Bienvenue sur This is it ☎
TII ; qu'est-ce que c'est ? Un brin de folie pure et dure, comme les fesses de ces jeunes hommes ci-dessus --> , une grande famille où tout est permit ou encore une grande bande d'amis que l'on vient retrouver juste après un bon streapoker. This is it, c'est aussi un maigre hommage que nous avons souhaité rendre à notre ami et idole Michael Jackson...Quatres avatars sont disponibles. Forum actif & attractif. Qu'attendez-vous pour nous rejoindre ? (;


AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Après des longues réflections & surtout une très belle vie ; THIS IS IT FERMERA SES PORTES DANS LES JOURS A VENIR. MERCI DE NE PLUS VOUS INSCRIRES. Nous avons été très heureux de partager tous ces moments avec vous. ♥ Vous nous manquerez. NEW YORK NEVER SLEEP, ne l'oubliez pas.

Partagez | 
 

 Souviens toi de nous...♥ Appoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 16:11

    Le sol m’avais parue dur pendant un cours instant, mais rien ne me semblait réellement bien. Je m’étais retrouver dans une sorte de paradis, pendant ce malaise, je voyais une grande étendue d’herbe et de fleur, au milieu Charlie. Dans son sommeil, sur sa table d’opération, on c’était retrouvée tout deux, dans ce pays, ou le mal n’existe pas. Il m’appelait au loin, me rapprochant de plus en plus de lui, il me disait qu’il voulait rester ici tout le reste de sa vie, les larmes montaient dans ce sommeil infinie qui n’allais jamais se terminée, j’étais condamnée a rester ici, avec lui et peut être Beth.

    D’un seul coup, je ne voyais plus Charlie, j’entendais le bruit d’un moniteur, des voix qui montaient dans ma tête. « Chargez a 300 ». Je connaissais cette voix, une voix si aigue et moche, c’était Marie. J’essayais de retournais près de Charlie mais son image, se faisait de plus en plus lointaine. Une larme coulait de mon œil, et elle se voyait même sur mon visage, que je ne sentais pas encore pour l’instant. Je revenais a moi, j’étais revenue du plus profond sommeil. Le bruit du moniteur, revenait : « Allez chercher le docteur Wellington, allez ». Au bout d’une bonne demi-heure, je me réveillais. Je sentais Matthew, proche de moi et j’imaginer que tout ce que j’avais vu dans ma tête n’étais qu’un rêve..

    « Qu’est ce que je fais la ? Il faut aller chercher Charlie a l’école. »

    Me relevant un peu plus sur mon lit, j’écoutais Matthew, tout revenais dans ma tête comme une évidence, le bus, l’accident, Charlie. Je regardais Matthew, restais allongé, jamais de la vie. Je me levais passant par l’autre coté de mon lit, mais le temps que je fasse le tour, il m’empêcher de passer. Je le regardais, le suppliant de me laisser passer.

    « Matthew, laisse moi passé je t’en supplie … Je dois le voir, j’ai besoin de le voir, c’est ma faute si il est la bas, laisse moi. S’il te plait .. »

    Dans ce moment, j’avais complétement oubliais Beth. Ma voix pleine de larme, je regardais Matthew, il ne pouvait pas m’empêcher de voir mon fils. Je m’appuyais contre la vitre, et m’abaissait petit a petit, je me retrouvais assise, pleurant, Marie entrait dans la chambre …

Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 18:51

    Les pertes de mémoire n’était pas rare quand on avait subit un énorme choc. Appoline n’avait apparemment une quand elle me demandait d’aller cherché Charlie à l’école. Mon cœur se resserra petit à petit dans ma poitrine. Si Charlie venait a disparaître et que Appoline et Beth s’en suivirent alors je ne pourrais pas non plus le supporter. J’avais été amener a faire beaucoup de taches désagréable dans ma vie mais la perte d’un être proche, ça je ne pouvais plus. J’avais déjà vu ma mère, étendue sur son lit d’hôpital alors que je n’avais que 6 ans. « Soit un homme Matthew et regarde là ! » avait dit mon père. Froid puis glaciale, il avait peu a peu céder a ma crise de larme et m’avait pris dans ses bras pour cacher a son tour la tristesse de ses yeux.

    Plonger dans mes pensées pendant une fraction de seconde, mon visage se mit à se durcir quand mon épouse venait de se lever. Croisant les bras devant elle, j’essayais de l’empêcher de passer. Ne pas voir Charlie était pour elle un énorme sacrifice mais je pense qu’elle ne se rendait pas compte des gestes qu’elle faisait. Elle mettait Beth en danger plus qu’elle ne se l’imaginait.

    « Arrête de penser un peu à lui ! alors tu vas t’asseoir sur ton lit et te reposer !!! »

    Ma voix était remplis de colère, mes yeux et l’expression de mon visage trahissait pratiquement de la haine même si le mot était un peu fort. Je n’étais pas le genre de personne qui s’énerve mais la je ne me contrôler plus. L’attrapant violement par le bras, je la déposais sur le lit quand marie arrivait dans la salle.

    « Matthew, va prendre l’air ! »

    Fusillant la brune du regard, elle ne baissa par pour autant sa tête. Je mettais montré trop violent avec Appoline et sur le moment je n’avais pas de regret.

    « Fiche moi la paix ! »

    Je serrais mon poing en regardant de nouveau ma compagne qui avait l’air apeuré par ma réaction quand je sentis la main de quelqu’un se poser sur mon épaule. Je me retournais vivement avant de voir Aaron en face de moi. Il me chuchota quelques mots avant de partir en ma compagnie. Aveugler par la colère de l’attitude d’Appoline, je claquais violement la porte derrière moi laissant Marie avec elle…
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 19:03

    Les réactions de Matthew devenait de plus en plus violente, il me faisait penser a mon père, pas mon père adoptif, non le vrai, celui qui me prenait comme un phénomène de foire pour pouvoir vendre plus, celui qui me tapait. Voyant la réaction de Matt j’étais terrifiée, on aurait dit qu’avec son poing serré, j’allais m’en prendre une dans la figure bientôt. Jamais je n’avais vu Matthew réagir comme ceci, sa colère, sa haine était pour moi, ça je l’avais bien compris, et même si je n’aimais pas Marie il ne pouvait lui parler comme ça. Étant de nouveau dans mon lit, je frottais mon bras, Matthew m’avait vraiment fait mal et on voyait le début d’un bleu apparaître sur mon bras. Je le cachais quand je vis Marie. Mes yeux étaient plein de larmes et je pense qu’elle devait le savoir, j’étais effrayée.

    « Je suis vraiment désole, d’habitude il n’est pas comme ça, il ne parle jamais mal au gens, excusez le s’il vous plait … »

    Après tout ce qu’il venait de me dire, je prenais encore sa défense. J’avais l’impression qu’elle me comprenait, regardant autour de moi, je ne voyais plus Matthew dans les alentours, je regardais Marie, de femme a femme, elle devait peut être me comprendre, même si je lui avais pris son petit ami mais elle me l’avait pris avant, en réalité il est revenu a moi … Je baisais la tête et lui demandais :

    « Comment vas Charlie ? Je dois le voir, vous devait me laisser le voir … »

    Elle ne répondais pas, un simple non de la tête, je ne pouvais pas voir mon enfant, l’énervement montait en moi, mais je n’étais pas comme Matthew a m’énerver et a insulter les gens aussi vite. J’avais toujours le bruit de la porte qui claque dans ma tête, sa me donnait comme quelques choses qui résonnait fort et qui ne s’arrêtait point. Je regardais dans tout le sens et j’apercevais Matthew qui parlait avec son patron dans le hall, je n’arrivais pas a comprendre de quoi il parlait mais une chose est sur, j’étais terroriser par le comportement de Matthew. Une journée après notre mariage, je découvrais déjà un homme totalement différent, je n’aimais pas le nouveau Matthew. Je posais ma main sur mon ventre, essayant de rassurer mon enfant.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 19:23

    Je ne sais pas ce qui m’avait pris. J’avais envie de toute foutre en l’air, de prendre tout ce que j’avais dans les mains et le jeter, loin comme mes soucis. En faite, je souffrais plus que je ne le pensais. Je me voyais seul dans ce monde avec mon chagrin sur les bras. Aaron me parlait en face de moi. Il avait l’air si compréhensif que je me demandais s’il avait choisi la bonne carrière. Je le voyais bien psy. Bref, fouillant dans mes poches je mettais peu à peu calmer. Trop tôt pour aller revoir mon épouse, je décidais d’aller fumer dehors. J’avais promis d’arrêter d’ailleurs Appoline le pensais surement mais la le stresse était tellement important que ma volonté m’avait abandonné. Sortant une cigarette, je luttais contre le vent extérieur pour l’allumer. Seul. Je l’étais enfin, pourtant sa ne me faisait pas autant de bien que je ne l’aurais pensé.

    Une demi-heure plus tard et deux cigarettes plus tard aussi, je rentré a l’hôpital. Alan Middleton, chef du service de chirurgie, se présenta en face de moi pour m’annoncer que je devais signer une décharge. L’opération de Charlie allait prendre plus de temps que prévu et il fallait que je signe le papier leur permettant d’enlever la rate. On pouvait très bien vivre sans rate mais le stylo entre mes mains ne voulait malheureusement pas signer la feuille. Je devais reprendre mes esprits, le plus important c’était ça. Alors imposant ma signature un peu tremblante, le vieux médecin blond esquissa un sourire qui se voulait surement rassurant.

    En silence, je rentré dans la chambre de madame Wellington. En même temps, je redoutais un peu sa réaction alors je m’installai sur le fauteuil en face du lit. Aucun mot ne sortait de ma bouche, elle affichait une mine des mauvais jours. Regardant son bras, je vis une marque bleue. Dire que c’était moi qui l’avais fait…

    « Matthew, le chef ma donné sa pour toi ! »

    Marie me tendit d’une main peu sur une lettre blanche fermé par un bout de scotch. Haussant un sourcil et un peu hésitant, je la pris et la lu rapidement. J’avais été mis a pied pour violence envers un patient. Génial ! Manqué plus que ça pour me rendre heureux. Ecrabouillant la feuille, je la jetais dans la poubelle la plus proche comme si sa avait été un panier de basket…

Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 19:33

    Les minutes passaient et le tic-tac de l’horloge devenait de plus en plus angoissant. D’après ce que m’avait expliquée Marie, Charlie aurait du être sorti depuis un moment de ce bloc, et je ne voyais encore aucun médecin m’apportait des nouvelles de mon petit ange. Aaron passait devant ma chambre, sans Matthew, je le savais, il était encore parti fumer sa cigarette, je ne disais rien, le stress avait eu raison de moi pour laissais passer cette minuscule infraction, d’ailleurs en ce moment même, j’avais bien trop peur de lui pour réagir. Il revenait, je regardais autour de moi mais pas lui une seule seconde, s’asseyant devant moi, je ne disais rien, Marie prenait la parole en donnant une lettre a Matthew qui avait l’air de vraiment l’énerver. Je regardais Marie et dans un calme certains je répliquais :

    « Donnez-moi le papier s’il vous plait … »

    Elle s’avança vers la poubelle et attrapait la lettre, me l’apportant, je la remettais bien avec de la lire. Quand je vu le mot mis a pieds mes bras laissèrent tomber la feuille sans que je puisse rien y faire. Je regardais Marie d’un air interrogateur. Je ne comprenais pas du tout, je n’avais rien dit alors qui avait bien pu le faire. Dans ce moment la, on ce sentait très seule.

    « Non, c’est impossible, je .. je … je veux dire, comment il le sais ? C’est pas normal, personne ne la vu, appart moi et je n’ai rien dit. Il ne peut pas, on a besoin de son travail … »

    Matthew, mise a pieds, ces mots résonnait dans ma tête, il n’avait plus de travail, on n’avait plus de revenue. Je regardais autour de moi, sans parler a Matthew ou sans même le regarder. C’était maintenant, j’allais devoir arrêter les quelques mois d’études qui me restait pour pouvoir trouver un travail, n’importe lequel de toute manière, il était obligatoire d’avoir un revenue stable pour notre, ma famille. Marie partait de la chambre sans rien dire, elle n’avait même pas répondue a mes questions. Je me retrouvais seule avec lui et j’étais dans une peur profonde, s’il recommençait comme toute a l’heure, cette fois-ci, j’aurais personne pour me défendre. Je ne lui jetait aucun regard, sinon tout allez déraper en quelques instant, Matthew n’était plus lui-même en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 19:54


    J’avais été fière de jeter le minuscule bout de papier du premier coup dans la corbeille. Un sentiment bien vite dissipé quand ma compagne réclamait de le voir. Je ne comptais surement pas me lever pour lui donné, alors la il était hors de question. Avachi à moitié sur ma chaise, je me rongé un ongle pourtant le stresse m’avait quitté depuis un moment. Un geste devenue presque automatique et relaxant, je dirais aussi. Je ne regardais pas les deux jeunes femmes préférant avoir la vue sur le parking. Je pouvais y voir ma voiture garé. En parlant de cette dernière, il fallait vraiment que je pense à me mettre sur une place réservé au personnel. En même temps ce n’était pas mon souci des prochains jours vu que j’avais été mise à pied pour une duré indéterminé.

    « Non, c’est impossible, je .. je … je veux dire, comment il le sais ? C’est pas normal, personne ne la vu, appart moi et je n’ai rien dit. Il ne peut pas, on a besoin de son travail … »

    Après cette phrase, je posais enfin mon regard sur Appoline. Elle avait les yeux rouges et le ventre relier par un moniteur. On pouvait y voir les courbes cardiaques de Beth et d’elle aussi. Trente puis quarante. Elle augmenter en fonction du degré des sentiments qu’éprouver Appo.

    « Arrête de faire ton cinéma ! Je pari que tu te réjouis de quitter tes études, tu rêvais de ça depuis tellement longtemps ! »

    Ma phrase avait été prononcée sur un ton sec. Je crois que j’étais un peu au bout du rouleau à ce moment là. Marie s’en alla, fermant la porte derrière elle. Seul tout les deux. Je voyais la peur d’Appoline dans ses yeux. Elle avait peur que je l’a frappe ? Elle rêvait surement. Sortant mon téléphone, je frappais un SMS pour ma petite sœur. La seule qui était capable de me calmer et la seule que j’avais envie de voir, elle au moins n’était pas responsable de l’accident de Charlie. Voilà pourquoi j’étais en colère car j’en voulais à Appoline. Je lui en voulais de ne pas l’avoir accompagné et lui en voulait d’avoir fait du « mal » à Beth. Mon petit monde c’était écroulé comme un château de carte. Un roi sans sa reine…

    Me levant de ma chaise, je me dirigeais vers la fenêtre. Front contre la vitre, je fermais les yeux avant de chantonner une petite chanson rien que pour moi. J’y pouvais rien. Beth de Kiss me revenait en tête à ce moment précis. Mon portable se remit à vibrer dans ma poche quand je vis le nom de Sarah écrit dessus. Décrochant, je l’écoutais attentivement me disputer avant de lui raccrocher au nez sans un au revoir. Une chose est sur elle allait rappliquer plus vite que je ne le pensais mais moi je serais déjà loin. Sortant de la chambre sans un mot, je restais dans le couloir pour cacher mon chagrin…
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 21:23

    « Va te faire voir Matthew, dégage de ma chambre. Je ne veux plus jamais te voir! »

    La phrase pouvait paraître dur mais je ne voulais plus le voir, plus maintenant et jamais surement. Je le regardais enlevant la bague que j’avais a mon doigt depuis hier, je soupirais et lui lançais a la figure. Alors qu’il venait de raccrocher au téléphone avec sa sœur, il la recevais, je le regardais dans les yeux, comme un désole ou un je n’aurais jamais cru qu’un jour je pourrais me marier avec quelqu’un comme toi.

    « Enfaite, tu critiquais mes parents, tu disais que tu ne serais jamais comme eux, que tu ne serais jamais comme ton père mais quand on te connait bien, tu es absolument comme lui, un pauvre type. Et je m’en fou que sa te fais mal, parce que tu crois que tout ce que tu dis ou tu fais ne me fait pas mal. Tu t’es seulement inquiétée quand j’ai fait la malaise et encore c’était surement parce que tu étais dans ton hôpital, il fallait que tu fasse quelques choses mais dés que je suis réveillée on recommence, je sais que c’est de ma faute si Charlie a eu un accident, mais il ne m’en voudra pas parce que moi, j’ai était la durant les cinq premières années de sa vie, et si je part il partira avec moi, il restera pas avec quelqu’un qui c’est foutu de lui pendant cinq ans, non il restera avec la seule personne en qui il a réellement confiance. Alors va t’en je n’en peux plus, tu me fais peur maintenant, tu me tape, et tu me parle comme a ton chien. Je ne veux plus te voir… »

    Je le regardais droit dans les yeux, j’étais encore morte de peur, envers lui mais je ne voulais pas qu’il reste. Il m’énerver, la bague a terre, voulait tout dire, jamais je ne pourrais pardonner ce qu’il venait de me dire. Il m’encourage a poursuivre mes études, je l’écoute, Charlie prend le bus donc tout est de ma faute, peut être sur ce coup la, mais moi j’ai toujours était présente pour mon enfant, pas comme certains. A ce moment précis, plus que n’importe qu’elle jour de la terre, je le déteste, je le maudit pire que tout au monde, j’aurais aimée ne jamais avoir posée mon regard sur lui.

Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Sam 13 Nov - 21:43

    J’avais cessé d’écouter mon épouse depuis qu’elle m’avait dit de partir. A quoi sa servait de toute manière, j’en pouvais plus. Sa voix ne me faisait pas d’effet et c’est seulement quand je refermais mon mobile que je remarquais la bague qui se dirigeait vers moi. Je la regardais au début, par terre ce n’était qu’un simple anneau censé relier deux personnes. Aujourd’hui, je commençais à me dire que sa ne ressemblait a rien. Finalement on avait peut être été trop vite.

    Je me mis a la regarder, bras croisé, tête haute. Elle avait peur que je la frappe, elle venait elle-même de me le dire. Je n’étais pas un homme violent mais impulsif. Je ne disais rien me dirigeant vers le lit et m’installant au pied sans rien dire. Partir ? Alors la elle rêvait c’était clair que je n’allai pas fuir. Prenant l’anneau argenté dans ma main, je jouais avec comme un enfant avant de le poser sur la table mobile derrière moi. Aucun mot ne sortait pour pas changer, j’attendais qu’elle finisse de s’énervé contre moi avant de répliqué quelque chose. Charlie avait besoin de nous deux et non de deux personnes qui se déchirent.

    J’avais tord sur beaucoup de point dont celui des études. Je l’avais encouragé à poursuivre les siennes et la je lui reproché carrément le contraire. Me mordant la langue pour éviter de lui dire une réplique sanglante, je sentis le liquide rouge et légèrement métallique envahir ma gorge. Il valait mieux que je me fasse mal a moi, que de recommencer a la faire souffrir. Toujours assis sur le lit, Apolline me regardait avec ses yeux presque de tueuse. J’aurais été une simple mouche elle m’aurait tué depuis un moment.

    « Comme si j’allai te faire le plaisir de partir ! Que tu le veuilles ou non, tu es la femme de ma vie alors je resterais ! J’ai déjà fuit une fois ça ma servis de leçon ! »

    Ma réaction de toute à l’heure pouvait vraiment paraître bizarre avec les paroles que je venais de dire. Appoline était la femme de ma vie même si je mettais montré violent et désinvolte. Restant au pied de son lit, je jouais encore avec l’alliance d’Appoline dans mes doigts que j'avais finalement repris. Elle ne m’allait absolument pas, trop petite.

    « Je vais voir ce qu’il se passe au bloc, t’inquiète pas je reviens ! »

    Je lui fis un sourire forcé et qui sous entendais que j’allais revenir même avec ma mauvaise humeur. Elle ne se débarrasserait pas aussi facilement de moi. Me levant d'un pas décider, j'ouvris la porte avant de la refermé sans être sortie de la salle.

    «Tu veux venir ? Je peux toujours cherché un fauteil roulant ?»[

    Il fallait qu'on cesse de se faire la guerre. Si ce n'était pas pour nous alors faisont leur pour Charlie...
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 18:13

    Tout changeait, tout ce que je découvrais aujourd’hui je le devais a Charlie, je devrais surement le remercier de m’avoir fait ouvrir mais les yeux sur son père mais si c’était a refaire, je ne préférais pas savoir, et le savoir en vie, en sécurité dans les bras de sa mère. Matthew, ne m’écoutait pas, il ne voulait pas partir et j’avoue que son manque de compréhension m’énerver amplement, moi qui ne lui demandais jamais rien, juste une chose il n’était pas capable de le faire. Le silence se posait dans la chambre pour laisser place a une ambiance froide et peu agréable, pour lui, pour moi, pour Beth. Le rythme cardiaque sur le moniteur ne cessait d’augmenter et de descendre, au plus je m’énervais, au plus Beth s’énervait. Je soupirais, essayant de me calmer pour ma petite fille qui de toute manière verra le jour dans une famille séparée et sans amour réel. Matthew, partait de la chambre, j’eu une sorte de sourire qui se lissait sur mon visage. Je repensais a ce qu’il pouvait me dire, moi la femme de sa vie, cela faisait bien un moment que je n’y croyais plus. Je me calmais le tant qu’il parte, essayant de penser a Charlie, je priais assise sur mon lit. Croyante comme moi, je pense que seule dieu peut encore me venir en aide. Me levant de mon lit, alors que je n’y avais pas le droit, je m’avançais vers la porte de ma chambre, une vitre transparente. Je me dépêcher avant que Matthew, ne revienne. Arrivant, juste devant, je m’appuyais quelques secondes contre elle, Beth faisait des siennes mais tout cela disait qu’elle allait bien, j’avançais ma main vers le verrou de la porte, mais ma main, glissait et je tombais de nouveau par terre.

    Matthew, revenait du bloc. Il pouvait voir, la porte de ma chambre, ouverte avec Marie, Aaron et quelques collègues a lui. Marie, l’attrapait afin de me laisser passer avec ces amis, sur un brancard, on me dirigeait au bloc. Marie, le regardait et prenant sa main, elle lui devait bien une explication.

    « Matthew .. on doit l’amener au bloc. Tu dois rester la, tu ne peux pas venir »

    Le problème ne venait pas de Beth qui était en bonne santé lui expliquait Marie, juste moi qui venait de tombé sur le sol, cause de manque de nourriture, ce qui avait entrainée un problème neurologique, il était important d’opérée maintenant pour que j’ai au moins une chance de m’en sortir, ainsi que Beth. Marie lui tendait un papier, il fallait qu’il le signe pour que je puisse entrer au bloc a mon tour.


Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 18:29

    Appoline avait arrêté de m’écouter, je le voyais rien que dans son regard. Elle était ailleurs surement plonger dans ses pensées. Alors c’est en laissant ma question en suspens que je décidais de m’en aller. Marchant dans les couloirs, les infirmières s’activaient. Il y avait un peu moins d’enfants signe que l’accident n’avait pas été trop grave pour certains. J’en fus soulagé. Les enfants avaient la vie devant eux alors ne les privons pas de cette joie. Main dans les poches, je n’avais pas remarqué que je portais encore ma tenue d’hôpital. Je devais penser à me changer peut être. En même temps ce n’était pas ma priorité. J’étais en face du bloc à faire les 100 pas. Une personne ne tarda pas à venir. Une autre infirmière, celle qu’Appoline avait insultée quelques jours plus tôt. Bref, elle me regardait avec des yeux limite rieur avant de me déclaré que le petit allait s’en sortir. Posant ma main sur le cœur, j’en fus soulagé et me mis limite a pleuré de joie.

    Je me mis légèrement a courir dans les couloirs avant de me faire stopper net par mes deux collègues. Ils avaient appris la nouvelle, ce qui était normal vu qu'Aaron avait prêté main forte a ses collègues. J’étais heureux, je souriais comme un enfant au matin de noël quand je vis la porte de la chambre de mon épouse ouverte. Non ! Me dis pas qu’elle avait osé faire une chose pareille. Voyant mon visage devenue livide tout le monde regardais en direction de mes yeux. Il ne fallait qu’une fraction de seconde pour qu’on rejoigne la chambre. Appoline était par terre et j’étouffais un cri horrifié.

    « Matthew .. on doit l’amener au bloc. Tu dois rester la, tu ne peux pas venir »

    Je ne savais quoi dire quand je vis le bout de papier arrivé en face de moi. Une décharge. Heureusement qu’on c’était marier car le temps de faire venir ses parents la blonde serait déjà peut être morte. Je regardais le papier une énième fois et le signa rapidement. Plus rapidement que celui de Charlie, je n’avais pas pris le temps de le lire. Il fallait qu’ils me la sauvent. L’équipe de médecin s’affairait autour d’elle. J’avais sa main dans la mienne.

    « Je viens avec vous ! »

    Ce n’était pas discutable. Mon visage trahissait ma détermination et mon désespoir. Quelques mots chuchotés aux creux de l’oreille de mon épouse et bref baiser sur son front, ont se dirigeraientous vers le bloc.

    2 heures plus tard, j’étais auprès d’elle tout le long de l’opération. Sa main ne m’avait pas quitté. Revenue dans la chambre de toute à l’heure, assis sur une chaise, je dormais tête posé sur mon bras et doigt autour des siens dans l'espoir qu'elle ne veuille pas me quitter…
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 19:00

    J’avais l’impression d’être dans le film Awake de Jessica Alba. Comme si j’entendais tout et ne pouvais m’empêcher de revenir dans un monde réel tant que Charlie n’était pas sorti d’affaire. L’opération se déroulait pendant un long moment, je sentais comme la présence de quelque de cher dans la salle mais je n’arrivais pas à savoir qui. Je revoyais les images de tellement de chose défilait dans ma tête, pendant ce sommeille. L’opération venait de se terminé, j’étais dans ma chambre, les médecins attendais mon réveil. Ce n’est qu’au bout d’une bonne demi-heure que je me réveillais. Je voyais Matthew qui dormait sur mon bras, je ne disais rien, il ne m’entendait pas et ne voyais pas que j’étais désormais réveillée. Aaron entrait dans la chambre accompagnait de mon Charlie. Un sourire immense si lisait sur mes lèvres. Je regardais Charlie qui entrait en criant mon nom, il se jetait sur le lit avec moi, poussant par la même occasion son papa qui n’avait plus sa main dans la mienne. Charlie s’allongeait avec moi sur le lit et avec une immense joie, je le serrais enfin dans mes bras.

    « Mon bébé, tu vas bien? N’en veux pas a maman! »

    Caressant ces cheveux en même temps, je souriais de le voir en vie. Il fit un signe de la tête, me disant que jamais il ne pourrait m’en vouloir, et que ce n’était pas de ma faute. Dans mes bras, je le serrais pour que personne ne puisse me l’enlever. Il regardait son papa et souriait. Papa, faut pas en vouloir a maman, c’est pas sa faute, c’est le méchant chauffeur de bus .. Regardant Charlie, je ne pouvais m’empêcher d’être heureuse. Tout semblait parfait, enfin c’était avant de voir ma mère et mon père arrivait. Ils entraient dans ma chambre le sourire aux lèvres, me prenant chacun leur tours dans les bras avec Charlie en même temps, ma mère saluait Matt alors que mon père ne disait rien. L’hôpital les avait appelées. Je l’ai regardée d’un air choqué, les infirmières m’avaient rendues tout mes affaires et a mon doigt j’avais la bague de Matt … Mon père me regardait méchamment avant de répliquais.

    « TU T’ES MARIER AVEC CET HOMME!! »

    Je le regardais, acquiesçant de la tête pour dire oui.

Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 20:15

    Je dormais bien. Tout semblait si facile dans mon rêve. Un geste, un mot ne provoquaient rien. La vie réelle était tout autre. Nos gestes plus ou moins violent étaient souvent interpréter comme une agression. Appoline l’avait interpréter comme ça quand je l’avais saisie par le bras. Je ne l’avais vraiment pas fait exprès. Elle était si facile, si douce dans ma main que je ne m’étais peut être pas assez contrôlé. Bougeant légèrement la tête quand je me réveillais, je constatais avec joie la présence de Charlie. Il avait l’air en pleine forme mais ça c’était parce qu’il était tous médicaments et anesthésiant. J’étais prêt a parier que dans les proches minutes, il allait s’écrouler de fatigue. Je les regardais. Ma petite famille était au complet et tous en bonne santé enfin plus ou moins. Ils étaient vivant c’était le plus important à mes yeux. Ebouriffant les cheveux de mon fils, je fermais les yeux un bref instant pour apprécier ce moment.

    « Je n’en veux plus à ta mère. J’ai été égoïste de penser le contraire… »

    Charlie me regardait avec une tête d’incompréhension. La dernière partie de ma phrase ne lui avait pas été adressé. Reprenant la main d’Appoline dans la mienne, je remarquai qu’elle n’avait pas retiré l’anneau que je lui avais mis avant qu’elle se réveille. Est-ce qu’elle m’en voulait toujours ? Je pense que oui. Dos tourné à la porte, je n’entendais pas les personnes qui venaient à notre rencontre. C’est seulement quand la voix de sa mère qui lui disait un bonjour que je me retournais. Oh ! Manquais plus que son père ! Soupirant rien qu’en voyant sa tête, je saluais d’un geste de la tête la femme à mes coté.

    « TU T’ES MARIER AVEC CET HOMME!! »

    Appoline acquiesça ce qui me fit plaisir. Mes se sentiment fut vite remplacé pour un moins amicale. Me levant, je me mis en face de son père. On faisait pratiquement la même taille ce qui me permettais de le regarder dans les yeux sans la moindre peur.

    « Ils ont besoin de se reposer alors je vais me montré gentil et agréable en vous disant de ne pas hausser la voix sur ma femme ! »

    J’étais relativement calme comparé a la tête de son père.

    « Non ! Mais tu te fou de moi toi ! C’est ma fille, je dis ce que je veux alors ferme la !!!! »

    Mon fils était présent dans la salle. Je n’allai surement pas me mettre en colère pour ne pas lui donner le mauvaise exemple alors je laissais la relève a sa femme qui se mis à lui chuchoter quelques mots tandis que moi je me penchais sur mon épouse pour embrassé son front.

    « Je t’es causé trop de soucis et trop de peine. Finalement t’avais raison… j’aurais du partir… »

    Mes paroles ressemblaient étrangement à des adieux, ils en étaient. Collant un baiser sur le front de Charlie, je m’éclipsais dans le couloir pour faire le point…
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 20:35

    Pendant un moment j’aurais cru que tout c’était arrangé pour le meilleure et pour le pire, mais le pire venait de passer. Je pensais qu’enfin, j’aurais pu parler avec Matthew, nous expliquais, nous comprendre et nous réconcilié, mais tout ça c’était sans compté sur mon père. A peine rentré, il crier déjà, apparemment même des nouvelles de sa fille, de son petit fils ne l’intéressée pas. Il s’en prenait toujours au même, au mien, a ma vie. Je le regardais ne préférant rien dire au début de leur conversation, je berçais Charlie, effrayait par les hurlements de mon père. Regardant Matthew, partir je n’eu pu m’empêcher de réagir.

    « Mais pour qui tu te prend ? N’essaye pas de jouer les bons pères, tu as perdu ce rôle depuis tellement longtemps. Je te rappelle que tu m’as mise a la porte, je ne veux pas que tu viennes me voir, que tu te fais passer pour le bon papa devant tout le monde. Arrête de te mêler de ma vie. Pendant un moment j’ai cru que tu avais raison sur Matt mais non, il est beaucoup mieux que tu ne l’as jamais été, c’est ma famille et tu ne changeras rien a tout ça. Si je me suis marié c’est juste parce que je suis folle de lui et si tu aurais un peu de respect pour moi, si tu m’aimais tu serais heureux pour ta fille, ta seule fille mais non, jamais tu ne fais que me critiquer tu m’as toujours rabaissé pensant que me punir pour que je ne le vois pas au lycée était la solution. Maintenant j’ai grandit et je sais ce que je veux, je le veux lui, cet homme et pas un autre. Alors va t’en et ne reviens plus jamais … »

    Ces derniers mots, prononcer pour mon père. Il faisait mal, pour lui comme pour moi, mes larmes coulaient sur mon visage comme jamais je n’aurais cru. C’était la fin, de ce nous, d’une famille unis. Regardant dans sa direction, je ne disais rien. Je le voyais passer la porte, passant devant Matthew, il ne disait plus rien, ma mère partait quelques instant plus tard, passant devant Matthew, elle lui souhaiter plein de bonheur avec sa fille et surtout d’en prendre soin. Je regardais dans le couloir et voyais Matthew, toujours planté en plein milieu, Charlie le fixait ainsi que moi-même dans l’unique espoir qu’il reviennent vers nous.

Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 20:49

    Tout ça c’était de ma faute. Si je n’avais pas été un abruti alors j’aurais pris sur moi pour ne pas montré a son père qu’il m’embêtait pour na pas être plus vulgaire. Appoline était triste, Charlie aussi. Il avait toujours connu ses grand parents depuis sa naissance alors que moi je me révélais comme un intrus au reste du monde. J’étais celui qui avait déshonoré sa fille, celui l’avait mis enceinte deux fois, celui l’avait épousé et celui avec qui elle terminerait sa vie. Son père ne voyait pas tout ça. Il se contentait de dire que j’étais un incapable tout sa pour ne pas la « partager ». Main sur ma tête, je m’étais assis dans le couloir. Les patients me regardaient dont une petite fille que je connaissais. Elle me souriait et me demanda de remettre sa perfusion en place. Emily. J’avais pris l’habitude d’aller la voir chaque jour pour lui tenir compagnie. Personne ne le savait car je préférais éviter les moqueries de mes collègues. Comme d’habitude, la fille passa ma main dans ma crête avant de partir sans un mot. Elle n’avait jamais ouvert la bouche depuis son accident, jamais.

    Ses parents s’éclipsèrent sans même m’avoir regardé son père du moins. Sa mère me donna une tape d’encouragement sur l’épaule et me félicita. Elle avait toujours était de mon coter car au moins elle n’était pas égoïste. Me relevant, je m’appuyais sur l’encadrement de la porte. Charlie affichait un sourire en me voyant, Appoline et bien je ne savais pas vraiment quoi en penser. M’installant au rebord de son lit, je les regardais.

    « Je suis désolé… j’aurais jamais du te faire se que j’ai fait… Je n’ai pas réfléchi… J’tais en colère mais sa ne m’excuse pas. Je comprends que tu m’en veuilles. Que tu es peur mais sa ne se reproduira plus. Pardonne-moi, je t’en pris ! »

    Charlie ne comprenait strictement rien à ce qu’il se passait. Ses petits yeux trahissaient aussi la fatigue de cette dure journée. Je me penchais vers mon épouse désirant l’embrasser mais j’avais peur qu’elle me repousse alors je me contentai de lui donner un chaste baiser sur la joue avant de me remettre a ma place…
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 21:08

    Encore une fois mon père gâchait les seule moments de répit que je pouvais avoir. Regardant Matthew, entrait dans la chambre je souriais. Il m’avait fait tellement peur toute a l’heure que j’avais hésité longuement a la façon dont j’allais réagir devant lui. Après ces phrases je souriais, son baiser sur la joue me fit plaisir. Je sentais en lui, de la peur, la peur que je lui en veuille encore ? Une infirmière arrivait et prenait Charlie, le médecin Aaron voulait le voir, une dernière fois afin qu’il puisse rentrer chez lui ce soir. Il embrassait une dernière fois son père puis moi-même, un dernier regard puis il partait. Je tendais ma main vers Matthew et attrapait la sienne. M’appuyant sur sa force, je me relevais un peu plus, m’approchant de lui, je posais ma tête sur son épaule. Je le regardais sans savoir quoi dire, je lui faisais confiance, il l’avait dit, il ne recommencerait plus, je le croyais, c’était donc ça le véritable amour. M’approchant de sa bouche, je déposais un baiser sur ces lèvres. Je me décalais au bout de quelques minutes. Pour lui parler surement, je devais lui parler, sa devenait urgent, véritablement urgent.

    « Je ne t’en veux pas mon amour. Pardonne moi, tout ce qui c’est passée c’était de ma faute. Je t’en supplie ne m’en veux plus. »

    Je le regardais dans les yeux, je ne savais pas quoi dire d’autre. Je pensais toujours que c’était de ma faute mais je ne savais pas comment expliquer cette culpabilité. Je devrais surement passer la nuit a l’hôpital alors que Matt rentrerais a la maison avec mon petit ange. Je regardais sa main a la recherche de son alliance, je ne la voyais pas. Tournant ma tête, je la voyais sur la commode a coté de mon lit, je tendais mon bras et l’attrapais. Prenant sa main, je lui passais de nouveau la bague a sa main et le regardant tendrement.

    « Reste avec moi, reste mon mari Matthew Wellington, je t’en supplie … »

    Je le regardais dans les yeux, ne savant pas quoi dire. Je l’embrassais sur sa joue.

Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Matthew N. Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
328
♣ Inscrit le :
25/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Dianna Agron !

More &&. More
« © Je dois mon avatar à » ;: moi-même
« J'ai des vues sur » ;:

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 21:30

    Charlie respirait la bonne santé. Il avait juste l’air malheureux de ne plus avoir Bob en sa possession. Tant pis, je ferais un détour par le magasin de jouet s’il n’était pas fermé. Sa peluche avait été brulé lors de l’incendie du bus juste après que les enfants soit sortie. Un bruit a la porte. Une infirmière nous retirait notre fils adoré. Il nous donna un baiser a chacun avant de s’éclipser, content avec la jolie infirmière. Il était définitivement bien mon fils avec certains traits de mon caractère. Je saisissais la main d’Appoline délicatement, j’avais peur de lui faire de nouveau mal. Elle ne me le pardonnerait pas cette fois-ci. Se redressant pour s’asseoir, elle posa sa tête sur mon épaule. Je sentais le parfum de ses cheveux et y passait mes mains a l’intérieure. Souriant de sincérité et surtout d’amour, elle m’embrassa délicatement. Bizarrement, je ressentais une certains crainte de sa part. Je me faisais peut être des idées mais j’avais cette impression. Passant ma main sur sa joue, je jouais avec sa main dans la mienne.

    « Ce n’est pas ta faute ! Ne dis pas ça et puis Charlie vas bien alors ne te fais pas de soucis ! Prend soin de toi et Beth… »

    Je posais ma main hésitante sur son ventre. Dire qu’on avait failli la perdre me rendait malade. Charlie et moi allions pas tarder a rentré même si je voulais rester. Notre fils voulait peut être retrouvé sa chambre pour la nuit ou alors il préférait la présence de sa maman pour cette fois ci. Moi je voulais sa présence, la présence de ma femme qui m’avait fait une peur bleu.

    « Bien sur ! Je t’aime trop pour te laisser ! »

    Elle me passa la bague que j’avais retiré quelques heures plut tôt pour aller au bloc avec elle. Le stress avait fait augmenter mon rythme et je mettais sentis oppresser par l’alliance. Je regardais la blonde me pencha au dessus d’elle et l’embrassa passionnément. Un baiser de réconciliation si l’on peut dire.

    « Dès que tu sors, on se prend un week-end et on part à Las Vegas ! On va se marier avec une cérémonie et tout le reste ! Je veux plus perdre de temps a me poser des questions. J’ai eu tellement peur de te perdre… »

    Le projet pouvait paraître fou mais pas irréalisable. Charlie partirais avec nous ou resterait avec ma petite sœur qui se ferais une joie de le garder. L’embrassant une seconde fois, je sautais sur mes pieds tout content…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; L. Appoline Wellington
« A présent
; plus rien ne m'arrête!

♣ Messages :
444
♣ Inscrit le :
29/08/2010
♣ {♥} Votre idéal :
Mark Salling

MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Dim 14 Nov - 23:49

    « Dès que tu sors, on se prend un week-end et on part à Las Vegas ! On va se marier avec une cérémonie et tout le reste ! Je veux plus perdre de temps a me poser des questions. J’ai eu tellement peur de te perdre… »

    Je souriais a sa remarque, le regardant je ne pouvais avoir envie de dire oui, mais avec les moyens financier du bord, je ne voyais pas comment on pourrait se permettre le luxe de partir a Las Vegas. Je le regardais dans les yeux, lui caressant sa joue, je lui déposais un baisser dessus et tout en tenant sa main je répliquais.

    « Matthew, tu sais que je t’aime vraiment et on n’as pas besoin d’aller a Las Vegas. On est déjà marié non ? Je veux dire avec le peu d’argent qu’on a ça serais bête de dépenser pour une cérémonie dont je sais que je serais pour toujours la femme la plus heureuse du monde dans tes bras, ne sois pas ridicule, tu sais que je t’aime et même si on a était marié sur un bout de papier sa change quoi, j’ai eu un mariage avec la personne dont j’ai toujours voulu avoir. Je t’aime Wellington. »

    Un médecin passait dans la chambre, nous demandant tout deux de signer des papiers pour mon opération et celle de Charlie. Il signait en premier et moi en second, j’esquissais un sourire car sur les deux papiers, on pouvait voir le nom de Wellington. C’était la première fois que je voyais ce nom et j’avoue que j’étais assez heureuse. Le médecin partait et je voyais Matthew qui me regardait, je ne pouvais m’empêcher, je ne pouvais lui résister, regardant une dernière fois, ma bague puis la sienne, je relevais ma tête et le regardais; Posant mon regard dans le siens, je répliquais.

    « D’accord, on ira a Las Vegas … »

    Souriant, je m’approchais de lui et déposais un baisser sur ces lèvres, avant qu’une infirmière lui demande de partir pour me laisser me reposais comme ça je pourrais sortir demain matin a l’ouverture de l’hôpital.

SUJET CLOS ! Je t'aime !
Revenir en haut Aller en bas

JE ME PRESENTE; Contenu sponsorisé
«


MessageSujet: Re: Souviens toi de nous...♥ Appoline   Aujourd'hui à 5:57

Revenir en haut Aller en bas
 

Souviens toi de nous...♥ Appoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « New-York's Circonscriptions » :: « Brooklyn »-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit