pas gêné qu'elle me questionne, au contraire. C'est vrai que c'était bien mieux que de regarder la pluie tomber. Me redressant un peu tout en relâchant mon étreinte, je sortis à mon tour une cigarette de mon paquet, avant de me remettre comme j'étais. J'avais à mon tour envie de lui poser des tas de questions, mais je me retins pour n'en poser qu'une.

    - Et toi, londonienne ?
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Mer 15 Déc - 21:21

Il lui demanda si on pouvait arrêter d'être désolée, cela fit sourire la demoiselle, puis elle se sentit enveloppée par le jeune homme qui appuya sa tête contre son épaule, puis tel un étaux il vint l'enlacer, caressant doucement ses hanches d'un rythme régulier, la jeune femme se sentait tellement bien, qu'elle serait demeurée là des heures, elle eut un nouveau sourire en sentant le bout du nez froid contre sa peau, puis il s'exprima enfin;

- Je deviens... Pire que ce que j'étais à Londres. Il n'y a pas de soir où je ne sors pas, pour finir ivre ou totalement perdu dans New-York avec je ne sais quelles substances dans le sang. Je me retrouve chez moi, comme par miracle, ou bien je suis chez une inconnue, ne sachant pas ce que j'ai fait, et je pars au petit matin. La photographie, ça marche plutôt bien, ça me permet d'avoir un salaire surtout, et puis pour la musique c'est plutôt de côté, ce qui me frustre assez.

Au fil des paroles de Sacha, Théodora se sentait légèrement triste pour lui. Elle savait que durant leurs relation il n'était pas un ange, mais là, à l'entendre c'était pire qu'à leurs rupture, et il le disait lui aussi. Heureusement, qu'il avait toujours la passion de la photo pour s'accrocher, de plus il était tellement doué. Puis il lui avoua qu'au niveau musical, c'était plutôt laissé de côtés, elle fit une légère moue déçue adorant l'attendre chanter, même que parfois elle se joignait à lui. Bon, elle n'avait pas le talent de chanteuse, mais c'est une fan de musique, constament entrain de chantonner quand elle en n'a l'occassion, de plus la musique tout comme la photographie les rapprochaient. Elle tirait toujours des taffes de sa cigarette, et Sacha s'écarta d'elle pour en prendre une à son tour. Puis il lui retourna la question;


- Et toi, londonienne ?

Cela la fit sourire, elle tira une bonne taffe sur sa cigarette, pour la tenir entre ses doigts le bras, le long de son corps. Ses yeux se posèrent sur la rue, quelques secondes, que devenait-elle? Pour sa part, elle avait tentée de repartir sur de nouvelles bases. Elle avait donc suivit, une cure qui fût la décision la plus difficile de sa vie, mais la plus favorable, puisqu'elle frôlait la mort un peu plus chaque jours. Elle débuta sans le regarder;

«Ehh ben, la londonienne a fait un bout de chemin. Elle a suivit, une cure, avant d'attérir ici, ça n'a pas toujours été évident, elle te mentirait si elle disait le contraire. Ca été les mois les plus attroces de ma vie, mais c'est là que j'en n'ai appris le plus sur moi. Sinon... Ma chère maman, voulait me trouver un prétendant.» Elle eut un petit rire, sacrée maman, voilà ce qu'elle venait de se dire à l'instant. Elle posa ses yeux sur lui, en poursuivant; «Mais tu connais ma mère... J'ai continuée le mannequinat et aussi la photo, je suis moins douée que toi, mais avec ses deux passions j'ai réussis à avoir assez d'argent pour venir ici. Moi aussi... Avant que je décides de me reprendre en main, il m'arrivait de me réveiller dans une chambre auprès d'un inconnu, il m'arrivait aussi de finir complétement défoncée, heureusement que les filles étaient là, parce que je sais pas si je serais ici à te parler, tu vois...» Elle eut un petit sourire plus triste, cette fois. Mais il ne dura pas très longtemps elle était plutôt fière de se qu'elle avait accomplie jusqu'à maintenant. Elle termina sa cigarette, qu'elle écrasa et alla déposer dans l'endroit approprié, puis revint auprès de Sacha, elle en profita pendant qu'il avait la cigarette à la bouche pour se blottir dans ses bras. Étant plus petite que lui, elle avait l'impression d'avoir un mur de béton autour d'elle, elle garda sa tête contre son torse, pouvant entendre son rythme cardiaque (a) Puis elle redressa la tête et posa à son tour, son petit nez froid contre la peau de son cou, il sentait toujours aussi bon, elle demeura dans cette possition quelques secondes pour finalement y déposer un léger bisou dans son cou, avec un sourire sur la commisure des lèvres, et elle se redressa demeurant devant lui.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Ven 17 Déc - 1:39

    Mon but n'était pas de vouloir attirer la pitié. J'étais conscient de tout ce que je faisais, et je n'étais pas du genre à me plaindre, loin de là. Elle m'avait posé une question, je m'étais contenté de lui répondre. Oui d'accord, j'aurais pu tourner ça un peu plus subtilement mais moi aussi j'étais quelqu'un de plutôt direct, et je n'aimais pas tourner autour du pot quand on me posait des questions sur ma vie ou sur mon passé. Alors que je m'étais légèrement reculé pour fumer ma cigarette après avoir posé ma question, je remarquais que Théodora semblait un peu perdue dans ses pensées, perdue dans cette grande ville qu'était New-York. Londres lui manquait ? Sûrement.

    «Ehh ben, la londonienne a fait un bout de chemin. Elle a suivit, une cure, avant d'attérir ici, ça n'a pas toujours été évident, elle te mentirait si elle disait le contraire. Ca été les mois les plus attroces de ma vie, mais c'est là que j'en n'ai appris le plus sur moi. Sinon... Ma chère maman, voulait me trouver un prétendant.»

    A l'entente de ses paroles, mon sourire se figea au fil de ses mots. Une cure ? Elle avait donc arrêté la drogue ? Non pas que je ne l'en croyais pas capable, mais je savais que c'était quelque chose de très dur, autant mentalement que physiquement. J'eus comme réflexe de me rapprocher à nouveau d'elle pour combler le peu d'espace qui nous séparait, sans dire un mot. Les mois les plus atroces de sa vie, et je n'avais même pas été à ses côtés pour l'aider à surmonter ça. Je l'aimais pour son courage, et la volonté qu'elle avait et qu'elle a encore. Un mince sourire s'afficha sur mes lèvres quand elle me dit que sa mère avait essayé de lui trouver un prétendant. C'est vrai que la mère de Théo ne m'avait jamais apprécié, et elle croyait que j'avais plongé sa fille dans l'enfer de la drogue, que j'avais une mauvaise influence, etc.

    - J'avais oublié que ta mère m'adorais, c'est vrai, me contentais-je d'ajouter.

    Que pouvais-je dire d'autre ? Pour elle, j'étais un jeune home "voué à l'échec, et de mauvaise augure ! " Enfin bref, c'était un amour passionnel entre sa mère et moi. Un petit rire sortit de sa bouche, alors que je tirais à nouveau sur ma cigarette, pour rejeter une fumée blanchâtre qui s'élevait au-dessus de nous.

    «Mais tu connais ma mère... J'ai continuée le mannequinat et aussi la photo, je suis moins douée que toi, mais avec ses deux passions j'ai réussis à avoir assez d'argent pour venir ici. Moi aussi... Avant que je décides de me reprendre en main, il m'arrivait de me réveiller dans une chambre auprès d'un inconnu, il m'arrivait aussi de finir complétement défoncée, heureusement que les filles étaient là, parce que je sais pas si je serais ici à te parler, tu vois...»

    La photographie. Je l'avais initiée à ma passion et à mon futur métier, c'était un de nos points communs. Et malgré ce qu'elle pouvait dire, elle se débrouillait bien dans ce domaine. Le mannequinat, c'était vraiment ce qui était fait pour elle. Quand nous étions à Londres, elle doutait beaucoup trop d'elle et j'avais essayé de faire de mon mieux pour la pousser vers la voie qu'elle aimait le plus. Sur ce coup, sa mère a eu bien raison de lui faire continuer le mannequinat. Elle me dit également que ses soirées rimaient comme les miennes, et je n'avais rien à dire. Par contre, je ne pus me retenir de froncer les sourcils à sa dernière phrase, tout en frôlant doucement la peau de son cou avec mes lèvres. Qu'est-ce qu'elle voulait dire par là ? Elle se détacha de mes bras pour aller jeter son mégot dans une poubelle un peu plus loin, alors que je finissais la mienne. Contrairement à elle, je jeta mon mégot un peu plus loin sur la route. Moui, moyennement écolo, le Sacha.
    Le fait de ne plus l'avoir contre moi me fit frissonner, même si mes vêtements étaient déjà trempes, ainsi que les siens. Mais un mince sourire s'afficha sur mes lèvres quand elle revint se blottir contre mon torse, avant de poser ses lèvres rafraîchies contre la peau de mon cou pendant que mes bras enroulaient sa taille.

    - Je t'admire pour avoir eu le cran de demander de l'aide, et d'avoir été en cure, murmurais-je tout en posant ma tête au-dessus de la sienne, le regard perdu sur une ville grisâtre. J'aurais juste une dernière question à te poser mais avant, je veux qu'on aille vraiment se mettre à l'abri...

Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Ven 17 Déc - 23:27

Entre Sacha et la mère de Théodora ça toujours été tendu, mais la jeune femme s'est toujours foutue de ça. Même qu'elle s'amusait à faire enrager sa mère par moment ayant une relation avec le jeune homme. Ses yeux bleus clairs se possèrent sur lui, puis elle eut un petit sourire à l'écoute de ces paroles lui aussi n'aimait pas trop sa mère, au moins s'était réciproques. Elle lui avoua par la même occassion qu'elle avait suivie une cure de désintoxication, elle remarquai qu'il s'était rapproché d'elle. Peut-être se sentait-il mal, de ne pas l'avoir pu l'épauler mais la jeune femme ne lui en voulait pas. De toute façon, c'était peut-être mieux ainsi, sinon elle ne l'aurait sûrement pas fait, ne désirant pas passer pour une lâcheuse ou quoi que se soit, bien que se soit totalement le contraire. Théodora le sentit poser sa tête sur la sienne, elle ferma les yeux quelques secondes s'étant remise la tête contre son torse, sa possition initale, un doux sourire apparut sur son visage, il l'a trouvait donc courageuse d'avoir été demander de l'aide, d'être aller jusqu'au bout. Faut dire que c'était sa plus belle réussite jusqu'à maintenant sur le plan santé. Bien qu'elle fume encore comme une cheminée, elle se dit que le pire est passé, et de toute façon personnes n'est réellement parfait. La belle brune, redressa la tête quand il lui demanda ceci;

J'aurais juste une dernière question à te poser mais avant, je veux qu'on aille vraiment se mettre à l'abri...

Théodora hôcha la tête et elle l'attendit puis ils partirent en courant dans le bâtiment où ils réalisaient de la photo. De toute façon le matériel de Sacha s'y trouvait toujours, et ça leurs ferait un endroit au sec pour discuter. Rendus à l'intérieur, la demoiselle se regarda, elle dégoulinait de partout, hésitante elle ne savait pas trop si elle devait avancée puis en même temps, ils n'allaient pas rester sur le bord de la porte. La belle brunette, retourna en compagnie du jeune homme dans l'entrepot, où le décor n'avait pas bougé, les attendant patiemment. La demoiselle grelotait malgré elle, ayant les vêtements mouillés sur la peau ce n'était pas l'idéal. Mais elle n'avait pas d'autre choix réellement. Elle se demandait qu'elle question, il allait lui poser, et pour être franche, ça l'a rendait nerveuse. Mais elle n'osa pas débuter le sujet, préférant que sa vienne de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Dim 19 Déc - 2:31

    Après qu'elle eut hoché la tête, un mince sourire s'afficha sur mon visage avant que je ne l'embrasse à nouveau, ma main froide glissant dans son cou que je caressais du bout des doigts, sentant ainsi sa peau frissonner. Pour la question que j'avais à lui poser, elle n'avait pas à s'angoisser sur quoi que ce soit, ce n'était pas tellement une question sur elle, mais plutôt sur moi. Se reculant, Théo prit ma main avant de partir en courant en direction du studio photo, un endroit où nous allions êtres à l'abri et puis de toute façons, je n'allais pas partir sans mon appareil et tout le reste, c'était ce qui me permettait de vivre après tout. Je ne fus jamais aussi content qu'aujourd'hui de rentrer au studio, à l'abri, et ce malgré nos vêtements trempes. La voyant grelotter sous ses couches d'habits humides, je partis dans le fond du studio voir si il y avait quelque chose pour la réchauffer, ou même des vêtements qui auraient été prévus pour le shooting. Un juron s'échappa d'entre mes lèvres après quelques minutes de fouille : non, vraiment il n'y avait rien, strictement rien. Revenant vers Théo qui n'avait pas changé de place mais qui grelottait, je pris sur le passage la seule chose à peu près utile qui trônait au milieu du studio : la chaise. M'asseyant dessus, j'attirai Théodora contre moi, même si j'étais conscient que je n'allais pas la réchauffer étant donné que j'étais dans le même état qu'elle.

    -Y'a rien dans ce foutu studio, désolé. Ça va aller ?.

    Plongeant mon visage dans le creux de son cou, j'embrassais du bout des lèvres la peau de ma belle, tout en laissant mes mains glisser sur ses hanches. A nouveau pouvoir sentir sa peau, son parfum, la chaleur de son corps. C'était un réel bonheur, un bonheur que j'avais fui en quittant Londres.

    - Comment va June ?

    June, ma petite soeur, ou comment passer du rôle de protecteur à l'égoïste. En partant de Londres, je n'avais pas réalisé à quel point j'avais pu faire souffrir les gens, et je m'en rendais compte aujourd'hui avec Théo. Une question qui pourrait paraître totalement anodine, demander des nouvelles, mais quand j'étais parti, June n'était pas au meilleur d'elle-même, suivant le même enfer que moi : drogue et alcool, inconscience et idioties. Elle aussi avait essayé de reprendre contact, mais je n'osais même pas lire ce qu'elle m'envoyait. Lâcheté.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Lun 20 Déc - 4:41

Je grelotais, claquant casiment des dents habituellement j'adorais le froid mais là, ce froid me transperçait la peau c'était pas vraiment génial. J'étais donc là dans le milieu de la pièce grelotant comme une pauvre idiote. Je vis que Sacha semblait chercher quelque chose des vêtements secs pour me mettre plus à l'aise, mais il revint les mains vides, en disant qu'il n'avait rien dans ce studio. J'eus un petit rire, quand il me demanda si ça allait, évidemment que ça allait il était avec moi, comme autrefois je pouvais rien demander de plus, c'était un excellent cadeau pour les fêtes qui approchaient. La seule chose qu'il avait dans la pièce, c'était la fameuse chaise, Sacha s'en empara puis s'asseya dessus, m'entraînant avec lui. Il plongea son visage dans le creux froid de mon cou, m'embrassant du bout des lèvres chaque parcelles de ma peau, cela me fit frissonner automatiquement, ces mains glissèrent sur mes hanches, une énorme bouffé de chaleur m'envahit malgré le froid. Je fermai doucement les yeux, profitant de ce moment d'intimité avec lui. Quand sa voix se fit entendre, il me demandait comment allait June. June était nulle autre que sa jeune soeur, par le fait même une fille que j'apprécis énormément. Malheureusement, pour lui je n'avais pas revue sa soeur depuis des lunes. Faut dire que la dernière fois, elle n'allait pas très bien, étant un peu dans les même emmerdes que nous, c'est à dire la drogue et tout le tralala! J'ajoutai simplement;

«Elle ne m'a pas rappeler, la dernière fois que j'y ai laissé un message. J'en n'ai laissée plusieurs mais sans succès, je suis désolée..» Je savais pertinement que ça allait le peiner, parce qu'il ne m'avait pas seulement abandonné, en quittant Londres, mais aussi sa petite soeur, à qui il tenait le plus au monde. Ce dernier sembla soupirer toujours le visage dans le creux de mon cou, il remonta ses lèvres continuant ces baisers brûlants sur ma machoire. C'était si bon, encore mieux que la drogue, les effets étaient triplés voir quadruplés. C'était tout simplement l'extase. Je le laissai faire sans rouspéter, j'étais loin d'être contre au contraire. Nos lèvres se retrouvèrent de nouveau, et cette fois, le baiser fût plus sur que les précédents, légèrement plus passionner. Nos langues se frolèrent pour entamer une danse en parfaite unisson. Je passai mes bras autour de son cou, demeurant toujours assise sur lui. Nos corps frémissaient légèrement, était-ce dut au froid de nos vêtements trempés ou un certain désir qui faisait son apparition. Une partie de moi, hurlait d'arrêter, et l'autre me faisait perdre littéralement le contrôle. Je savais pas trop, mais d'après le nom verbale de Sacha il semblait dans le même état second que moi, et pourtant là nous n'avions pas consommer, mais c'était tout aussi fort. Voir plus encore, et légèrement terrifiant, ça c'était évident. Mais après tout, je l'avais perdue pendant tellement longtemps, c'était normal que nous réagissions ainsi pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Dim 26 Déc - 0:18

    «Elle ne m'a pas rappeler, la dernière fois que j'y ai laissé un message. J'en n'ai laissée plusieurs mais sans succès, je suis désolée..»

    Un sourire triste s'afficha sur mes lèvres avant que je ne soupire et relève la tête, pour poser mon regard sur la fenêtre, observant les gouttes d'eau qui martelaient celle-ci. Ce n'était pas le genre de June de fuir comme moi. Non, elle était bien plus réfléchie, et moins lâche. Seulement quand je suis parti, j'avais bien compris qu'elle aussi commençait à se droguer, même si elle ne m'en disait pas un mot, alors que nous parlions beaucoup ensemble. Je ne savais pas trop quoi penser, est-ce que ma soeur ne répondait pas aux appels car elle croyait que si j'étais parti, c'était à cause de Théodora ? Ou bien tout simplement elle avait décidé de couper les ponts tout comme moi, et peut-être qu'elle avait quitté Londres, sans rien dire.

    - Ne sois pas désolée, ça doit être de famille cette capacité à se couper du monde en l'espace de très peu de temps.

    Doucement mes lèvres se remirent à glisser dans son cou, frôlant avec envie sa peau froide, mes mains sur ses hanches. Je m'amusais à la faire frissonner sous mes baisers et mes caresses, remontant lentement vers sa mâchoire. J'essayais de ne plus penser à rien, même si un élément me perturbait en cet instant : où était June. Néanmoins, le fait d'avoir Théo contre moi, et de retrouver enfin celle qui me manquait -je pouvais l'avouer- me faisait énormément de bien. A mon plus grand bonheur, nos lèvres se retrouvèrent, échangeant ainsi un baiser avec un peu plus de passion. Un baiser qui comblait le manque, renouait avec le passé. Je ne savais pas si c'était une si bonne chose, car de la retrouver avait réveillé quelque chose que je m'efforçais de cacher tant bien que mal : les sentiments. Je détestais ces trucs, qui rongeaient notre quotidien et influençaient par la même occasion nos actes. Mais on ne peut pas lutter éternellement, hein ? Je sentis ses bras se nouer derrière ma nuque, alors que les miens formaient un étau autour de sa taille, rapprochant un peu plus son corps frigorifié contre le mien, tout aussi froid. Me reculant pour replonger mes lèvres dans son cou, je ne pus me retenir de suçoter doucement sa peau, laissant ainsi une petite marque rougeâtre dans celui-ci, qui allait virer violette d'ici quelques jours, ce qui m'arracha un sourire. Théo détestait ça, les suçons, car ces marques étaient un vrai calvaire à recouvrir selon elle. Mais j'adorais la voir s'inquiéter pour une chose aussi... futile à mes yeux, c'était le mot.

    - Tu m'as manqué, Cairsi'.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Jeu 13 Jan - 5:34

Le sentir près de moi, était indescriptible, qui aurait cru ça il y a de cela quelque semaines, personne surtout pas moi. Mais faut croire que l'amour triomphait de tout, de l'amour? Est-ce cela que je ressentais pour lui après toutes ces années, j'ai longtemps niée quand on me posait la question, ça m'effrayait mais maintenant je peux le dire, pas à haute voix mais j'arrive à le penser et le ressentir et c'est déjà un bon départ. Sacha ajouta une phrase qui me fit serrer la poitrine, et j'eus une pensée pour sa soeur cadette, ce petit bout de femme indestructible comme le roc, mais d'une immense fragilitée, c'est sûrement pour ça qu'on s'entendait si bien elle et moi à Londres. On se ressemble sur beaucoup de points et nos différences créeaient parfois des divergeances d'opinions mais c'est ce que j'aimais de nôtre relation c'était comme une petite soeur pour moi, et elle devenait souvent ma conseillère quand j'étais perdue concernant ma relation avec son frère. Les lèvres de Sacha replongèrent dans mon cou me faisant frissonner, faut croire qu'il aime m'embêter, je le sentis suçoter ma peau, et n'eus pas le temps de réagir, que déjà son empreinte rougeâtre était installée sur ma peau cirée. Bien que je n'aimais pas trop ce genre de marques d'affections, j'exprimai un petit sourire amusé quand je vis le sien, et ces mots tel un murmure me fit casiment sursauter, mais non je n'ai quand même pas sursautée, mais mon visage exprima de la surprise, c'était loin de me déplaire ce genre de révélations mais j'étais surprise voilà tout. Un petit sourire vint prendre place sur le coin de mes lèvres, et mes yeux se mirent à briller trahisant l'émotion que je ressentais à cette instant précis. Je le dévisageai un moment espérant reprendre un peu sur moi-même, mais pour la première fois depuis des lustres, je n'y arrivais pas. Appuyant mon front contre le sien, fermant les yeux il pouvait sentir mon souffle sacadé, puis ces mots réussirent à franchir la barrière de mes lèvres;

«Tu m'as manquée aussi...» Délicatement, je relevai la tête sans toutefois laisser mon front contre le sien, et mes lèvres vinrent se poser sur son front. Tel un petit garçon je lui embrassai le front et ce dans la plus grande délicatesse du monde, gardant mes lèvres appuyées contre la peau de son front, je demeurai là toujours les yeux clos, comme si je voulais être certaine que tout ça était réel. Puis, je me détachai doucement le dévisageant une nouvelle fois. Et je repensai au suçon apparant dans mon cou, et j'ajoutai tout ça dans la plaisanterie bien entendu; «J'vais dire quoi à mes amants maintenant, gros malin?» Évidemment, il n'y avait aucun amants dans le décor, et mon expression lui fit comprendre que je voulais un peu me moquer de ce qu'il m'avait fait quelques minutes auparavant. Une moue enfantine, je penchai la tête légèrement sur le côté, et attendit une réponse de sa part. Toujours placée près de lui, mon corps trempée contre le sien.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Sam 15 Jan - 1:48

    «Tu m'as manquée aussi...»

    Un mince sourire s'inscrit sur mes lèvres, alors que j'étais encore la tête dans le creux de son cou, les yeux clos. Du bout des lèvres je m'amusais à frôler sa peau froide, mes mains remontant lentement dans son dos pour redescendre et reprendre leur place initiale, sur les hanches de Cairstie. Il n'y avait rien de mieux que de la sentir blottie dans mes bras. Dans ce studio, j'avais l'impression qu'on était isolés du monde extérieur et ça faisait un bien fou. Je n'entendais plus la pluie qui martelait les carreaux, le bruit de la circulation, non, rien de ça. Nos respirations, nos souffles calmes et réguliers, et nos voix qui rompaient ce silence, c'était tout ce qu'il me fallait et tout ce que j'avais besoin. Relevant doucement la tête et ré-ouvrant les yeux, je sentis que sa respiration fut un peu saccadée quand elle entendit ma phrase, avant qu'elle ne réponde. Elle me dévisagea même l'instant de quelques secondes, ce qui me fit hausser un sourcil, avant qu'elle ne pose ses lèvres contre mon front. J'avais l'impression d'être un enfant en ce moment même et je dois avouer que c'était amusant. L'idée était tentante, insouciance et liberté, ce n'était pas ça l'enfance ?

    «J'vais dire quoi à mes amants maintenant, gros malin?»

    Elle dit cette phrase sur le ton de la plaisanterie bien entendu, mais ça portait à réflexion. Où en étions-nous ? Enfin, quelle était notre situation à cet instant là ? La revoir, après être parti de Londres sans dire un mot, sans donner de nouvelles pendant plus d'un an et aujourd'hui au coin d'une ruelle la rencontrer, ça n'avait fait que me rendre encore plus coupable de mon acte. Coupable, car j'étais parti sans réellement lui avouer les sentiments que je ressentais à l'époque, et qui sont ressortis à sa vue. Et j'avais détesté ça car je n'étais pourtant pas du genre à regretter mes actes ou du moins, je faisais tout pour ne pas y penser, vivant au jour le jour, sans penser à mon coeur que j'avais oublié volontairement à Londres. Elle afficha une moue enfantine en penchant légèrement la tête sur le côté, attendant visiblement une réponse de ma part. Mes mains encadrèrent sa tête, me permettant ainsi de caresser ses joues avant que je ne l'embrasse tendrement. Ce fut ainsi à mon tour de prendre la parole après l'avoir embrassé, m'amusant à frôler ses lèvres à chaque mot que je disais. Une main posée dans son dos, je laissai nos doigts s’entremêler doucement, mes yeux rivés dans les siens.

    - Tu leur diras ce que tu voudras...

    A nouveau je ne pus me retenir de l'embrasser, mais cette fois-ci avec un peu plus de ferveur, sans lâcher sa main pour autant. Je ne voulais pas lui dire que ça m'aurait rendu fou qu'elle décide d'en rester là, mais c'était tout à fait son droit. J'étais parti sans un mot, elle avait le droit de partir en un coup de vent, mais sincèrement je n'en avais pas du tout envie.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Théodora C. Benson
« Nouveau
; découvre les lieux

♣ Messages :
84
♣ Inscrit le :
05/12/2010
♣ {♥} Votre idéal :
J. Beech; J. Franco; J. O'connel, L. Pasqualino ♥
♣ Traits de caractère :
« Franche, Têtue, Bordélique, Rancunière, Jalouse, Gourmande. »

MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Dim 23 Jan - 6:48

Il encadra mon visage à l'aide de ces deux mains, bien qu'il ne soit pas géant non il n'avait pas la grosseur d'un géant quant à la taille il était grand mais tout de même, bref, j'eus l'impression de redevenir une petite fille qu'on veut à tout prix protéger et faut dire que ce sentiment ne me déplaisait pas du tout au contraire, toujours mes yeux dans les siens, il garda ces mains un instants sur mes deux joues et en profita pour caresser ma peau, il vint capturer mes lèvres tendrement puis ensuite il prit la parole frôlant mes lèvres à chaque mots qu'il disait, j'aurais pu sourir mais je ne le fis pas bien qu'intérieurement j'avais un sourire fendu jusqu'au oreilles, il m'annonça que je leurs dirais ce que je voudrais à mes amants, des amants totalement inventé de mon crus, soit dit en passant. Il ne me laissa pas le temps de répondre qu'à nouveau il s'accapara mes lèvres offrant au baiser un peu plus de ferveur, une bouffée de chaleur fit son apparition dans mon corps tout entier, nos doigts d'une de nos mains s'étaient délicatement entrelacer l'une de ces mains pouvaient se faire sentir dans le creux de mon dos, faisant en sorte que nos corps étaient toujours aussi proche. C'est fou, comme à ce moment précis j'avais envie de lui, de sa peau contre la mienne, c'était une vague de folies tout ça, je prolongeai un peu le baiser pour me détacher doucement toujours mon visage près du sien, je pouvais sentir nos doigts de nos mains toujours ensembles se frôlant délicatement, et dans un murmure je m'exprimai en disant; «On devrait... Faire attention pour pas que ça dégénère...» Je me sentais honteuse de lui dire ça, peut être était-ce moi qui avait cette dose de désir trop entreprenante, c'est à ce moment là que j'aurais aimée pouvoir lire dans sa tête et connaître si c'était partagé. D'une part j'avais la nette sensation que oui, mais de l'autre j'étais incertaine carrément.Je pouvais sentir son souffle à l'unisson avec le mien, de ma main libre je replaçai une mèche de mes cheveux derrière mon oreille appréhendant la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Contenu sponsorisé
«


MessageSujet: Re: I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»   Aujourd'hui à 22:59

Revenir en haut Aller en bas
 

I will try to fix you♥ «Sacha D. Levingson.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « New-York's Circonscriptions » :: « Staten Island »-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit