Bienvenue sur This is it ☎
TII ; qu'est-ce que c'est ? Un brin de folie pure et dure, comme les fesses de ces jeunes hommes ci-dessus --> , une grande famille où tout est permit ou encore une grande bande d'amis que l'on vient retrouver juste après un bon streapoker. This is it, c'est aussi un maigre hommage que nous avons souhaité rendre à notre ami et idole Michael Jackson...Quatres avatars sont disponibles. Forum actif & attractif. Qu'attendez-vous pour nous rejoindre ? (;


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Après des longues réflections & surtout une très belle vie ; THIS IS IT FERMERA SES PORTES DANS LES JOURS A VENIR. MERCI DE NE PLUS VOUS INSCRIRES. Nous avons été très heureux de partager tous ces moments avec vous. ♥ Vous nous manquerez. NEW YORK NEVER SLEEP, ne l'oubliez pas.

Partagez | 
 

 « One ! Two ! WHOOP WHOOP ! » | KJH.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: « One ! Two ! WHOOP WHOOP ! » | KJH.   Lun 6 Déc - 18:51

Kimberley J. Handston & Sacha D. Livingson.

CRÉDIT - CSS



    Trop. La soirée se résumait à ce mot, en passant de l'alcool aux personnes. La boîte était trop petite, étouffante. Y'en a un qui pourrait être étalé sur le sol, rien à faire. Je détestais ce genre de soirées, où tout se finissait mal, systématiquement. A croire qu'au fond, ça me plaisait cette ambiance qui m'autodétruisait lentement.

    Dehors un vent froid soufflait dans tout le quartier de Manhattan, alors que certains affrontaient ce vent pour fumer une cigarette rapidement, avant de retrouver la chaleur étouffante de la boîte. Il n'était que minuit, la soirée venait de commencer, et je m'ennuyais comme jamais. Je n'avais aucune envie d'y retourner, quitte à fumer mon paquet de clopes pour me donner une motivation afin de rentrer chez moi. Enfin bon, je n'avais pas à faire ça, j'avais été invité -par je ne sais plus trop qui, tiens- et j'étais venu. Politesse ? Ouais, quelque chose comme ça. Jetant mon mégot par terre en soupirant, je le regardais se consumer lentement avant de détourner la tête pour remarquer que... J'étais maintenant tout seul. Mmmh, géniale comme soirée, tout commençait bien. Soupirant une dernière fois, je fis demi-tour pour retourner dans la boîte les mains dans les poches de mon jean.

    Plus de monde, plus de bruit, plus d'alcool et encore plus de drogue. Encore une soirée où je n'allais pas sortir en très bon état, j'en étais bien conscient. J'étais incapable de me contrôler, totalement dépendant de la destruction.
    Je martelais du bout des doigts la table basse en face de moi nerveusement, sans prendre attention aux personnes qui étaient autour de moi et qui me parlaient. Là, plus question de politesse, je m'ennuyais à mourir, et je n'avais aucune envie de faire des efforts...

    - Sacha ? Tu m'entends ?

    Détournant le regard sur la personne qui me parlait -personne je ne connaissais absolument pas, tiens-,j'haussa un sourcil avant d'afficher un mince sourire -totalement faux- avant de me lever.

    - Une bouteille de vodka ? D'accord.

    La personne me héla alors que j'étais déja en direction du bar, l'air totalement déconcertée par la réponse que j'avais donné. Je me contre fichais de ce que celle-ci m'avait dit, et puis, comment elle connaissait mon prénom ?
    Attendant que le baman veuille enfin se ramener, je sortis mon portable pour écrire un message.

    Citation :
    " Bonsoir ma K, occupée ce soir ?
    Rejoins-moi à Manhattan ma princesse, et sors-moi de cette soirée où l'hypocrisie est maître, et l'ennui est le mot qui résume la soirée. "

    Pourquoi avoir demandé à Kim de venir ? Car cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas vus, et que cette soirée était une bonne occasion de la voir. Oui, sa bonne humeur et son sourire, m'avaient manqué durant ces semaines, et je savais que si je ne voyais personne ce soir, j'allais encore rentrer chez moi dans un état pitoyable. J'espérais sincèrement qu'elle allait venir.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Kimberley J. Handston
« KJH «Barbie Girl » We need craziness ! ♥
KJH «Barbie Girl » We need craziness ! ♥

♣ Messages :
1870
♣ Inscrit le :
03/11/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Perfection is relative, right ? {♥}
♣ Traits de caractère :
ABSENTE « Superficielle -Orgueilleuse - Franche - Séductrice - Garce - Hautaine - Généreuse - Capricieuse - Folle - Marrante - Affectueuse - Rêveuse. »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: © Bazzat
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « One ! Two ! WHOOP WHOOP ! » | KJH.   Mar 7 Déc - 19:30

    Kim and Sacha « Do you need help ? » ♥


CRÉDIT - CSS


    « Rien de mieux que les amis pour se remonter le moral. » En cette période qui lui rappelait d’assez meilleurs souvenirs, Kim préférait nettement se changer les idées en faisant la folle avec ses amis plutôt que de se tourmenter l’esprit en regardant un album contenant des centaines de photos d’elle et Kelly, sa meilleure amie décédée dans un accident de voiture. Elle lui manquait terriblement, mais se morfondre dans son coin et broyer du noir ne la ferait sûrement pas revenir. Kim le savait et elle savait aussi qu’elle n’était pas un chat. Elle n’avait pas neuf vies. Alors elle devait profiter un maximum de cette seconde chance offerte par le destin, et essayer de ne pas constamment vivre dans le passé. C’est pour cela que Kim était allée rendre visite à une amie à elle.

    Alternant photos et distractions diverses telles que la danse, les essayages et les commérages incessants, Kim passait une de ces soirées délurées qu’elle aimait pour lui remonter le moral. La belle était en plein essayage lorsque la sonnerie de son téléphone attira son attention lui signalant un nouveau message. Tout en tentant d’enfiler son short, elle sautilla jusqu’à son sac sur le canapé. Sacha venait de lui envoyer un texto lui disant de le rejoindra à Manhattan. Son photographe n’avait pas précisé le lieu. Il disait juste que cette soirée était d’un ennui mortel. Qu’à cela ne tienne, elle irait quand même le retrouver. Cela faisait longtemps que Kim n’avait pas passé une soirée avec son ami, si l’on peut l’appeler ainsi. Car Sacha était quand même la cause de sa rupture avec Jake. Mais malgré cela, Kim avait continué de le voir même s’il lui rappelait quelques mauvais souvenirs. Et puis, elle n’avait pas vraiment le choix, c’était l’un de ses meilleurs photographes. Enfilant son short et un haut, elle prit son sac à main et la direction de la sortie.

    - J’y vais ma belle. Un ami m’attend.

    Un signe de la main et la brunette avait disparu en claquant la porte. Elle arrêta un taxi dans la rue pour se rendre à Manhattan, à une dizaine de minutes de l’endroit où elle se trouvait. Mais la belle n’avait aucune idée du lieu où elle devait se rendre. Tout ce qu’elle savait, c’est que Sacha devait surement être à une de ces soirées façon Skins complètement folles où la drogue et l’alcool coulaient à flot et où ça finissait toujours par des sirènes d’ambulance. Sacha était peut-être déjà défoncé à l’heure qu’il était. Après tout, elle n’avait pas répondu à son message alors il ne l’avait probablement pas attendu pour s’éclater avec quelques unes des demoiselles qu’il y trouverait. Passant devant une boîte qui lui semblait bien plus animée que les autres avec à l’entrée des types complètement saoules et des mégots de cigarettes pleins le sol, la jeune femme conclut bien vite que son ami se trouvait surement sans doute à l’intérieur.

    - Arrêtez-vous s’il vous plaît. Je crois que c’est ici.

    Payant au chauffeur son dû, elle descendit du taxi. Les regards insistants de tous ces toxicos qui s’attardaient sur son décolleté lui faisaient plus peur qu’autre chose. Car la dernière fois où la belle s’était rendue à ce genre de soirée, son petit ami l’avait filmé pendant qu’il « abusait » d’elle et avait mis la vidéo sur internet. Elle gardait d’assez mauvaises mémoires des skins parties. Même si on pouvait dire qu’elle était vêtue pour ce genre de soirée : un bustier qui laissait entrevoir un ventre plat et un petit bijou brillant au niveau de son nombril, un short microscopique ainsi que des chaussures à talons aiguille. Pénétrant dans l’enceinte de la boîte, elle cherchait Sacha des yeux. Elle sentait déjà la lourde atmosphère et la chaleur torride et étouffante de la pièce. Des centaines de gens se bousculant ou s’embrassant à en avaler leur langue…Elle voyait tous ces gens qui se shootaient à l’héroïne ou à la marijuana. S’avançant avec prudence et appréhension dans cet endroit restreint, elle vit son photographe, assis à l’écart, un verre de vodka à la main. La belle s’approcha discrètement – de toute façon, avec tout ce bruit et cette agitation, il ne l’aurait jamais entendu – et posa sa main sur l’épaule du jeune homme, qui eut un léger mouvement de sursaut. Prenant place sur le siège vide à côté de ce dernier, la brunette commanda aussi un verre.

    - Alors mon chou, tu m’as l’air bien déprimé. Tu croyais que je ne viendrais pas ?

    Effectivement, il était probable qu’il ait cru que son amie ne le rejoindrait pas étant donné qu’elle n’avait pas répondu à son texto et qu’elle avait mis du temps à venir. Temps qui avait dû lui paraître deux fois plus long vu qu’il avait l’air de s’ennuyer à mourir. Avalant sa commande à moitié, la demoiselle déposa son verre et s’approcha du jeune pour lui murmurer à l’oreille.

    - Tu sais que tu m’as manqué toi?

    Entretient-on normalement ce genre de relation avec son photographe, qui plus est le type avec qui on a trompé son ex. Evidemment, ce n’était pas très correct, mais au-delà de tout cela, il y avait une complicité et une amitié entre Kim et le jeune homme. Et celle-ci ne voulait pas laisser son ami déprimer car elle était bien placée pour savoir que c’était une forme d’autodestruction et elle voulait le sortir de là avant qu’il ne soit trop tard et qu’elle se dise « j’aurais dû le faire avant »
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Sacha D. Livingson
« New York
;je commence à me repèrer

♣ Messages :
198
♣ Inscrit le :
22/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
K, Scodelario, T. Warren, S. Pivovarova, J. Stam, L. Ellingson, M.Fox, D. Lowe.
♣ Traits de caractère :
« Lunatique, sociable, jaloux, possessif, rancunier... »

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: babine. smile identity; tumblr ~ identity of your love;adastra.
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: « One ! Two ! WHOOP WHOOP ! » | KJH.   Mer 5 Jan - 1:47




    La bouteille arriva quelques minutes après que j'ai envoyé le message à Kim, avant de murmurer un juron en réalisant que je ne lui avait pas indiqué le nom de la boîte... Quel imbécile, pensais-je, tout en avalant un premier shooter de vodka. Jetant un bref regard sur la piste tout en descendant un autre shooter, je regardais la scène qui se déroulait sous mes yeux, totalement blasé de ce mode de vie qui pourtant, était le mien. Des couples qui se forment pour la nuit, des gens qui s'échangent des pilules qui les ferons bien dormir ou au contraire, passer une nuit d'enfer à cause d'une crise d'angoisse. J'étais habitué à voir tout ça, et même à le vivre. C'était une spirale infernale, un quotidien, une habitude. Impossible de s'en sortir seul. Et j'avais surtout trop de fierté pour demander de l'aide, pour sortir de ce mode de vie qui peut-être au fond, me plaisait.

    Sifflant mon troisième verre de vodka, je sentis l'alcool couler le long de ma gorge, qui m'arracha une légère grimace. Kimberley n'allait peut-être pas venir après tout, pour la simple et unique raison qu'elle ne savait pas où j'étais. Manhattan, c'était grand. Dire aux gens de venir avec des indications plus que floues, c'était quelque chose que je faisais déjà à Londres, non pas pour les faire cogiter, seulement parce que je savais qu'au fond, la personne en question me connaissait assez bien pour savoir où je traînais. Mais c'est surtout que j'oubliais ce "petit détail" le plus souvent. Oui oui, je suis un idiot fini. Après avoir rempli à nouveau mon verre, mes doigts se mirent à pianoter nerveusement sur le comptoir du bar, non pas parce que Kim n'était pas là, simplement pour essayer de me détendre. M'adossant au bar, je dévisageais encore une fois les gens qui étaient dans la boîte, n'ayant visiblement rien d'autre à faire hormis attendre, encore.

    La relation que j'entretenais avec Kim était "particulière". Notre rencontre avait été banale, elle étant mannequin et moi photographe, c'est donc durant un shooting que nous avons fait connaissance. On s'est entendus très vite, et très vite on a couchés ensemble aussi, mais ce n'est qu'un détail, n'est-ce pas ? Enfin, elle a trompé son copain de l'époque avec moi, mais je n'y étais pour rien, elle ne m'avait rien dit, mais je ne pense pas que ça aurait changé quelque chose, autant l'avouer. Je fus sortis de mes pensées en sentant une main se poser sur mon épaule, me faisant me retourner en sursautant légèrement.

    - Alors mon chou, tu m’as l’air bien déprimé. Tu croyais que je ne viendrais pas ?

    Un sourire s'afficha sur mes lèvres à l'entente de sa phrase et à sa vue. Elle avait trouvé du coup, et sans mon aide, parfait. Descendant mon verre tout en m'en resservant un autre, je me rassis sur mon tabouret tout en me rapprochant de Kim, face à elle. Elle portait un mini-short avec des talons aiguilles, mettant ainsi ses fines jambes en valeur, ainsi qu'un bustier dévoilant son ventre parfaitement plat, et son piercing au nombril. Néanmoins, elle ne semblait pas à l'aise dans cette boîte, et il y avait de quoi. Personnellement ça ne me choquait plus, mais si vraiment elle était mal à l'aise, on partirait, ça ne me dérangeait nullement, du moment où j'étais avec elle.

    - Déprime ? Connaît pas. Mais tu sais Kim, tu ne serais pas venue, je serais venu chez toi, tu me connais amour.

    Dis-je tout en me resservant un autre verre. Amour, j'aimais bien l'appeler comme ça, et c'était purement par amitié, pas d’ambiguïté derrière ce surnom, c'était juste une habitude que j'avais pris. Une de plus, tiens.

    - Tu sais que tu m’as manqué toi?

    Malgré le brouhaha qui nous entourait, elle me chuchota cette phrase dans l'oreille, en se rapprochant de moi. Cette phrase me fit sourire à nouveau.

    - Idem.

    Oui, simplement "idem". Je n'aimais pas dire aux personnes qu'elles m'avaient manqués, ou même montrer un attachement trop fort. Ça m'avait valu mon "exil" ici, entre autres. Et parcourir le monde continuellement, non, ça ira. Partir de Londres m'avait déja fait assez mal, et puis il fallait que j'arrête d'être aussi lâche.

    - Alors, que se passe t-il dans la vie pleine de rebondissements de Kimberley Joyce Handston ?

    Oui, question très banale mais il fallait bien engager la conversation, après cette période sans nouvelles. Elle m'avait manqué, autant compenser le temps perdu en demandant des nouvelles, non ?.

    hj. pardonne-moi pour le retard & cette réponse très moyenne --'
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Contenu sponsorisé
«


MessageSujet: Re: « One ! Two ! WHOOP WHOOP ! » | KJH.   Aujourd'hui à 5:03

Revenir en haut Aller en bas
 

« One ! Two ! WHOOP WHOOP ! » | KJH.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « New-York's Circonscriptions » :: « Manhattan »-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit